Affaire des 49 militaires ivoiriens : Le porte-parole de la MINUSMA sommé de quitter le Mali dans 72heures

3

Le porte-parole de la de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA), Olivier Salgado a été sommé de quitter le territoire malien dans 72 heures. Cette décision des autorités de la transition malienne a été notifiée à l’intéressé par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdoulaye Diop.

Dans  un communiqué, rendu public hier mercredi, le département de la diplomatie malienne a informé l’opinion nationale et internationale que, le mercredi 20 juillet 2022 , Madame Daniela KROSLAK qui est la  Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général des Nations Unies au Mali a été reçue en audience audit ministère.

C’est après des échanges que le patron de la diplomatie malienne  lui a notifié la décision du Gouvernement d’expulser Monsieur Olivier Salgado, Porte-parole de la MINUSMA de notre pays dans un délai de 72 heures .

Cette décision des autorités maliennes fait suite à une série de publications tendancieuses et inacceptables que l’intéressé publiait sur le réseau social tweeter déclarant sans aucune preuve, que les Autorités maliennes auraient été préalablement informées de l’arrivée des 49 militaires ivoiriens par vol civil à l’Aéroport international Président Modibo Keïta , le dimanche 10 juillet 2022 dernier.

Les autorités maliennes lui avaient adressé une  demande officielle  à travers sa hiérarchie depuis le 12 juillet 2022. L’objectif de cette lettre officielle consistait de demander au porte-parole de la MINUSMA, Olivier Salgado de fournir la preuve des affirmations contenues dans son tweet, ou au cas contraire, de porter la rectification nécessaire, dans la même forme, mais ce dernier n’a pas apporté des preuves ni de correction des tweets. Le ministère qui ne saurait passer sous silence ces agissements qui portent atteinte au partenariat avec la MINUSMA et d’autres partenaires a été obligé de prendre cette décision.

Le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale réitère sa disponibilité constante à maintenir le dialogue et à poursuivre la coopération avec l’ensemble de ses partenaires internationaux, y compris la MINUSMA, dans un esprit de solidarité, de complémentarité et de respect mutuel.

Seydou Diamoutené

 

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Toure S, cette affaire est plus grave qu’elle n’apparaît, c’est une mafia qui est autour d’elle constituée par la MINUSMA–OUATTARA–SALL–SAS–ALLEMAGNE, affaire a suivre car chacun (Salgado, Ouattara, Sall, Christine) recevait ses gros sous sur le dos du peuple Malien et de la peine et le malheur de ce grand peuple insoumis du Mali!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here