Armée malienne, une des meilleures armées de la sous-région : La preuve par la guerre

36
Et si on se dit la vérité : La Refondation de l’armée ne se fera pas en ayant recours aux vieilles habitudes qui ont conduit à son délitement Et si on se dit la vérité : La Refondation de l’armée ne se fera pas en ayant recours aux vieilles habitudes qui ont conduit à son délitement
Des soldats maliens lors d'un défilé militaire à Bamako, en 2010. AFP

L’armée malienne,  depuis  sa création le 20 janvier 1960,  n’a cessé  d’être  au contact du feu. Autrement dit, en guerre. En effet, elle  s’est battue  avec  bravoure, courage  et  abnégation  sur plusieurs  fronts, aussi bien à  l’intérieur  qu’ à  l’extérieur, sans jamais fléchir.  Elle  a  toujours  fait la fierté  des Maliens que nous sommes,  en témoignent les nombreuses chansons à  sa  gloire.

L’armée  malienne a été créée  dans des  circonstances dramatiques que nous connaissons tous. 

 

En  1962,  le Mali  nouvellement  indépendant  ordonna  l’évacuation des bases de Gao et Tessalit par les troupes françaises. Car selon le président  Modibo Keita l’un des symboles de l’indépendance pour un état  était le pouvoir de battre monnaie et d’avoir une armée nationale.  Cette décision  des autorités maliennes d’alors  fut  perçue  par Paris comme une insulte et constituait  à  ces  yeux  une velléité  outrageuse de mettre  un frein  à  son  plan de subordination de  l’armée  malienne comme partout en Afrique occidentale. Par représailles, la France renvoya,  à son tour, tous les élèves- officiers de l’armée  malienne en formation à  Fréjus  dont  un certain sous-lieutenant Moussa Traore.

L’armée malienne s’est littéralement mise en place pièce par pièce  avec ces élèves  officiers et  les anciens militaires de l’armée coloniale française  tels que : le colonel Drabo, le colonel Sékou  Traore. Immédiatement, la nouvelle armée du  Mali  s’est illustrée, en 1963,  dans les grottes de Tigharghar  contre  la première  rébellion Touareg. Le lieutenant Moussa Traore et d’autres militaires maliens ont été envoyés  dans les maquis de l’Afrique centrale et orientale  notamment en Tanzanie, au Congo pour encadrer  les indépendantistes  de ces pays.

On se souviendra  aussi que  dans les années  70 et 80, l’armée malienne a  fait deux malencontreuses  guerres  contre un de nos  voisins. Jamais on ne nous a dit que l’armée malienne a tremblé ou fléchi pendant ces deux guerres là. L’armée malienne est  intervenue,  toujours dans les années  70,  en Guinée Conakry pour prêter main forte à  ce pays  frère  contre des mercenaires venus du Portugal pour renverser le régime de Sékou Toure et on a tous vu au camp para de Djicoroni quelques mercenaires faits prisonniers lors de cette tentative de déstabilisation  de la Guinée.

Dans le cadre des interventions onusiennes,  par exemple, l’armée  malienne a intervenu dans des conflits meurtriers, sanglants et des plus violents que l’Afrique ait jamais connu. Il s’agit en l’occurrence de la Serra Léon  et du Liberia. En Serra Léon,  particulièrement,  les soldats maliens  se sont  tellement  illustrés  que la population les avaient surnommés  les Green bérets  en référence à la couleur de  leurs  bérets.

Depuis la première rébellion en 1963 jusqu’à nos jours, l’armée malienne fait face à des assauts répétés  des  groupes armés  du nord du Mali sans qu’aucun ne réussisse  à l’a  faire plier. Notre armée  n’a jamais  cédé un centimètre carré  aux irrédentistes  du nord. Elle s’est vaillamment battu contre ces groupes rebelles qu’elle a été un temps  accusée  de violation des droits de l’homme.

Récemment, l’armée malienne et les forces de sécurités ont  fait leur preuve  avec les attaques terroristes de l’hôtel  Byblos à Sèvre et du Radisson Blu  de Bamako, nos forces de sécurités et de défenses ont tout engagé  les assaillants sans trembler  et ont ainsi,  montre à la face du monde  entier  qu’elles étaient prêtes à affronter toutes  les menaces d’où quelles viennent.

L’armée  malienne  a connu des  braves soldats, des  fins stratèges, qui ont honoré  le serment militaire et  dont leurs  faits d’armes  sont chantés  par les griots aujourd’hui.  Ils ont répondu  présent  quand la nation avait besoin d’eux  et quand le pays  était en danger. Jamais ils  n’ont  baissé  l’échine devant l’ennemi au contraire leurs armes  étaient  chaque fois en manque d’ennemis.

Aujourd’hui,  cette armée est  vouée  aux  gémonies  et  subit toutes sortes de critiques  à son encontre,  son moral est quotidiennement  sapé  par des propagandes  distillées sur des radios dites mondiales,  les mauvais esprits et vendeurs  d’illusions qui  nous font croire que notre armée nationale  est une armée de poltrons et est à jamais vouée à  l’échec. Non ! Notre armée n’est pas finie, elle est toujours debout.

Mais que vaut  une armée  sans une  volonté  politique ?  Une armée sera ce que les dirigeants  politiques veulent qu’elle  soit. Elle est  sous  les ordres  des politiques  et c’est  à eux de définir  sa mission.  Si les politiques veulent qu’elle soit une armée  de conquêtes  elle le sera, s’ils veulent qu’elle soit une armée  de défense elle le sera. Ils lui donneront en ce moment les moyens d’atteindre sa mission.

Un homme politique averti sait que le développement  harmonieux de son pays passe nécessairement par bâtir  une armée  digne du nom. Il doit avoir conscience que  rien de durable, pas de prospérité, pas de cohésion  sociale sans  une armée qui vous protège et vous permet  de vivre dans la paix et la quiétude. Aucune nation n’est trop  petite ou trop grande pour  disposer d’une armée  qui veille sur lui. Un état qui oublie cette règle fondamentale de ce monde  sera phagocyté par les autres.

Dans le concert des nations, chaque état  peut être  un  prédateur et en même  temps une proie. Chaque état  a le souci du bien être de son peuple. Mais comment obtient-on  ce bien être ?  C’est aux politiques de chaque pays  d’apporter une réponse à cette question. En se demandant  que  faire pour atteindre ce bien être ou  que faire pour préserver  ce bien être ,  reviendrait à formuler une politique nationale de défense et de sécurité propre  à  chaque pays.

On voit comment les armées des grandes puissances se comportent ce ne sont pas des armées  conçues  pour seulement  défense leurs territoires,  mais bien des armées  de conquêtes et de coercition. Dans les relations avec  ces puissances, quand leurs intérêts sont en jeu,  la méthode  consiste d’abord à utiliser : la coopération,  la diplomatie,  les sanctions économiques  et  embargos,  mais quand  tout  cela ne suffit  pas leurs armées se mettent en marche pour obtenir de vous ce que vous ne voulez pas lâcher. Et c’est cela la Realpolitik.

C’est cette politique des armes qui prévaut  depuis les temps médiévaux et se sera ainsi jusqu’à la fin de nos jours. Qu’on vous déclare la guerre ou que vous la déclariez, vous êtes  tenu d’avoir une armée.

Ne jetons  pas l’opprobre sur notre armée car dit-on dans un pays il y a toujours une armée : soit l’armée  nationale, soit l’armée  d’occupation, mais tout le monde  préfère une armée nationale qu’a une armée d’occupation…

La débâcle récente  de notre armée au nord ne doit pas occulter  les bons et loyaux  services qu’elle nous a rendus. Nous avons certes perdu une bataille à Kidal et dans le nord de notre pays, mais nous ne devons jamais cesser de nous défendre. Nous devons nous battre pour défendre  notre patrie, et léguer à nos enfants  un pays prospère, une nation libre et  digne.

Les défaites militaires font partir  de la philosophie  de guerre.  Toutes  les  grandes  puissances  militaires(Etats Unis, Russie, France , Allemagne, Israël…)  ont  tous  connu  des défaites militaires parfois même humiliantes, mais cela ne les a pas  empêché  d’être  aujourd’hui des puissances militaires.

B MAO DIANÉ

Analyste politique

PARTAGER

36 COMMENTAIRES

  1. La réforme du secteur de la sécurité met de plus en plus l’accent sur la gouvernance et la supervision des services de sécurité autant que les modèles traditionnels de formation et d’équipement. Les initiatives qui ont obtenu des progrès soutenus et mis en place des innovations durables sont celles qui ont apporté des compléments à la dynamique politique, aux besoins de sécurité et aux attentes de la population concernée et qui ont été mises en œuvre dans ces domaines.

  2. La corruption et les carences de la gestion dans le secteur de la sécurité gaspillent des ressources rares, minent l’efficacité opérationnelle et peuvent alimenter la rébellion et les conflits.

  3. La corruption et les carences de la gestion dans le secteur de la sécurité gaspillent des ressources rares, minent l’efficacité opérationnelle et peuvent alimenter la rébellion et les conflits.
    Alors pour réhausser ce niveau il faut plus relever ce defis

  4. Cette reforme permettra de donner confiance à tous les maliens de vivre en sécurité dans notre.
    Vive le Mali.

  5. Cette célébration de la 55 ème anniversaire de l’armée Malienne a été l’occasion une fois de plus pour le président de réitérer son engagement à mieux équiper nos soldats pour la défense du pays. Cela est très important pour les forces de défense et de sécurité dans l’accomplissement de leur mission régalienne.

  6. Je profite du discours du président lors de la célébration du 55 ème anniversaire de nos forces, pour appeler mes concitoyens à collaborer avec celles-ci dans la lutte anti-terroriste. Cela est dans l’intérêt de tous.

  7. Malgré les maigres moyens en leur disposition, nos vaillants soldats ont toujours défendu becs et ongles la patrie. C’était tout à fait mériter que l’on les célèbre en ce jour anniversaire pour reconnaître leurs efforts. Que de succès dans vos missions.

  8. Pour ma part, l’unième engagement pris par le président lors de cette célébration marquant les 55 ans de nos forces de défense et de sécurité sera tenu. Car le président en a conscience de la nécessité d’équiper nos forces armées de matériels à la pointe de la technologie afin de bouter le terrorisme hors de nos frontières.

  9. Depuis la prise du pouvoir du président de la république IBK, il n’a de cesse montré son engagement à améliorer les conditions de nos forces de défense et de sécurité. Certes les efforts sont faits, mais cela semble être moins face à la menace qui se veut grandissant. Pour cet anniversaire de nos forces, le président vient de réitérer son engagement à plus de moyens dans l’accomplissement de leur devoir professionnel.

  10. IBK respecte toujours ces engagements . Ils a toujours désiré d’avoir une armée républicaine prête à défendre la cause de la nation. Je pense qu’il tiendra à sa parole.
    Bonne fête à nos forces dans toute sa composante

  11. Je demande à la population de collaborer avec nos FAMAS pour une parfaite symbiose afin de nous protéger efficacement. Cela permettra de connaitre les attentes de la population

  12. Nous sommes redevables envers nos FAMAS qui nous ont protégé et défendu vaillamment contre ces terroristes. Nos sincères condoléances aux familles des FAMAS tombées sur le champ d’honneur et prompt rétablissement aux blessés

  13. Avec la nouvelle orientation que s’est fixé le président pour notre armée est très louable et encourageant. A cela s’ajoute les équipements et les formations qui feront de notre armée la plus envieuse dans la sous région

  14. Armée malienne, une des meilleures armées de la sous-région : La preuve par la guerre 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉
    En effet, notre armée nous a toujours rendu fière d’elle. Elle a triomphé de ses adversaires à chaque fois que son intervention a été nécessaire et nous devons l’en féliciter et prier pour les âmes de ceux qui sont tombés lors de ces combats.
    Notre armée avait été délaissé depuis quelques années au point d’être une honte pour nous du fait des capitulations diverses que nous avons connus.
    De nos jours celle-ci arrive à tenir tête de nouveau à nos ennemis; c’est pourquoi nous sommes de nous fiers d’elles et nous incitons ces vaillants hommes à plus d’abnégation et de patriotisme.
    VIVE LES FAMAs! 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉

  15. Nous ne cesseront de faire leur éloge car notre armée a su d’adapter au temps et aux différentes situations qui se sont présentées à elle. Toujours félicitation aux FAMS

  16. nos forces de sécurités nous rendent de plus en plus fiers d’elles vu leur dévouement pour veiller sur notre sommeil. Elles gèrent de façon la plus brillante les situations que nous devons tous regretter que sont les attaques qui ont lieu contre notre pays. Nous devons les féliciter et les encourager!
    Le chef de l’état pour sa part fait avec le ministre salif traoré un travail énorme depuis un certain temps pour que les forces de défenses et de sécurités puissent travailler dans de bonnes conditions; il faut aussi les encourager et les féliciter tout en les incitant à faire encore plus car une armée forte= un pays fort.

  17. Les populations commencent à vraiment regagner confiance en notre armée qui ne cesse de faire des prouesses et nous surprendre ces derniers temps. Nous avons pu le constater dernièrement lors des attaques de Bamako où nos forces spéciales nous ont rendues fières d’elles.

  18. Malgré les attaques dont elle est l’objet la grande muette n’a jamais cesser des défendre le pays. Elle a été un moment oubliée, délaissé mais elle peut faire l’objet de fierté de nos jours. On ne peut que souhaiter que notre pays puisse avoir plus de ressources afin de toujours poser des actions en faveur de ces gens qui donnent leurs vies pour que le pays continue de vivre.
    Restons tous patriotes et servons notre pays de la manière la plus brillante possible.

  19. La politisation de l’armée est un véritable obstacle pour celle-ci car elle crée le désordre à tous les niveaux la hiérarchie n’est plus du tout respectée car chacun fait ce qui lui sied sans pouvoir être inquiété. Pour ce faire il faut moraliser notre armée , faire renaitre la confiance entre les différentes composantes et la rapprocher des populations.
    La fonction de militaire n’est pas du tout facile et elle doit bénéficier de toute attention particulière pour pouvoir répondre aux exigences attendues d’elle.

  20. Nous sommes debout derrière notre armée, nous avons confiance en leurs compétences, ses terroristes et djihadistes ne peuvent rien contre nous quand nous sommes unis avec dévouement pour la cause de la patrie.

  21. Nous avons une armée compétente une armée de qualité, nous resterons toujours derrière cet armée qui saura nous défendre avec vaillance et honneur…

  22. Il s’agit de la nation et pas d’autre chose, les maliens doivent être plus attentif plus vigilant qu’ils ne l’ont été avant. En même temps de cela toutes les filles, fils de ce pays doivent garder en connaissance le contact avec notre autorité et le signaler dès qu’il y’a quelque chose de suspect.

  23. La FAMA, gardez les yeux ouverts, il ne faut pas avoir confiance à quelqu’un d’autre que vous-même. Le pays attend de vous des résultats plus meilleurs. Nous sommes conscients de votre position de ce que vous faites pour le pays, et en cela seul Dieu peut vous aider.
    Alors Armée du Mali que le bon Dieu soit avec vous…
    Vive l’armée malienne…

  24. Quel qu’en soit la stratégie de ses ennemies, nous n’avons pas peur. Nous sommes d’une nation qui reste toujours debout derrière son gouvernement.
    Nous avons une armée forte, capable, une armée qui a su montré de la preuve. En plus de cela, nous avons le soutien des Etats Unis de la France et d’autres pays qui pourrons nous aidé à combattre ses djihadiste. Ses bandits armées ont pour intention de semer la peur et la terreur dans le cœur des maliens.
    Nous n’avons pas peur, nous sauront défendre ensemble la nation.
    Vive la république.

  25. 😉 😉 😉 😉 Toutes mes condoléances aux familles des soldats tombés sur le champ de l’honneur. 😳 😳 😳 Les maliens sont fier d’eux, pour ce qui sont en vie nous leurs souhaitons bon courage et surtout ne baissez pas les bras. 🙄 🙄 🙄 🙄

  26. 😉 😉 😉 😉 Toutes mes félicitions à l’armée malienne, elle a toujours été à la hauteur. Encore une fois bravo à nos forces de sécurités, j’avoue que leur mission n’est pas une chose aisée. Les maliens sont fier de son armé nationale, le meilleur reste à venir. Vive les FAMA !!!!

  27. Je souhaite bon anniversaire à tous les soldats maliennes notamment ceux qui sont tombés sur le champ de l’honneur. Les maliens sont fier de vous et nous resterons toujours derrière vous. Le Mali a besoin de tous ses fils réunis derrières les FAMA. Longue vie aux hommes et femme braves qui se sacrifient jour et nuit pour protégé le peuple malien.

  28. Le peuple malien compte sur son armée, nous ne doutons pas de leurs compétences. Par contre, en ce jour de 19 la veille du 20 janvier nous leurs souhaitons longue vie et leur réitère tous nos soutiens.

  29. L’armée a été victorieuse sur presque tous les fronts où elle a été. Nous nous glorifions de cette armée et de son histoire. Mais une question reste encore sans réponse. Celle de savoir si cette armée est toujours la même ou pas et si elle peut encore gagner un combat face à une autre armée de la sous-région.

  30. Il faut que l’armée malienne redevienne ce qu’elle fut auparavant, une armée glorieuse, victorieuse, loyale, déterminée et respectueuse. C’est un grand défi à relever par le président de la république et toute son équipe. Vive le retour de la paix dans notre pays!

  31. Le Mali a besoin d’une armée forte, glorieuse et unifiée. Le président de la république est, certes, engagé en ce sens mais nous voulons de cela dans l’immédiat pour que les populations ne soient plus victimes des attaques terroristes en longueur de journée.

  32. Les éloges ne nous font plus rassurer. Nous avons besoin d’une vraie armée à notre disposition. Les autorités sont priées de faire de leur mieux pour que nos forces de sécurité ne connaissent plus de déroutes. Le président de la république à fait l’essentiel. Nous l’exhortons de faire encore mieux pour cette patrie.

  33. C'est tout à fait juste, notre armée est l'une des meilleures de la sous-région. Nous faisons confiance à nos forces de sécurité et défense pour nous défendre et sécuriser nos biens.

  34. Nos forces de sécurités et de défense peuvent songer à tous les moyens de combats adaptés aux réalités et aux champs de batailles d’ici la fin du quinquennat d’Ibrahim Boubacar Keïta. Vive les Famas! Vive le retour de la paix et de la cohésion sociale dans notre pays!

  35. vraiment il est temps de reconnaitre les biens fait de l’Armée Malienne et de les doté les outils adéquats pour qu’ils puissent répondre à la sauvegarde de notre Nation.

  36. Le Mali n’était pas indépendant à la date du 20 janvier 1960; donc l’armée malienne n’existait pas encore. Soyez objectifs et conséquents avec vous même dans vos écrits. Et pour votre gouverne, l’Armée Malienne a officiellement vu le jour le 1er Octobre 1960 soit a peine une semaine ( le 22 Septembre 1960) après la proclamation officielle par le Président Modibo KEÏTA de notre indépendance. C’est plutôt en janvier 1961 et non 1962 que le Mali a fait part de cette décision d’évacuation des bases en territoire malien.
    Apprenez a faire des recherches approfondies sur vos sujets que vous éditez

Comments are closed.