CNSP : Aucun acte de vandalisme ne sera toléré

0

C’est une des décisions fortes prises par la CNSP, au lendemain de son Coup d’Etat qui a mis fin au régime du Président Ibrahim Boubacar Keita

C’est à la faveur d’une mutinerie, ayant entrainé la démission du président Ibrahim Boubacar Keita et de son régime, ainsi que la dissolution de l’Assemblée nationale,  que notre pays est aujourd’hui, sous le contrôle d’un groupe de soldats. Ces militaires ont dit avoir agi après avoir constaté un pourrissement de la situation socio-politique du pays. Aussi ont-ils décidé de prendre les choses en main, pour une transition, afin de bâtir un nouveau Mali, « Mali-Kura ».

Comme, les précédents coups d’Etat, ce mouvement s’est accompagné d’actes de vandalisme commis par des citoyens, malintentionnés et des badauds qui en profitent pour se faire les poches. Le directoire du Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP), est décidé de mettre fin au pillage des services publics et privés. C’est pourquoi, lors de sa première rencontre avec les hommes de média, le directoire du CNSP, par la voix de son porte-parole, le colonel major Ismaël Wagué, a fait savoir, haut et fort, sa position ferme vis à vis de toute personne prise en train de commettre des actes de vandalisme.

Sur ces actes de vandalisme, le CNSP ne sera pas tolérant à l’égard de tout « porteur d’uniforme qui se fera prendre en flagrant délit de racket et d’exaction des paisibles citoyens ». Il en est de même pour « les civils qui se rendent responsables d’actions de vandalisme et de destruction des édifices publics. « Au demeurant, tout contrevenant fera l’objet de sanctions », a prévenu le colonel major Wagué,

Il faut également dire que d’autres décisions d’importance prises par le Comité National de Salut du Peuple attestent qu’il est déjà en train d’imprimer sa marque. Témoignent la suspension des activités au niveau de l’administration publique, la fermeture de nos frontières terrestres et aériennes et l’installation d’un couvre-feu de 21heures à 5 heures du matin.

Auparavant, les responsables militaires du coup d’Etat avaient rencontré mercredi matin, les Secrétaires généraux des différents départements ministériels au ministère de la Défense et des Anciens combattants. Au cours de cette rencontre ils ont dévoilé leur intention de redresser, voire de refonder notre pays qui est presque à l’abime.

Le colonel major Ismaël Wagué a demandé aux populations de  vaquer librement à leurs occupations. Cela après avoir constaté  le jour de la chute du régime d’IBK, qu’aussi bien les services publics que privés étaient fermés pour crainte d’actes de vandalisme.  Malheureusement des bâtiments privés à l’image de l’Immeuble du ministre de la Justice Kassoum Tapo, avaient déjà fait les frais de ces actes de vandalisme.

Parlant du bilan des événements du 18 août 2020, les responsables du CNSP affirment que leur action n’a fait ni blessés, ni  morts.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here