Syndicalisme : La section syndicale des domaines et du cadastre renforce les capacités de ses membres

0

La section syndicale des domaines et du cadastre a tenu, le samedi 13 juillet 2019, une session de formation à l’intention des membres de son comité venus de l’intérieur et du district de Bamako. Cette formation deuxième du genre depuis la mise en place du bureau du comité syndical des domaines et du cadastre, le 24 avril 2018, a pour objectif de renforcer les capacités des syndicalistes pour une meilleure lutte syndicale. La rencontre a enregistré la présence du secrétaire général de l’UNTM (Union nationale des travailleurs du Mali), Yacouba Katilé, des membres du bureau exécutif national de la section syndicale des domaines et du cadastre et des membres des bureaux régionaux.

La présente formation porte sur six thématiques, notamment les recherches domaniales recouvrées par le service des domaines et du cadastre ;  l’utilité du cadastre pour le Mali ; la tenue d’une réunion syndicale ; le travail en équipe ; le dialogue social (techniques de négociation, techniques d’élaboration du cahier de doléances, le rapport entre l’administration et le syndicat) et  enfin le but et le fonctionnement du syndicat. Dans son discours d’ouverture, le secrétaire général du comité syndical des domaines et du cadastre, Mamadou Baba Diakité, a s’est réjoui de la tenue cette session de formation mi- professionnelle et mi- syndicale des élus et non élus de tous ses comités. Pour lui, un syndicaliste mal formé est comparable à un soldat sans arme. C’est pourquoi, dira-t-il, la section syndicale des domaines et du cadastre a jugé nécessaire de mieux outiller ses membres pour leur permettre de mener à bien leurs activités de lutte syndicale. Cependant, il faut noter que ladite formation a regroupé les délégués venus de toutes les régions du Mali à l’exception de Kidal pour des raisons d’insécurité. A en croire, Mamadou Baba Diakité, l’initiative de la formation est venue à partir des exemples vus des pratiques de la section syndicale des douanes, depuis les années 2012. Toute chose qui lui a permis d’avoir des responsables syndicaux parmi les plus avisés aussi bien dans la compréhension des missions dévolues à leurs activités professionnelles et aux obligations de responsabilité syndicale. « Dès notre installation en tant que Bureau de la Section des Domaines et du Cadastre, notre pari était de faire de nos services des modèles en matière de syndicalisme de développement. C’est dans ce cadre que nos Directions ont été contactées pour nous dispenser des formations susceptibles de nous permettre d’être de bons agents, de bons travailleurs, maîtrisant tous les aspects de leur métier. Leur acceptation spontanée a été pour nous syndicalistes, une puissante stimulation. Notre engagement est de faire une démultiplication des acquisitions auprès des travailleuses et travailleurs, afin qu’ensemble nous puissions nous améliorer, réaliser de grandes performances. La formation syndicale que nous avons préconisée, devrait nous amener à mieux appréhender les règles du dialogue social, les principes du bon fonctionnement de notre section et de nos comités, dans un partage égal de vision syndicale. N’est-ce pas cette corrélation qui est à la base du syndicalisme de développement, dont le deuxième moteur est le dialogue social. Au terme du séminaire et de sa démultiplication, chaque travailleuse et chaque travailleur des Services des Domaines et du Cadastre pourra se dire « Notre Entreprise, c’est ma vie ; et ma vie c’est notre Entreprise ». a-t-il dit.

Moussa Dagnoko

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here