Front social : Le Snesup dépose un préavis de grève de 5 jours renouvelable

1

Le Snesup (Syndicat National de l’Enseignement Supérieur) est sur le pied de guerre contre le gouvernement du Mali. Pour obliger le gouvernement malien a appliqué immédiatement les accords contenus dans le Procès-Verbal (PV) de conciliation du 26 août 2021 entre le gouvernement et le SNESUP, suite à la réunion avec les secrétaires généraux des comités le 16 septembre 2021, le Comité Exécutif National du Snesup, a déposé le 17 septembre 2021, sur la table du gouvernement, un préavis de grève de 5 jours renouvelable. La première manche débute du lundi 4 au vendredi 8 Octobre 202, reconductible du lundi 11 au 15 Octobre 2021.

« Nous, syndicat national de l’enseignement du supérieur, vu la constitution ; considérant le retard dans la mise en œuvre du procès-verbal de conciliation du 7 janvier 2021 ; considérant la lenteur dans la mise en œuvre du rapport du 6 mai 2021 de la commission technique de relecture du statut des enseignants chercheurs et de son décret d’application ; considérant la non application de la prime de recherche conformément à l’article 34 du décret n°2017-0850P-RM du 09 Octobre 2017 fixant les modalités d’applications du statut des enseignants chercheurs ; constatant le retard chronique dans le payement des arriérés d’heure supplémentaires et des frais des tâches liées aux examens ; constant le blocage artificiel au secrétariat général du gouvernement de l’ordonnance sur les deux nouvelles grilles indiciaires planchers 755 et 850 et plafonds 1555 et 1650 et l’augmentation de 02 ans de l’âge de départ à la retraite pour les enseignants chercheurs seniors et du décret d’application relu du statut des enseignants chercheurs ; constant les conclusions de la réunion extraordinaires du CEN-SNESUP du 16 septembre 2021 avec les secrétaires généraux des comités, décidons d’observer une grève de 5 jours, allant du lundi 4 au vendredi 8 Octobre 2021, reconductible du lundi 11 au vendredi 15 Octobre 2021 pour exiger l’applications immédiate et intégrale des points d’accords contenus dans le procès-verbal de conciliation du 26 août 2021 », indique la note adressée à l’État par le CEN-SNESUP signée par son secrétaire général, Pr Abdou Mallé.

Hadama B. Fofana

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here