Relance du tourisme au Mali : « Le « voyage intégrateur » voit le jour

0

Moyen d’interpénétration culturelle, il constitue une forme de voyage initiatique, de socialisation destiné aux enfants du Mali

Les responsables du  ministère de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme, ont animé une conférence de presse pour expliquer les tenants et les aboutissants du « voyage intégrateur », concept initié dans la cadre de la relance du tourisme dans notre pays. C’était le mardi dernier au Mémorial Modibo Keita.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, le Secrétaire général du département de tutelle, Hamane Demba Cissé a campé le décor de cette rencontre avec les professionnels des médias. Selon lui, ce projet s’inscrit dans le cadre de la relance du secteur touristique au Mali. Cette conférence de presse vise, non seulement à informer l’opinion publique de l’existence du projet « voyage intégrateur », mais aussi Et aussi assurer le monde extérieur de la quiétude, par rapport à la destination Mali. Il s’agit également de faire découvrir les sites touristiques du Mali dans leur globalité.

Le directeur général de l’Agence de promotion touristique au Mali (APTM), Sidy Keita dans une présentation succincte du projet, dira qu’il s’agira d’organiser de façon périodique de séjours touristiques aux contenus à la fois pédagogique, culturel et ludique à l’intention des enfants, principalement de jeunes scolaires des différentes régions du Mali.

« Le voyage intégrateur » est un moyen d’interpénétration culturelle et constitue à cet égard, une forme de voyage initiatique, de socialisation destinée aux enfants du Mali » a ajouté le directeur général de l’APTM. Avant de souligner que pour  cette édition, il est attendu près de 80 enfants. Pour retenir les candidats pour ce voyage, les initiateurs ont mis en place un critère de choix. Lequel portera sur les trois premiers du Diplôme d’études fondamentales (DEF),  par académie d’enseignement. Et  le voyage se fera  sur  une période de 10 jours.

Pour le programme « City Tour » Bamako ou « duguba la mini yaala », il se fera en partenariat avec un Collectif d’associations d’agences de voyages et de tourisme. Cette expérience pilote portera sur  l’organisation de sorties sur certains sites et monuments du district de Bamako à l’intention du public bamakois. Ce programme qui se déroulera pendant les  grandes vacances scolaires se fera à travers des  visites  guidées  sur les sites touristiques. Le but recherché est d’inciter les populations à connaitre davantage ces sites touristiques ou les centres d’intérêt touristiques situeés dans sa ville,  sa commune et dans une certaine mesure dans son environnement habituel.

Ainsi, cette  première édition  de «  City Tour » Bamako est prévue du 23 juillet au 27 septembre 2022.  Il est organisé par l’APTM, sous les instructions du ministère de tutelle, en partenariat avec un Collectif d’associations d’agences de voyages et de tourisme. Pour ce faire, il est  prévu l’aménagement d’un grand stand au niveau Musée National pour accueillir les participants. Ce site sera le point de départ pour les visites. Autour de ce stand, il y aura, entre autres, :  une équipe d’animation du stand composée d’hôtesses et d’agents de l’Agence de promotion touristique du Mali et un dispositif de boutiques éphémère de vente de produits de l’artisanat. Pour cette première édition, le voyage concernera le circuit : Bamako-Bougouni-Sikasso-Koutiala-Ségou-Bamako.

En initiant le projet « City Tour » Bamako, le département de l’Artisanat, de la Culture, de l’Industrie hôtelière et du Tourisme s’est fixé quelques objectifs à atteindre. Il s’agit : d’informer les populations sur les possibilités  de visites de sites touristiques dans les monuments ; de rendre accessibles  les  sites touristiques aux populations et de les valoriser afin de  mieux les  préserver.

A retenir que grâce à la subvention publique accordée par l’Etat et de ses partenaires, le ticket de visite des circuits a été fixé 1000 FCFA, soit 10% du montant normal (10 000 FCFA) que chaque visiteur devrait normalement payer pour s’offrir une visite touristique sur les sites et monuments du District de Bamako.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here