Littérateur : Le roman « Femme de Dieu » : Une œuvre de Minga S.Siddick

1

La cérémonie a eu lieu Samedi 06 Juin2015  à l’espace café-photo du CFP sis à l’hippodrome en présence de Mme Djerma Oumou Coulibaly coordinatrice adjointe de l’association «Ecritures des  Suds », Youssouf Sogodogo Directeur CFP et  un parterre de journalistes.

La ‘’Femme de Dieu ‘’ est un livre dans un livre. C’est une fiction littéraire qui se déroule en Fernalie, une île rebelle faisant partie d’un archipel imaginaire situé sur la ligne de l’Equateur, entre le nord-est du Brésil et la côte  ouest du Gabon  a indiqué le conférencier,

Ce roman ajoute –t-il est une profonde réflexion sur le destin,  sur le pouvoir et sur l’amour, avec en toile de fond des histoires du quotidien désolant de notre monde parfois construit sur l’infidélité, le mensonge et l’hypocrisie.

Maïkan celle qui est  surnommée «La Femme de Dieu» est une femme comme les autres.

« Après avoir eu un petit albinos avec son propre cousin, elle se marie avec un jeune prof de philo. Pour éviter toute forme d’humiliation, les parents de Maïkan font croire au mari que cet enfant était son cousin continuent d’entretenir leurs relations intimes jusqu’à ce que le mari les surprenne dans le lit conjugal. La vérité découverte ,le mari organise une grande réunion de famille élargie et montre les preuves de l’infidélité de son épouse .Voyant sa mère adoptive s’évanouir ,Maïkan a eu un choc e perd la raison .Elle disparait et se retrouve dans un autre village ,complètement folle et chantant toujours une même chanson qui commence par « Je suis la femme de Dieu » .D’où son surnom qui fait le titre du livre .L’histoire est introduite par prologue et conclue par un épilogue ,grâce à un journaliste envoyé à la recherche de cette folle ».

Le choix d’un journaliste comme acteur s’explique par le fait que l’auteur étant journaliste et la curiosité l’apanage de celui-ci. Le livre est à 90% de l’imagination a précisé l’auteur.

Rappelons que Minga S. Siddick est né en 1964 à Biankouma en Côte d’Ivoire. Journaliste indépendant, enseignant et blogueur, il a longtemps animé la chronique «  Le droit d’en parler », dans les colonnes du bihebdomadaire ‘’ Le Challenger’’ dans lequel aussi il a travaillé comme secrétaire de rédaction.  Il est  depuis 2007 l’administrateur du Centre de Formation en photographie  (CFP d’hippodrome) où il assure depuis 2007 le rôle d’administrateur .Minga S. Siddick crée en 2008 l’association culturelle Ecriture des Suds (EDS).

Quelques œuvres sont à son actif : Etrange destinée, un roman de 144 pages, multiprint (Abidjan 1991), les textes biographiques de « Les Lionnes de ma Commune », Tome 1 Acte Sept (Bamako 2006) ; Valses et tourbillons, roman 212 pages Ed Le Manuscrit (Paris 2008).

Aussi s’ajoute des pièces créées notamment : Le drame de Koko créée par la troupe théâtrale du lycée moderne 2 de Daloa, Festival de théâtre scolaire et universitaire (1984) ; Zêguê ou l’enfant des malheurs crée par une école primaire publique rurale de Daloa, Festival de théâtre scolaire et universitaire en 1987 ; sauver la vie créée par Acte Sept (mise en scène de Fily Traoré), Festival du théâtre des réalités (2004).

La ‘’Femme de Dieu est un livre où l’auteur partage ses convictions intimes sur la vie. Plus qu’un roman c’est un outil introspectif pour chaque lecteur.

Le lancement officiel est prévu le 13 Juin prochain à  la Bibliothèque nationale. Le livre sera donc disponible dans les librairies et bibliothèques à travers le pays y compris la version électronique.

Coulou

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Bonjour, la connaissance est bien, l’érudition est bien, mais la spiritualité est meilleur. Pour inviter les Hommes et notamment monsieur Siddick à, selon sa capacité, éclairer les Hommes ses lecteurs sur des sujets spirituels, divins, je pense que c’est la meilleure manière d’être une élite, dans un tel monde qui dépérit et qui ne fait qu’aller à sa ruine. Cela peut aider les lecteurs à connaitre des vérités que seuls des gens comme monsieur Siddick peuvent le leur donner.
    Mes encouragements aux Hommes qui donnent leur pierre à la construction de l’édifice impérissable.

Comments are closed.