Edito : Ligne de démarcation dans le Mali un et indivisible ?

37 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

C’est Aqmi et pas Ansdardine qui nous assaille. Toute erreur là-dessus revient à prêter au groupe d’Iyad Ag Ali la puissance, l’autonomie ou la nuisance qu’il ne saurait avoir et à sous-estimer, du coup, la détermination ainsi que le projet d’Aqmi.  Qui n’est plus une nébuleuse mais une escouade avançant désormais sans masque vers son but : créer à la place des Etats -tous les Etats sur sa route- un empire narco-salafiste qui relie le Sahel des faibles pouvoirs publics aux cartels innovants de la coke latino-américaine. Mais cela a été dit et redit et si le monde ne paraît pas prendre cette menace bien plus au sérieux qu’elle ne le fait jusque-là, c’est parce qu’aucun nouvel avion n’est venu mettre à nu  la vulnérabilité de l’orgueilleuse Amérique.

Adam Thiam

Pour ce qui est du Mali, ce pays que nous perdons un peu tous les jours, ce qui attire l’attention, c’est la volonté nettement marquée du pouvoir de communiquer en temps presque réel les péripéties de sa sale guerre. D’où la mise au point du ministre de la Défense, le Général Yamoussa Camara hier sur les ondes. L’officier dit deux choses importantes : un, il n’y a pas eu d’accrochage avec les assaillants mais des tirs de sommation de l’armée malienne. Deux, démentant l’info d’une télé étrangère, Camara affirme qu’aucun soldat malien n’a été fait prisonnier.

Communiquer adroitement et de manière proactive pour éviter les tragiques flottements de janvier-mars 2012 est un pas à encourager dans la bonne direction. Toutefois, communiquer ne change pas le fond du problème et la preuve réside dans le fait que le ministre parle de «notre dispositif défensif» et que la radio sur laquelle il est intervenu continue de parler de face à face entre l’ armée malienne et l’ennemi ou encore de ligne de démarcation.

Il va donc falloir faire comprendre au peuple pourquoi nos soldats font seulement face à l’ennemi à un jet de pierre. Il va falloir leur expliquer également pourquoi on parle de ligne de démarcation dans un pays dont le slogan le plus utilisé est qu’il est un et indivisible. Puisque ni ce slogan ni les mises en garde du Quai d’Orsay ne semble avoir de l’effet sur le rouleau compresseur jihadiste qui n’avancera que contre l’islam de la majorité des Maliens et l’ordre public. L’aventure Aqmi est en tout cas à un tournant : elle se brise contre les digues du Mali remobilisé ou elle nous emporte avec tous les remparts et les serments de notre hymne national. Quels temps !

Adam Thiam

 

 
SOURCE:  du   9 jan 2013.    

37 Réactions à Edito : Ligne de démarcation dans le Mali un et indivisible ?

  1. lalacha

    avant on disait : les armes sont bloquées en guinée. now,les armes sont disponibles qu’attend l’armée.

  2. moussa ag

    Mai’s où sont nos tireurs d’élite de DIABALI qui tirent sans sommation …????
    Bon…eux ils sont bons et tirent seulement sur DES « BANDITS DÉSARMÉS »….

    Ceux qui se sentent bien à BAMAKO et pense que c’est seulement le problème des nordistes….la ligne de démarcation risque d’être jusqu’à KOULOUBA ….

    SI ON NE VA PAS AU NORD…LE NORD VIENDRA A NOUS!!!

    Moussa Ag, qui pense que beaucoup se plaisent avec le contrôle de 1/3 de MALI … mais 1/4 ou 1/5… sont tous des éventualités …. EN TOUT CAS L’ENNEMI N’A PAS DE RAISON D’AVOIR PEUR DE QUOIQUE CE SOIT VENANT DU MALI…

  3. koussata

    pour la patrie fabrication pour toute manîfestation de merde contre le bien du Mali.
    Principe de
    fonctionnement .COCKTEIL MOLOTOV
    Une bouteille en verre est
    partiellement remplie de
    liquide inflammable,
    habituellement essence ou
    alcool (généralement
    méthanol ou éthanol).
    L’embout de la bouteille
    est bouché par le haut
    avec un bouchon
    hermétique
    (essentiellement liège ou
    caoutchouc ). Un morceau
    de tissu est solidement
    fixé autour du haut de la
    bouteille; juste avant
    l’emploi, le chiffon est
    imbibé de liquide
    inflammable, et allumé.
    Lancée sur la cible, la
    bouteille se brise sur
    l’impact, répandant sur la
    cible son contenu
    inflammable, qui est alors
    mis à feu par le chiffon en
    flamme.

    • rodrigues Soares

      vous vous etes fin pret pour aller combattre les rebelles du nord, a votre retour vous vous attaquerez a vos freres….

  4. Djon Te

    :lol: un peu de retrospectives
    http://www.youtube.com/watch?v=moaNzU6_JBc
    ANALYSEZ NOTRE SITUATION , n’ etait ce pas ce monsieur un gardefou contre ces fous de dieu islamistes :?:

  5. Maninga 73

    Le mali n’a pas besoin de marche ou de revendication, mais plutôt de soutient moral et financier à l’armée nationale. Pour le reste attendez, la récupération du nord et après les élections, revendiquez la terre et le ciel. Foutez nous la paix avec vos histoires de COPAM, MP22 ou autres escrocs et opportuniste
    .

  6. npogo

    POURQUOI DES TIRS DE SOMATION! CAR L’ENEMI N’A PAS PRIS DES POSITIONS POUR MÉNACER MAIS POUR COMBATRE.

    • l avantage que vous avez vous les maliens est que votre adverssaire est là visible devant vous et que vous n avez pas besoin de ratissage pour le trouver;il es la a vous narguer et teste vos capacites.avec un de courage vous allez vous en sortir .

      • yabba

        C’est vrai mah2012, l’ennemi est à peine en face de nous. Mais aussi avec des bases en mauritanie, en algerie et au burkina, c’est à dire chez les traitres.

  7. andre samake

    Une ligne de démarcation comparable à l’ex « mur de Berlin »?
    L’avancée de l’empire invisible des (triades) jihadistes dans cette zone grise est un fait réel et notre armée doit s’attendre à tout. Aqmi, une organisation criminogène, est désormais maître du jeu sur le terrain et sans lui Ansar Eddine (d’Yad Aghaly) n’existe pas.

  8. Niyefôkoyesegou

    Attention, jouer en defense à la ligne souvent peut s’averer dangéreux pour soi !

  9. sbt

    C’est vrai ce sont tout sauf des maliens;pour avoir oser mettre le pays dans de tel drame.
    Les militaires maliens ont eu l’occasion revée d’en finir avec le noyau dure de ces conards.
    Pourquoi créer un écart et rester en position d’observations?
    Il faut les mater puisqu’ils sont là regrouper devant nous à Douentza et léré.
    Est ce qu’on aura une occasion pareil encore?
    ce n’est pas en les laissant retourner au sein des civils qu’à même.

  10. nonalinertie

    Encore des diversions. Des diversions. Et du dilatoire. Des touaregs ont compris qu’il faut prendre les armes pour obtenir des postes juteux, de l’argent, etc. Comme des politiciens et syndicalistes à Bamako ont compris qu’on est récompensé en fonction de son pouvoir de nuisance. On dit qu’il n’est pire ennemi que les ennemis de l’intérieur. Ces COPLAN/SADIQUE/YERENOGOTON me font penser à ces stars de musique ou du cinéma, Charlie Hebdo, Salman Rushdie et autres tueurs en série prêts à tout pour que l’on parle d’eux. L’exercice favori de Satan est de se présenter sous les couleurs du Bien. Ainsi en fut – il pour Kaddafi, Sadam Hussein et j’en passe. Si des anarchistes et des traitres de COPLAN/SADIQUE/YERENOGOTON soutenus en sous-main par le CNDERRIERE se moquent éperdument de la libération du Nord et de la tenue des élections, au gouvernement de prendre ses responsabilités EN METTANT AUX ARRETS LES FAUTEURS DE TROUBLES JUSQU’A LA LIBERATION DU NORD ET A LA TENUE DES ELECTIONS. CMD n’étant plus là pour servir d’épouvantail, la nouvelle équipe au pouvoir n’a qu’à justifier sa nomination ou démissionner. Tout se passe comme si les bandits armés du Nord (MNLA/ANE SARDINE/AQMI/BOKO HARAM/MUJAO/ANESARU…) et les bandits armés du sud (CNDERRIERE/COPLAN/SADIQUE/YERENOGOTON) s’entendent ET S’EVITENT PRECAUTIEUSEMENT et mettent tout en œuvre pour S’OPPOSER A L’ARRIVEE DE TROUPES INTERNATIONALES. Ayant rêvé hier avec les évènements de KONA que la libération au Nord pointait à l’horizon, voilà qu’immédiatement que COPLAN monte sur ses grands chevaux pour crier, menacer et réclamer sur les antennes la tenue des concertations nationales, condamner l’approbation de la feuille de route par l’Assemblée Nationale. Et comme par hasard, le lendemain, des voyous brûlent des pneus, bloquent la circulation pour exiger la tête de Dioncounda, en définitive, nous divertir de l’essentiel, à savoir la libération du Nord, la préparation et la tenue d’élections libres et transparentes. ALORS QUE LES MILITAIRES ONT DIT, REDIT QUE CMD N’A RIEN APPORTE A L’ARMEE, ALORS QUE NOUS SAVONS TOUS QUE MEME LA CEDEAO DECLARE NE PAS AVOIR LES MOYENS FINANCIERS DE TENIR LA GUERRE. ALORS, QUELLE SOLUTION MIRACLE CES CONCERTATIONS NATIONALES VONT NOUS APPORTER ? ET LA MAJORITE SILENCIEUSE (FDR, COREN et autre société civile) SE TAIT, LAISSE FAIRE, AUCUNE PROTESTATION DE MASSE, JUSTE DES COMMUNIQUES LACONIQUES…
    Espérons alors que de sa virée sous-régionale, DJANGO SABATA TRINITA parviendra simplement à : i) trouver les 200 millions de dollars avec une diplomatie plus efficace pour financer notre guerre ; ii) disposer des 3300 soldats de la CEDEAO, , iii) obtenir les appuis aériens de la CEDEAO, des drones américain, de l’OTAN, des Russes, des Chinois ou des Arabes amis du Mali pour pourchasser les fuyards du désert ; iv) encadrer les brigades d’autodéfense déjà utilisées par le passé avec succès par l’armée malienne (différente du CNDERIERE), car nous savons que toutes armées du monde ne pourront protéger les villages et villes dégarnis de la ligne de front; v) préparer concomitamment les élections; vi) tenir les élections immédiatement après la libération des 3 capitales régionales du Nord pour qu’enfin; vii) le nouveau gouvernement démocratiquement élu puisse s’atteler à donner de l’emploi aux jeunes du Sud et du Nord surtout, pour qu’ils ne retombent pas dans les activités criminelles du MNLA/AQMI/ANE SARDINE/BOKO HARAM/ANESARU…

  11. Cheikh KANE

    Votre analyse est pertinente et si elle pouvait ehorté les plaisatins qui ne pensent qu’au pouvoir alorsque l’essentiel se trouve ailleurs.

  12. falik

    Maliens reveillons nous.arretons de nous battre pour le pouvoir qui n’existera plus si le territoire entier sera envahi par les islamistes integristes et trafiquants de drogue.
    arretons ce spectacle desolant!
    que chacun mette en avant le Mali.l’heure est trop grave.Mieux valent des institutions critiquées par des aigris et acceptées par la communauté internationale car quoiqu’on en disent elles sont constitutionnelles.
    personne ne peut prevoir les consequences de deux fronts: un a Bamako et un au Nord.Soyons unis.je demande a tous ceux qui participent a ce forum de faire un effort pour qu’on oubli les divergences et qu’on soutienne notre armée ,la vraie armée au nord.la guerre des communiqués sera determinante.j’exhorte les autorités à beaucoup communiquer.Dieu Benisse le Mali.

  13. blache neige

    Adam tu debarques ?? çà faait des mois qu’il y a une ligne de demarquation entre le Mali et l’Azawad :wink: :wink: et la preuve que l’armée malienne reconnait cette ligne de demarquation ,c’est qu’elle tire en l’air dés qu’un barbu passe un pied de l’autre coté :mrgreen: :mrgreen:

  14. brahime

    Comme on l’a toujours dit et répété, ce que ce conflit va engendrer, sera préjudiciable pour toute la nation malienne ; certes le peuple malien sera davantage retardé dans son développement et dans son combat pour l’édification d’une nation forte, mais les touaregs et leurs alliés qui ont contribué à créer et envenimer cette situation, ne connaitront plus jamais le développement et une vie paisible au Mali ; à moyen ou long terme, ils seront bien obligés de renoncer définitivement à la nationalité malienne, ou de vivre dans la clandestinité, car le projet utopique « état Azawad, salafiste, islamiste ou autre » ne se réalisera jamais. Le monde entier y est opposé et cela ne changera jamais. S’ils pensent avoir des souitens à l’étranger, ils se trompent ou alors qu’ils sachent que ce soutien ne suffira pas et que cela sera éphémère. Alors, ils auront beau se rebeller, opprimer et terroriser les populations, violer les droits les plus élémentaires de ceux avec qui ils ont jusque là tout partagé, couper autant de mains et de pieds, lapider, égorger, fusiller, incendier, verser autant de sang et de larmes qu’ils le veulent ou qu’ils le peuvent etc…ils n’auront au finish, RIEN de tout ce qu’il cherche, car, le Mali tanguera, trébuchera, tombera même peut être, mais se relèvera, encore plus fort, et patiemment consacrera sa reconstruction nationale, dans son unité et sa souveraineté pleinement retrouvée. Ce qu’ils doivent garder à l’esprit, c’est qu’il y déjà quelque chose d’incassable dans la nation malienne. Le sud n’est rien sans le nord, l’ouest n’est rien sans l’est; Segou et Kayes ne se reconnaitrons jamais sans Gao et Kidal, idem pour les autres régions ; Sikasso ne vaut pas ce qu’il est sans Tombouctou et Kidal a vitalement lié à Koulikoro et Bamako. Ces liens sont devenus incassables et résisterons à tous les assauts et même au temps. Alors, chers concitoyens, nous qui optons pour la République du Mali unie et forte dans sa grande diversité, il nous incombe de taire nos différences et nos divergences de vue afin de rester unis, solidaire et fort pour le bien de ce pays que nous aimons tant, gardons espoir dans l’issu de ce combat que nous menons contre les pires ennemis que notre pays n’ait jamais connu, soutenons et encourageons nos forces armées à se ressaisir vite et à faire face à leur responsabilité qui restera plus que déterminante dans ce combat ; faisons confiance aux amis de notre pays qui nous ont démontré une franche disponibilité à nous appuyer dans ce combat. Car, quand bien même notre armée doit et veut mener le premier rôle dans cette guerre, il est aussi vrai qu’elle a besoin de renfort et de soutien pour remporter définitivement la victoire sur nos ennemis. Et cet appui, dont nous avons un si grand besoin, ne peut venir que des amis de notre pays au premier rangs desquels se trouvent certes les pays voisins ainsi que ceux de la CEDEAO, de l’UA et ONU. Nous ne devons rien faire pour empêcher qu’ils soient à nos côtés dans cette épreuve dans laquelle se joue tout le destin de notre peuple.

  15. roukina

    « Il va falloir leur expliquer également pourquoi on parle de ligne de démarcation dans un pays dont le slogan le plus utilisé est qu’il est un et indivisible »
    Au cas où vous ne vous en rendez pas compte, Mr Thiam, le Mali est bel et bien divisé!!!! Et c’est de notre faute à tous et principalement des militaires.Aux dernières nouvelles, ces soldats peureux seraient entrain de se donner en spectacle à Kati, à l’heure où j’écris ces lignes. Pourquoi?????

  16. Sèkè

    Que se passe t il à Kati et a Bamako : des barricades et la circulation paralysée….

  17. IBRAHIM BAH

    on a trop duré dans la defensive il faut passer a autre chose sinon que restera t il de notre dignité tant reclamé par les premiers djihadistes qui sont au sud (pro juinte)qui pensent que leur soit disante vaillante armé peut faire le travail seule , donc la balle est dans leurs camps

  18. le khasso

    les islamistes savent bien que nous sommes à konna parcqu’ils ont aussi voyagé plusieurs fois sur ce trajet et ils ont vu les armes et le personnel militaire qui à konna et même sevaré!!ils connaissent aujourd’hui exactement ce qui s trouve avec nous et peuvent même avoir des informateurs au sein de cette armée comme au temps d ATT on n savait pas que ceux qui sont parmi nous pouvaient nous trahir, donc prudence !!ces gens ne s laissent jamais comme on v nous faire croire!!c’est un objectif fixé depuis des années et maintenant ils sont proches .On ne pousse pas à la haine raciale,mais j’avoue que demain on verra des revirements dès q ces gens avancent en tout cas il n faut pas les donner l commandement d nos unités!!A bon entendeur salut!!il ya un probleme qu’on sousestime c’est la cohabitation avec ces gens encore au nord pour quelqu’un qui a vu tous ses parents egorgés!!c’est pourquoi moussa ag assarid parle des années 60 ou 90 esc qu’il ya eu un jugement d ces massacres!!

  19. le khasso

    cet article est formidable, c’est c qu j’appelle un journaliste!une tres belle analyse de la situation, sans vexer l Minsitre, thiam a voulu dire q RFI parle de face à face pendant q lui il parle d defendre les positions sur une ligne de demarcation!à 50km j pense qu’on n defend plus ses positions comme si les islamistes ont une position!!Meme si ces islamistes reculent pour moi c’est toujours sur notre territoire malien!!il est vrai qu’aujourd’hui ces gens sont plus determinés que nous il faut l reconnaitre!Parcqu’ils ont fait au moins 2500 kms pour être là où ils sont!!pendant que nous encore nous n sommes pas à douentza!!En plus ,moi j suis pas militaire, mais les tirs de sommation j crois que c’est pour disperser les manifestants dans l cadre du maintien d l’ordre comme au beau vieux temps d l’AEEM§§Mais pas pour les gens qui connaissent bien les armes q vous detenez,et qui ont plus q souvent q c q vous avez!!en tout cas c n’est pas pour leur faire peur, mais pour vous signalez.

    • Le ministre de la Défense est un militaire et non un politicien. En langage technique militaire, toute action, qui ne s’inscrit pas dans le cadre de l’offensive, est défensive. Prendre ses dispositions pour contrer l’ennemi et se préparer à l’offensive s’inscrivent tous dans le cadre de la défensive.

  20. Toufan

    Ligne de démarcation, ligne rouge ou je ne sais pas quoi encore? Vous attendez Hollande ou Yaye Boni, Blaise etc pour vous donner l’ordre d’attaquer des bandits qui occupent votre territoire depuis. Doit il avoir une ligne de démarcation, voici une nouvelle expression qui va signer le gla de la division du Pays.

    • s coulibaly

      On attend que l’argent des frappes aeriènnes soit negocier ,après quoi ceux qui soutiennent les envahisseurs vonts les abandonner à la mort et à la prison.Comme l’argent pour faire degager Kadhafi se paye avec le petrole lybien,il faut trouver quelque chose pour payer la liberation du Mali.Voilà pourquoi on attend.
      L’armée avec peu de moyen ne peut pas risquer le suicide en attaquant seule,elle est obligée d’attendre les decideurs.

      • SID

        VOILA l’essentiel!!! Aidez en contre partie de quoi? L’armée toujours obsolète, et gangrenée par ses fils perdus de Kati ne peut à elle seule libérer le Nord Mali. Ma question que je me pose pourquoi le Mali ne fait elle pas appel à la Russie, si les USA et alliés refusent toute raison allons voir ailleurs!!! Les Russes, les chinois pour l’arsenal militaire!!! Ce qui est sûre la contre partie sera toujours d’actualité mais une chose est sûre ces gens (Chinois et Russes) ne traîneront pas comme le fait nos partenaires actuelles ou dirigeants.

  21. filos

    Cette guerre se fera, par ce que ces terroristes que MNLA nous a amené sont pris à leur piège ils ne peuvent plus reculer.

  22. sabasch

    notre problème est sanogo. il est le problème lui enlever et tout ira bien.

  23. diamond1

    L’armée Malienne bien que c’est difficile de le croire vaincra en temps venu. Nous sommes face à une situation compliquée que tout le monde comprends mais à laquelle peu de gens ont une réponse. Soutenons les institutions et les hommes même si nous avons pas beaucoup de sympathie pour eux car ils sont les seuls garants d’une solution.

  24. C est une honte, le Ministre de la defense accepte la partition et parle de ligne de demarcation . j espere que cette fois l armee tiendra devant l avancé des rebelles et ne fera pas de repli tactique ou strategique. le dernier verrou ne doit pas sauter, sinon c est le Mali qui disparait sous sa forme actuelle.

  25. tienimango

    non ceux qui sont a kati sont la risee du monde mais le colonel didier dakouo et ses hommes sont des heros…car didier a refuse de venir regarder dans les yeux des femmes des braves millitaires egorges par les criminels du mnla a agelhoq…il est toujours au front il dit qu,il ne reculera jamais en arriere ….

  26. serenissime

    On n’est pas sorti alors de l’auberge!Quand on est impuissant a ce point on ne peut que que s’en remettre au petit bonheur la chance!Honte aux politiciens et a l’armée malienne!Mais ce qui grave dans tt cela c’est que nous etions tous la au momoment où on applaudissait ATT en lui remettant des medailles bidons en or massif! :( :(

  27. GNI

    COMPRENEZ QUE L’ARMÉE MALIENNE EST SPÉCIALISÉE EN REPLI..ILS SE SONT REPLIÉS JUSQU’A KATI..DONC CHERS COMPATRIOTES, POUR QUE CETTE ARMÉE AVANCE VERS LES DJIHADISTES, IL FAUT LA PRÉSENCE DES FORCES INTRNATIONALES..LES FORCES INTERNATIONALES VONT SÉCURUSER LES TERERITOIRES CONQUIS,,ET FORCER LES MALIENS A AVANCER..ILS NE POURRONT PAS RECULER EN SACHANT QUE LES FORCES INTERNATIONALES SONT EN ARRIÈRE..
    SINON, ILS VONT TOUS FUIRE..

    AVIS A TOUS LES MEDECINS DU MALI..PAS D’ATTESTATION MEDICALE AUX MILITAIRES..AUCUNE DISPENSE..
    AUX MILITAIRES DANS LES BUREAUX ADMINISTRATIFS, DEGUERPISSEZ..LE DEVOIR VOUS ATTEND..
    A TOUTE LA GARDE DE SANOGO, DESCENDEZ DE KATI ET DIRECRION NORD DU MALI..
    FINI LES NIAISERIES..FAITES LE SAVOIR A SANOGO..

    • Bouglass

      Merci pour ta vérité. Ces soldats sont la honte de l’Afrique entière. Si les djihadistes s’exitent, ils vont déposer armes flambantes et bagages et détaler encore comme des dératés.

  28. Albert Atangana

    bel article

  29. rodrigues Soares

    :wink: CE MONSIEUR A PERDU LA TETE, QUE TON GOUVERNEMENT MOBILISE DEMAIN TOUS ET TOUTES AU MALI, LES DJIHADITES NE REVERONT MEME PAS S’ APPROCHER AU CONTRAIRE :!:
    :lol: TOUT CE DONT LE GROUPUSCULE-TRANSITION A EN TETE AUJOURD’ HUI EST COMMENT RESTER LA OU ELLE EST ET S’ ETERNISER, PAS DE COMBATS ET UNE LIGNE DE DEMARCATION FACTUELLE ET REELLE, AVEC INTERDITION 30 KM CA ET LA :lol:

    :lol: VIVE LA NEGRITUDE SOCIO-POLITIQUE :!:

  30. que l :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: honte