Lutte contre les fake news : APPEL-Mali annonce la création d’un centre fact checking

0

Au  Mali, l’association des Professionnels de la presse en ligne (APPEL-Mali) a annoncé, ce mercredi 19 janvier, la création d’un centre de Fact Cheking  contre la désinformation et les fausses informations.

L’association des professionnels de la presse en ligne malienne déclare désormais la guerre contre la désinformation et les fausses informations qui  ont tendance à prendre une dimension incommensurable  avec la crise multidimensionnelle qui sévit au Mali.  L’annonce a été faite par le Président de l’APPEL-Mali, Modibo Fofana,  devant la presse ce mercredi.  «Nous vous annonçons qu’APPEL Mali a mis en place un centre fact checking pour vérifier de fausses nouvelles afin d’aider les journalistes à éviter des pièges »,  a annoncé le patron des éditeurs de la presse en ligne au Mali.

Le président de cette faitière de la presse a, d’emblée,  évoqué  quelques raisons qui ont motivé cette décision.  Pour lui, le contexte politique extrêmement tendu  avec  le lot de sanctions imposées par la Cedeao et l’Uemoa au Mali a favorisé « la  prolifération des fausses informations, à une campagne de désinformation et d’incitation à la violence sur le net et les réseaux sociaux ». Modibo Fofana a déploré le fait que  certaines personnes  s’adonnent à cœur de joie à la publication des fake news.

Ainsi, il a  cité, à titre d’exemple, l’arrestation d’un ancien dignitaire du régime,  la note circulaire de l’armée pouvant démoraliser les troupes au front, et le partage des vidéos montées de toutes pièces pour alimenter le sentiment anti-français au Mali. Il a exprimé les inquiétudes de l’APPEL-Mali à la prolifération de telle campagne qui consiste à nuire à la réputation  des médias  en ligne, aux institutions  et les personnes qui sont ciblées. « Ces fausses informations, fake news et désinformations sont entrain d’enflammer une situation déjà tendue », regrette le président de l’APPEL-Mali, qui a automatiquement interpellé les  professionnels des medias de ne pas perdre de vue  leur mission d’informer, d’éduquer et de sensibiliser.

Toujours  sur  ce sujet,  Modibo Fofana  a   exprimé ses regrets  de  constater que  certains journalistes et éditeurs en ligne se laissent piéger par la reprise de certains  articles de presse en ligne fantômes, et  étrangères qui , selon lui, contribuent à envenimer la situation en chauffant à bloc l’opinion publique. « La recherche de l’audience ne doit pas nous  amener sur le chemin du dérapage déontologique en ces moments d’incertitudes et d’inquiétudes », a prévenu le président de l’APPEL-Mali.  En concluant  ses propos il a  exhorté les professionnels des medias à diffuser les vraies informations après vérifications des faits. « Notre patriotisme doit être exprimé en donnant que des vraies  informations. Mais pas en reprenant des articles haineux,  produits par certains  medias en dehors du Mali pour entretenir la confusion et semer la haine »,  a conseillé Modibo.

Lequel a donné des détails sur le fonctionnement du futur centre de Fact checking.  Les vidéos,  les photos désintoxifiées et  autres informations douteuses que  les journalistes rencontrent dans l’exercice de leur fonction pourraient être mises à la disposition de trois experts que la faitière de la presse en ligne  a retenu pour ce travail de vérification. Il s’agit entre autre Salif Diarra, journalistes au site Maliactu, Lassine Niangaly, du site spécialisé en fact checking ‘’ le Jalon.com’’ et David Dembélé, un journaliste d’investigation  qui a une expertise de  vérification par les outils électroniques.

 Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here