Forum ” Culture et Développement ” : Le Mali a désormais son Agenda du Développement de l’après-2015

0

Le Mali est l’un des cinq pays avec l’Équateur, la Bosnie-Herzégovine, la Serbie et le Maroc, dont la candidature a été retenue par le Groupe de Développement des Nations Unies, pour procéder à la tenue de consultations nationales autour du thème ” Culture et Développement “. C’est dans ce contexte qu’un forum s’est tenu au Centre International de Conférences de Bamako (CICB), le 1er novembre dernier. C’était sous la présidence de Mme N’DiayeRamatoulaye Diallo, ministre de la Culture, en présence de son homologue Abdoulaye Diop, des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, de David Gressly, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies, Lazare Eloundou, Représentant résident de l’Unesco au Mali, Boubou Dramane Camara, Directeur Pays du PNUD, Makane Kane, Représentant de l’UNFPA au Mali, les maires de Gao, Tombouctou et Ménaka, des parlementaires ainsi que plusieurs chefs traditionnels et de nombreux invités de marque.

Plus de 150 participants issus de toutes les régions du Mali ont pris part aux différents travaux de cette étape finale de la série de consultations entamées en août dernier, dans l’objectif d’aborder la culture sous tous ses angles, comme catalyseur du changement socio-économique, du développement durable et ciment de la cohésion sociale du pays.

Dans son mot d’verture, la ministre de la Culture rappellera que cette consultation nationale revêt une grande importance pour le Mali autant par sa portée et ses enjeux que par la confiance de la communauté internationale à notre endroit. ” C’est la manifestation d’un engagement résolu à placer la culture au cœur des politiques et stratégies de développement, à l’ultime étape de l’agenda post 2015“, a -t-elle indiqué.

Prenant la parole, M. Gressly a rajouté qu’il ne fait pas de doute que les arguments issus de cette consultation nationale permettront de démontrer que la culture est un instrument de tolérance, de compréhension mutuelle, de paix, de réconciliation, de reconstruction mais aussi de développement.

Suite à la crise profonde qu’a connue le Mali entre 2012 et 2013, la reconstruction et la consolidation de la fabrique identitaire et sociale du pays passent nécessairement par le dialogue à tous les niveaux de la société. C’est pour cette raison qu’à travers la participation d’une variété de parties prenantes, représentatifs de la diversité culturelle, géographique et professionnelle du Mali, le forum a, entre autres, permis de fournir une vision cohérente de la culture au Mali en lien avec le développement durable, de dégager des recommandations visant à améliorer le plaidoyer en faveur d’une plus grande prise en compte de la culture dans l’Agenda de l’après-2015 et de finaliser le processus de consultation nationale.

Ainsi, les contributions des participants ont essentiellement porté sur la structuration du rapport final des consultations. Ce rapport reprend l’argumentaire bâti par le Mali autour des 3 sous-thèmes que sont “Culture, Environnement et Changement climatique “, ” Culture et Réduction de la pauvreté ” et “Culture, Inclusion et Réconciliation nationale “. Les participants ont, en outre, précisé la vision spécifique que le Mali se fait de la culture pour son développement.

Un rapport final issu du processus de consultation nationale, sous la présidence du Pr AdamaSamassékou, a été validé. Il sera soumis au Secrétariat des Nations Unies le 10 novembre prochain.

 

Clarisse

PARTAGER