Absence de l’armée malienne à Kidal : Le ministre français de la Défense révèle les vraies raisons

14 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a rencontré la presse nationale et internationale, le vendredi 08 mars 2013, à l’Ambassade de France. Une rencontre, au cours de laquelle, il a expliqué les vraies raisons de l’absence de l’armée malienne à Kidal.

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian

Parallèlement à  sa visite au Mali pour encourager ses troupes, le Ministre Jean Yves Le Drian a tenu à rencontrer la presse en vue d’échanger  sur l’évolution de la situation au front. Au cœur des échanges figuraient d’une part l’absence de l’armée malienne aux côtés de ses frères d’armes français et tchadiens à l’extrême nord du Mali où se déroulent les violents combats et d’autre part le désarmement du Mouvement national pour la libération de l’azawad (Mnla) souhaité par la Cédéao.
Suite aux questions des confrères relatives aux questions de déploiement de l’armée malienne dans la région de Kidal et le désarmement du Mnla, le Ministre a été clair sur certains sujets. Notamment les raisons de l’absence des forces maliennes à l’extrême nord du pays. A ce sujet, le Ministre, Jean-Yves Le Drian, a laissé entendre ceci : «Avant d’aller dans la région de Kidal,  il faut que l’armée malienne soit reconstituée, pour devenir robuste et démocratique et qui respecte les autorités politiques». A  l’analyse de ces propos du Ministre français,  on comprend aisément que notre vaillante armée, à l’image de son vaillant peuple, n’est pas apte à être opérationnelle dans l’Adrar des Ifoghas. En tout cas, pas pour tout de suite.
S’agissant de la question du désarmement du Mnla, Le Drian a été vague dans ses réponses : « Le Président Dioncounda Traoré et le Premier ministre Sissoko m’ont réaffirmé leur détermination  à instaurer le dialogue et la réconciliation nationale avec tous ceux qui reconnaissent l’intégrité territoriale et la laïcité du Mali», a répondu Le Drian.
Soulignons qu’auparavant, le ministre de Défense de la France a évoqué les raisons de sa présence au Mali. Il s’agit, entre autres, de voir physiquement les lieux de combats afin de se rendre compte des réalités et conditions dans lesquelles évoluent ses troupes. Ensuite, soutenir  et haranguer  les combattants français au front. Et rencontrer les autorités du Mali et de la Misma pour faire le point de la montée en puissance des forces alliées.
Aux termes de sa visite de terrain, le Ministre Jean-Yves Le Drian s’est dit impressionné par la motivation de ses troupes, malgré  les difficultés d’opération dans les zones de combat. « Je félicite les forces armées françaises qui font preuve d’une qualité professionnelle remarquable sur le terrain. Nos hommes ont le moral au beau fixe car ils ont des résultats tangibles. Plus de 70% des objectifs ont été atteints et de violents combats se poursuivent pour la réussite totale de leur mission, à savoir la libération totale du territoire malien» a affirmé Le Drian. Cependant, il a reconnu la détermination des islamistes qui avaient fait de l’Adrar des Ifoghas un sanctuaire afin de déstabiliser le reste du monde.
En ce qui concerne les prisonniers de guerre, Le Drian a indiqué qu’ils seront tous remis aux autorités du Mali, y compris les Français qui en font partie. Pour terminer, il a précisé que la France se battra jusqu’à l’atteinte de ses objectifs.
Oumar KONATE

SOURCE:  du   11 mar 2013.    

14 Réactions à Absence de l’armée malienne à Kidal : Le ministre français de la Défense révèle les vraies raisons

  1. TOURE BEN MAHAMAT

    kidal sans l’armee malienne ne me rasure pas de la bonne inttention des rancais de reconquir totalement le territoire malien. que fais le mnla avec leurs drapeau sur le sol malien. tant que leurs drapeau flotte a kidal, ce nes donc pas le territoire malien. donc l’armee malienne a le plein droit de les combattres avec force et determination afin de recuperer la quasie totalitee de notre pays. la france ne decide pas du sort de kidal aux maliens de prendre leurs destins en mains. mais cest quoi ca? ca c’est vraiment l’affront a l’egards du peuple malien. les maliens doivent dire haut et fort non et non et encore non a la france pour cette politique separatiste. nous nadmettrons pas le mnla rouler avec les armes dans le mali ou encore avec un drapeau qui nes pas le drapeau malien. cest enemies a combattre sans conditions. mali dabord

  2. rodriges soares

    :wink: MNLA VERSUS MALI :!:
    :?: UNE STRATEGIE FRANCAISE A LONG TERME… :!:
    :idea: SI VOUS POUVEZ OUVREZ LES YEUX :!:
    :oops: SINON BANDEZ LES AVEC VOS TURBANS ET LES PAGNES DES DAMES :oops: