Lutte contre Ebola dans la commune du Mandé : La Fondation AFROSIDE offre des kits d’hygiène à des structures de Ouenzindougou

0

La Fondation AFROSIDE a procédé, le jeudi 27 novembre  à la remise de kits d’hygiène aux écoles, à des mosquées et au CSCOM de Ouenzindougou dans la  commune du Mandé. C’était au cours d’une séance d’information et de sensibilisation sur la Fièvre à virus Ebola, tenue dans la cour dudit  CSCOM.

 

 Le vice-président, Sanoussi Diarra  remettant un kit au chef de village de Ouenzindougou, Mady Koné.

Le vice-président, Sanoussi Diarra remettant un kit au chef de village de Ouenzindougou, Mady Koné.

La Fondation AFROSIDE dans sa lutte contre la maladie à virus Ebola a privilégié la sensibilisation pour freiner la propagation de l’épidémie. C’est dans ce sens qu’une équipe de la fondation, conduite par son vice-président, Sanoussi Diarra est allée à la rencontre de la population du Mandé à la frontière guinéenne. L’objectif était d’informer les autorités coutumières, les élèves du 1er cycle et les femmes sur les mesures d’hygiène à adopter afin de se prévenir contre Ebola. Il s’agit notamment du lavage régulier des mains au savon, éviter les accolades, les poignées de mains….L’équipe a, du reste, exhorté  les populations à appeler les numéros verts donnés par les pouvoirs publics en cas de suspect déclaré.

Le médecin du CSCOM, Eric Koné, a précisé que cette maladie est “réelle et mortelle“. Il a fait savoir que la lutte contre Ebola concerne tout le monde. Ainsi, il a souligné que des mesures d’hygiène  doivent être observées pour se protéger contre sa contamination et sa transmission.

Par ailleurs, Mr Koné a demandé à la Fondation de construire des toilettes et des incinérateurs pour le CSCOM. Le directeur du 1er cycle, Nanko Koroman, après avoir demandé à la Fondation de multiplier les séances  de sensibilisation dans les classes, a recommandé qu’on remette les savons et les gels à l’école. Il a aussi demandé à l’AFROSIDE d’aider la communauté à transformer le CSCOM  en un centre de santé. Pour sa part, le chef de village, Mady Koné s’est réjoui de l’initiative de la Fondation. Il a demandé des kits de protection pour sa circonscription. Des savons, des gels à mains, des eaux de javel, des gants ont été remis aux CSCOM, à la mosquée, à l’école et à l’Association des femmes de Ouenzin. Des documents sur Ebola ont également été remis aux bénéficiaires  des affiches de sensibilisation postées dans divers lieux du village.

Falé Coulibaly

PARTAGER