Le gouvernement face à une nouvelle crise qui se profile à l’horizon : L’UNTM dépose un nouveau préavis de grève de 120 heures allant du 11 au 15 Février

1
Front social
Les responsables de l'UNTM lors d'une conférence de presse (photo archives)

Le 16 janvier 2019, le secrétaire général de l’Union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM) a déposé un préavis de grève de 120 heures sur la table de madame le Ministre du Travail et de la Fonction Publique, chargé des Relations avec les Institutions.

Le préavis de grève porte sur 12 points :

Octroi d’une nouvelle grille indiciaire dans la fonction publique ; l’amélioration des grilles salariales appliquées dans le secteur privé conformément aux pourcentages obtenus dans la nouvelle grille des fonctionnaires ; établissement de l’égalité des âges de départ à la retraite dans la fonction publique, et le secteur privé, ce à partir de janvier 2018 ; cherté de la vie ; assistance à la société malienne de transmission et de diffusion ( SMTD-SA) ; violation  de la liberté syndicale dans les deux (2) secteurs (public et privé) ; établissement de passerelles fonction publique-collectivités vice-versa ; adoption d’une politique véritable assurant la garantie des emplois, notamment lors des recrutements par les Bureaux de placement d’une part , et d’autre part par la protection des productions de nos unités industrielles ; relance du chemin de fer ; extension de la prime de zone à des nouvelles zones à risque ; adoption d’une politique de recrutement massif des jeunes ; extinction du Protocole d’Accord de 2014 :

  • Droits des compressés,
  • Droits des partants volontaires,
  • Droits des syndicalistes lésés,
  • Intégration des contractuels dans la fonction publique,
  • Relecture des Conventions Collectives,
  • Relecture des Conventions minières,
  • UMPP,
  • Transposition de la valeur indiciaire de 2014 en termes de pourcentage d’augmentation de salaire dans le secteur privé, pour ceux qui n’en ont pas encore bénéficié.

A rappeler que l’UNTM, après l’échec des négociations avec le gouvernement, était en grève du 9 au 11 janvier. Une situation qui avait paralysé l’administration malienne. Cela avait poussé le Premier Ministre à reprendre les choses en main tout en recevant les syndicalistes en vue d’une issue favorable. Cette rencontre semble ne pas porter fruit comme l’atteste ce nouveau préavis de grève.

Le gouvernement par-delà le Président de la République doivent tout faire pour s’entendre avec l’UNTM afin d’éviter au Mali une nouvelle crise.

La Rédaction

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Que veut dire l’établissement de l’égalité des âges de départ à la retraite dans la fonction publique, et le secteur privé, ce à partir de janvier 2018??? Il faut accepter de clarifier les termes de ces revendications afin que les militants soient tous au même niveau d’information, ce qui galvanise les troupes mal inspirées. Nous restions certains que seuls forcings restent les seules intonations que le pouvoir malien peut comprendre, sinon il se fiche pas mal des cris des citoyens qui souffres depuis toujours. Le pouvoir malien regarde les autres travailleurs comme des pestiférés et les ténors de ce pouvoir se remplissent les poches en se moquant des autres sans vergogne, ils sont méchants, méchants, méchants et méchants. Mais il faut retenir que chaque bêtise a une fin et la fin de cette bêtise est au bout du tunnel.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here