CEDEAO et gouvernement de transition : Comment Bamako doit tout faire pour éviter la rupture ?

7

Avec le désaccord qui semble perdurer entre les dirigeants de la CEDEAO et les autorités de la Transition maliennes, des voix s’élèvent pour plaider, non sans de sérieuses appréhensions, en faveur du retrait du Mali de l’organisation ouest-africaine.  

 

maliweb.net – La CEDEAO est une organisation d’intégration économique composée de 15 pays d’Afrique occidentale, dont le géant nigérian, la Côte d’Ivoire et le Sénégal. Et le Mali en est l’un des membres fondateurs, qui fait aujourd’hui l’objet de sanctions « injustes » prises par les dirigeants de cette organisation contre lui. A cela s’ajoute le fait que l’UEMOA, une organisation sœur presqu’en allié, a,  elle aussi, pris des sanctions dont le sursis à exécution ordonnée récemment par sa Cour de justice n’est pas encore respectée.

Du coup, le Mali se retrouve comme au « banc des accusés » de ces organisations de l’Afrique de l’Ouest, alors que le peuple malien, soutenant majoritairement ses dirigeants, ne cesse de protester contre  ces embargos. Ce qui pousse les autorités à « réfléchir » aux possibilités d’un retrait de ces entités d’intégration.

Or, il est de notoriété que la dynamique globale du monde d’aujourd’hui est la mise en place des ensembles régionaux et continentaux pour mutualiser les forces et les énergies. C’est dans ce sens que des organisations continentales comme l’Union Africaine, l’Union Européenne et d’autres ont vu le jour et se renforcent tant bien que mal. Sans oublier que des entités économiques de taille plus modeste comme la CEN-SAD, l’OMVS, la SADEC etc. tentent de se dynamiser au niveau du continent africain. Et, le moins qu’on puisse dire est qu’aucun pays pris isolément ne peut efficacement faire face aux problèmes socio-économiques existentiels. Ce qui fait que certains Etats, qui n’étaient pas membres d’organisations partenaires, finissent par envisager leurs adhésions pures et simples, en tant que membres à part entière ou membres observateurs. C’est le cas du Maroc et de la Mauritanie par rapport à la CEDEAO.

Dans ce contexte, le Mali devrait-il envisager un retrait de la CEDEAO, dont il ne cracherait pas sur les apports en termes d’intégration et de gestion commune des ressources ? Que dire du projet d’intégration dans le domaine énergétique entre le Mali et la CEDEAO ? Quid des efforts d’harmonisation des arsenaux juridiques communautaires au niveau de la CEDEAO et de l’UEMOA. Comment le Mali pourra-t-il pallier les contraintes d’enclavement s’il se retire du marché commun communautaire ? Quid des mécanismes de coopération technique et d’appuis institutionnels de la CEDEAO en matière de gouvernance ? Le Mali peut-il compter sur un repli identitaire avec la Guinée, le Burkina Faso et la Mauritanie pour claquer la porte de l’organisation ouest-africaine ? Rien ne garantit le succès d’une telle aventure, surtout que ces pays tiennent à préserver leur position de membre pour l’un et de candidats à l’adhésion pour les autres.

Tous ces éléments incitent les dirigeants à tempérer les ardeurs de certains acteurs de la société civile nationale et même de pays voisins demandant le retrait de l’organisation ouest-africaine. C’est dans ce sens que certains observateurs avertis conseillent la pédale douce au duo Assimi Goïta-Choguel Maïga à mettre tout en œuvre pour accorder les violons avec Abuja.

Aux dernières nouvelles, des sources crédibles tablent sur un terrain d’entente cette semaine entre les autorités maliennes et les dirigeants de la CEDEAO sur le chronogramme de rallonge de la transition. Ce qui permettra de sauver les meubles et d’éviter le clash définitif entre Abuja et Bamako. Une paix des braves en vue de la levée au moins progressive des sanctions, qui n’ont fait que trop de tort au brave peuple du Maliba.

Boubou SIDIBE/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. WATER MATER 😊 LES ENEMIS COLONS N ONT PAS FORME D ELITES EN AFRIQUE, MAIS DES LARBINS QUI LES SERVENT BIEN! 😊

    😊LES AFRICAINS DOIVENT TOUT FAIRE POUR QUE LE CONTINENT DES NOIRS NE SOIT DIVISE EN NEOCOLONISES ET EMANCIPES SE BATAILLANT POUR LE BONHEUR DES MEMES ENEMIS REELS QUI NE VEUX EST L HOMME NOIR QU EN SOUS HOMME E, SCLAVE COMME UN ANIMAL DEPAYSE, ERRANT EPERDU😊

    😊
    LA SOUS REGION DIVISEE EN CEDEAO-EUROPEENNE CONTRE LES AUTRES, C EST L AFRIQUE DIVISEE. LES EUROPEENS EN SONT DES MAITRES-DIVISEURS, EUX MEMES SONT DIVISES EN NORD SCANDINAVES, EST-SLAVES, SUD-NOIRS, CENTRE-NOBLES. L EUROPE C EST LA DIVISION ET LES LUTES INTERNES INTENSES INHUMAINES PUISQUE BASEES SUR LES RELIGIONS ET LE RACISME. 😊

  2. Whatever decision Malian government believe total circumstance obligate it to make let our choice be acknowledged to all to be determination reached by under total circumstance applying practical Greater Good perception, planning plus actions under accelerated Global Warming where great security protecting Malians from terrorists have top priority.
    For reasons that defy intelligent analysis ECOWAS continuously disregard Mali security. Mali security problem is from dominant external terrorist forces that manipulate it’s Malian terrorists. Whereas security problems of nations like Nigeria are from incompetent management of internal terrorists despite having all need to neutralize terrorists.
    If all of ECOWAS of sound mind applied practical Greater Good approach to analyzing Malians condition they would determine solution need come in steps plus stages with winning war having top priority. Thereafter time scale for all else may be determined. Failing to win war or prolonging war would put Malians in worst of positions to manage Global Warming. Do ECOWAS want that? Nigerian plus others jealousy is obvious. This compound severity of achieving world class modern living conditions under accelerated Global Warming.
    That is enough news featuring hate for Malians.

    This day I started my approach to offering business deals to Las Vegas Casino- Hotels for marketing of Julu world superior ” hunt would would you you” spiritual speech security covers. If I get responses before I travel to Las Vegas Nevada I will keep you all inform. My offer excluded coverage in designated African nations. That position fulfill my contract to Africa.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  3. La mauritanie avait quitter la cedeao avec gros coeur pour se rapprocher des arabes. Aujourd’hui la mauritanie veut retourner a la cedeao sans grand succes.
    En côte d’ivoire ils y. vivent 4 millions de maliens avec des papiers de la cedeao. Donc si le mali quitte la cedeao ce serait tres difficile pour un regime legitime d’y revenir.

  4. Cet article est tout sauf équilibre. C’est comme si il etait attendu du Mali uniquement de se plier a des sanctions inexistantes dans les textes de la CEDEAO.
    Cela s’appelle l’abus d’autorité avec comme objectif non pas de sanctionner le Mali mais de punir les Maliens pour leur soutien manifeste aux autorités de leur transition.
    Cette CEDEAO n’est pas celle z laquelle le Mali a volontairement adhère en 1975.
    Le Mali doit quitter cette organisation qui oeuvre a sa perte.

  5. Qui sommes nous pour nous rebiffer contre toute une communauté autant régionale qu’internationale ? En sage le chant des sirènes ne doit plus toucher nos sens au point d’en avoir le tournis. Ayons les pieds sur terre et avançons la tête froide pour éviter d’hypothéquer ce que nous avons de plus cher : la paix aujourd’hui recherchée par tous les efforts.

  6. Pourquoi avoir peur du retrait de la CEDEAO ? Si c’est le cas, une suspension est possible. La voie est connue. N’hésitons plus puisque la CEDEAO est devenue un instrument de la France. Cela ne nous fait pas sortir de l’UA ou autres organisations sous régionales tant qu’elles resteront dans leurs rôles conformément à leurs textes fondateurs. Tant que nous nous demandons en allant à la guerre si nous n’allons pas mourir, nous n’irons pas à la guerre.
    Enfin attention aux Américains !!! Avec les français, c’est la queue et le cul du chien. Même chose. La France veut passer par la France pour nous avoir.
    ATTENTION. RESTONS NOUS-MÊMES.

  7. BOUBOU SIDIBÉ!

    😊CHER FRERE , DIS NOUS UN PEU, QUELLES SONT LES BIENFAITS DE LA CEDEAO, MAIS AUSSI LES DÉSAVANTAGES DE CETTE ORGANISATION SUR LE MALI!😊

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here