Mali : Les FAMa poursuivent les opérations de ratissage dans les sanctuaires terroristes

1

 Ces derniers, de plus en plus fébriles, adoptent l’évitement et se confondent à la population comme mode d’action avec des capacités de nuisance reposant désormais, entre autres, sur la pose des engins explosifs improvisés, le sabotage des réseaux GSM, selon l’état-major général des Armées.

Ainsi, à partir du 22 mars dernier, l’état-major général des Armées informe que les FAMa ont mené plusieurs actions offensives de recherche et de destruction des terroristes et leurs sanctuaires dans le cadre du plan Maliko et de l’opération Kélétigui.

Sur le théâtre Est de l’opération Maliko, les FAMA ont continué les reconnaissances offensives dans le Liptako à la recherche des sanctuaires terroristes dans le secteur d’Ansongo et de Ménaka, fait savoir l’état-major.

Dans ces localités de la Région de Gao, les unités FAMa poursuivent les reconnaissances et les patrouilles principalement orientées vers la sécurisation et la protection des populations civiles dans les secteurs de Tessit, Ansongo et Labbézanga face à un ennemi en perte de vitesse, note l’Armée.

Dans la Région de Tombouctou, les efforts ont porté sur la précision du renseignement surtout après l’arrivée des soldats du Contingent du Recrutement Spécial dans cette localité. Les unités FAMA continuent leurs missions de sécurisation des foires hebdomadaires, escortent les forains de Diré et Tonka à Goundam, assure la même source.

Dans la région de Ségou, les différentes opérations ont permis la libération et l’approvisionnement en céréales des villages de Faba-Koura, Faba-Koro et Niebébougou dans la zone de Niono. Les militaires ont également neutralisé 04 terroristes dans la zone de Niono et arrêté 06 autres. Le communiqué révèle aussi la récupération de 03 armes AK-47, 01 KIA et 02 véhicules civils et destruction de 04 EEI (Engin explosif improvisé).

Dans la Région de Nara, l’Armée indique que les efforts ont porté sur la collecte, la précision du renseignement. Les reconnaissances menées dans la forêt du Baoulé ont permis de neutraliser 03 terroristes et d’interpeller 03 autres. On note aussi 02 EEI et 02 motos détruits. En plus de 02 Fusils, 02 motos, 06 téléphones et du matériel de fabrication EEI récupérés.

Le communiqué souligne aussi que dans les régions de Bougouni, Koutiala, Sikasso, la zone de défense n°8 a mené des patrouilles de réassurance de la population dans les secteurs de Tandio, Danderesso et Zegoua.

Dans les secteurs de Manfouné, Vanekui et Mandiakui, les patrouilles offensives des FAMa ont vu 15 terroristes neutralisés, 08 armes récupérées dont 01 Fusil mitrailleur, 01 AK-47 et 04 carabines. Aussi, les militaires ont-ils mis la main sur 03 talkies, 14 téléphones portables, 01 ordinateur portable récupérés et  brûlé 12 motos.

L’Armée rassure que opérations se poursuivent pour débusquer les terroristes.  Elle invite donc les populations à se démarquer des terroristes pour minimiser les risques de dommages collatéraux car les civils sont très souvent utilisés comme boucliers humains par l’ennemi en déroute.

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here