Tentative de Sit-In devant l’ANPE : Un revers cinglant pour Khefing Kanté et sa bande…

0

C’était hier matin aux environs sept (07) heures que l’ex SG du SYNTADE et du Comité syndical de l’ANPE, qui faut-il le rappeler, a été radié des rangs de l’UNTM et du SYNTADE, vient de subir un énième revers cinglant dans sa tentative de faire révolter les travailleurs de l’ANPE  lors d’un Sit-In. Sur place, notre reporter n’a vu qu’une quinzaine d’individus à leur tête Khefing Kanté, qui criait à hue et  à dia sans convaincre. Cela en présence de trois policiers dépêchés par le Commissaire du Premier Arrondissement pour faire un constat. Après avoir crié haut et fort, (refusant comme à son habitude, son remplaçant Drissa Sidibé, non moins premier Secrétaire général adjoint avec tous les droits et prérogatives, prendre les rênes du Comité syndical, selon les textes du SYNTADE), l’homme filera à l’anglaise comme d’habitude.

A l’ANPE, cela fait depuis des mois, règne un climat délétère au sein du Comité syndical, drivé à l’époque par Khefing Kanté. Après toutes ses manœuvres de mettre un bureau syndical à sa dévotion en violation des textes de l’UNTM, dont le SG ne ratera pas l’occasion de le rappeler à l’ordre, il s’en prendra justement à M. Yacouba Katilé, dans une correspondance incendiaire. Malgré les rappels à l’ordre, Khefing kanté poursuivra ses actions de déstabilisation du SYNTADE et de l’UNTM. Mieux, il poussera l’outrecuidance jusqu’à porter plainte devant le Tribunal du Travail, où il sera débouté par les limiers dans leur délibération publique en date avril 2019 en ces termes : « Reçoit la fin de non-recevoir la demande d’annulation du 13ème congrès de l’UNTM » voulue par Khefing Kanté SAG-SYNTADE. Mieux, les limiers du tribunal enfoncent le clou pour le sieur Kanté en ces termes : «  défaut de qualité de Khefing Kanté déjà suspendu par l’UNTM». Enfin, le Tribunal déclare « irrecevable la requête du SG-SYNTADE représenté par Khefing Kanté ». « Comment comprendre que le même individu continue à gesticuler au nom du SYNTADE et de l’UNTM ? », s’interroge bien de travailleurs ébahis puisqu’ils comprennent que c’est Khefing Kanté qui est le vrai problème qui tente par ses manœuvres de les empêcher de travailler. « Nous avons bien compris, il se fatigue et à partir de maintenant, nous n’allons plus nous laisser distraire par lui », explique un jeune cadre qui a requit l’anonymat.

Khefing Kanté et ses camarades de fortune

C’est fort de ce qui précède que Khefing parviendra à convaincre une poignée de travailleurs de l’ANPE (plus d’une vingtaine) sur plus de 230 que comptent cette structure importante du Mali connue pour sa politique de formation et d’offre d’emplois.

Que comprendre s’interrogent bien d’observateurs avisés et fins connaisseurs du dossier Khefing Kanté, l’homme profitera de la présentation de vœux du personnel au DG et  à son équipe, prend brutalement la parole au nom du personnel pendant que leur représentant légal, M. Drissa Sidibé, était présent entouré de son staff au grand complet. C’est la goutte d’eau qui fera déborder le vase. Aussitôt, indiquent nos informations, il sera immédiatement conspué, et toute honte bue, quitte les lieux de ce pas.

Rassemblement d’une poignée d’individus pour sa cause

Les mêmes sources indiquent qu’après avoir été humilié, Khefing Kanté, rassemblera quelques travailleurs (une vingtaine sur plus de 230 ), pour un Sit-In pour hier matin.

Coup de massue sur la tête, une sorte d’humiliation, nous confie un jeune travailleur car, selon lui : « Khefing n’a pas de militants conséquents qui le suivent. Aujourd’hui, après hier lors de la présentation de vœux, il vient de faire humilier. Sa cause est perdue car, il n’est pas légaliste. Nous n’allons plus accepter, encore moins, tolérer qu’il continue à vouloir ternir l’image de l’ANPE qui faut-le rappeler nous a toujours payé correctement et même, versé nos indemnités. Trop, c’est trop, il faut qu’il arrête».

Khefing, persona non grata !

Un autre renchérit : « Mais cet homme n’est pas correct puisqu’il a été d’abord suspendu par notre centrale syndicale pour travail fractionnel, divulgation des délibérations du Bureau exécutif National du SYNTADE ; refus d’exécuter des décisions de la hiérarchie syndicale ; calomnie, mensonges et injures proliférés contre le SG du SYNTADE et de l’UNTM ; des dérapages dans la prise des mesures ne relevant pas de la compétence d’un Superviseur de son  état, des opérations électorales de renouvellement des mandats ; rejet du choix libre de l’Assemblée Générale  de la Caisse Malienne de Solidarité Sociale sur le mode de scrutin. C’est fort de ce qui précède que Khefing Kanté, sera radié de l’UNTM lors du treizième congrès ordinaire tenu au CICB en sa huitième recommandation dit ceci: Radiation de Khefing Kanté sanctionné disciplinairement d’abord par la Conseil central et Le XIII congrès Ordinaire, après avoir pris acte de la recommandation par le Conseil Central de sanctionner par la radiation les fautes lourdes commises par M. Khefing Kanté, procède à la radiation pure et simple du sieur Kanté de tous les organes, structures et instances de l’UNTM et de ses organisations affiliées ».

Khefing sanctionné par la Direction Générale

Selon nos radars après sa tentative échouée de présenter les vœux du nom du personnel de l’ANPE, poussé le personnel à la désobéissance, malgré toutes les mises en garde, il sera muté à Mopti puisque n’étant plus membre du SYNTADE et de l’UNTM et déterminé à semer le désordre, le sieur Kanté, vient de recevoir mercredi dernier, sa lettre de mutation. Et les mêmes sources indiquent qu’il a été sommé de faire la passation à son remplaçant déjà désigné car avec le DG Ibrahim Nock et son staff, le désordre, voire la désobéissance et les actions subversives n’ont pas leur place. Un acte salué unanimement par la majorité du personnel qui s’est mis derrière le DG, qui dit-on, fait de son mieux pour que toutes les conditions soient réunies afin d’atteindre les objectifs assignés à l’ANPE.

Khefing Attaque la décision de mutation sur Mopti

Après avoir été notifié de sa mutation sur Mopti, le sieur Khefing Kanté, dépose une plainte au Tribunal du Travail où il qualifie l’acte de la Dierction Générale, « d’abusif ».

Là-bas, selon nos informations, toutes les dispositions sont prises pour édifier une fois de plus, les limiers du Tribunal de Travail. Mieux, en cas de refus, le sieur Kanté risque la radiation selon les textes.

S’entêtera-t-il à défier la Direction Générale après avoir été radié par le XIIIème Congrès Ordinaire de l’UNTM quand on sait qu’il n’est plus adossé à aucun syndicat pour le défendre?

Isolement dangereux de Khefing

Par ses actes, le sieur Khefing s’isole dangereusement, nous dit-on. Mieux, selon nos informations, le personnel a décidé de faire un bloc derrière le Directeur Général qui est très bien apprécié et compte tenu des conditions idoines qu’il a créées afin que le personnel qui est bien payé, puisse accomplir son travail.

En attendant, la tentative de semer le désordre à l’ANPE de Khefing Kanté et ses camarades de fortune, a été un cinglant désaveu, une sorte d‘échec cuisant, une vraie humiliation qui ne dit pas son nom. Et par son comportement, tous ceux qui ont violé les mises en garde la Direction générale courent de lourdes sanctions, indiquent nos sources.

Et la quintessence du personnel qui suit le SGD Drissa Sidibé, n’est plus prête à tolérer aucune tentative de ternir l’image de l’ANPE.

Affaire à suivre !

Hamady

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here