Négociation Gouvernement-UNTM : Diadié dit Amadou Sankaré juge et partie

0

À la suite de la grève déclenchée par l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM), le président autoproclamé du Conseil national du patronat (CNPM),Diadié dit Amadou Sankaré, avait proposé sa médiation. Sauf que ce «médiateur» était partie prenante à la crise.

À l’annonce de la médiation du Conseil national du patronat (CNPM), sous la direction de son président auto-proclamé, Diadié dit Amadou Sankaré, entre le gouvernement et l’Union nationale des travailleurs du Mali (Untm), beaucoup d’observateurs n’ont pas manqué de relever l’existence d’un conflit d’intérêt.

En effet, sur les revendications de l’Union nationale des travailleurs du Mali (Untm), un point au moins concerne Diadié dit Amadou Sankaré et un autre membre de son bureau fantoche, Boubacar Toutou Kanté. Il s’agit du point 8.5 qui concerne les bureaux de placement privés dont l’Untm exige la suppression. Car contraire au code du travail.

Dans le procès-verbal de conciliation du 5 février consulté par Le Wagadu, il est écrit que «le gouvernement et le CNPM s’engagent à écrire, chacun en ce qui le concerne, aux bureaux de placement pour les invités au respect du code du travail».

Comment Diadié dit Amadou Sankaré, promoteur de SAER-Emploi, un bureau de placement privé dont le travail est décrié par plusieurs personnes notamment au niveau des mines, peut-il parrainer une telle médiation ?

On est manifestement en face d’un conflit d’intérêt où le sieur Sankaré est à la fois juge et partie. Ce qui a fait dire à plusieurs personnes que les dés étaient pipés. Puisqu’on voit très mal comment Diadié dit Amadou Sankaré pourrait poser un acte contraire à ses intérêts.

C’est dire que l’échec des négociations entre le gouvernement et l’Untm n’a pas surpris beaucoup de personnes étant entendu que le médiateur était partie prenante à la crise. Dommage !

 Abdrahamane SISSOKO

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here