Dans un délai de 72 heures : Le gouvernement du Mali invite Hamidou Boly à quitter le pays

1

La fièvre entre les autorités de la transition malienne et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cedeao) est loin de baisser. Le thermomètre est en passe d’être cassé. Car enfin le représentant spécial de la Cedeao au Mali, Hamidou Boly a été chassé par les autorités.

Une semaine après la visite de la visite de la délégation de l’organisation sous régionale à Bamako, par le biais d’un communiqué en date du 25 octobre 2021, les autorités de la transition viennent d’exiger le départ du Mali du représentant spécial de la Cedeao, Hamidou Boly. L’information a été donnée à travers un communiqué du gouvernement dont nous nous sommes procuré une copie.

Après l’avoir convoqué et déclaré ‘’persona non grata’’, le gouvernement du Mali l’a invité à faire sa valise pour quitter le pays. Cela, dans le délai de 72 heures.

Selon le communiqué, cette décision du gouvernement de la transition lui a été notifiée au ministère des Affaires étrangères et de Coopération internationale. La raison évoquée porte sur « ses agissements incompatibles avec son statut ».

Toujours, si l’on en croit le communiqué, la décision intervient après plusieurs mises en garde adressées à l’intéressé à travers sa hiérarchie.

Par ailleurs, le département d’Abdoulaye Diop réitère la disponibilité du gouvernement à maintenir le dialogue avec la Cedeao et à œuvrer ensemble pour la réussite de la transition. Selon le communiqué, il s’agit aussi de maintenir le dialogue pour la consolidation des efforts en vue de renforcer l’intégration sous-régionale dans un esprit de solidarité, de complémentarité, de respect mutuel et de sincérité.

Donc, d’ici à mercredi, le diplomate Boly retournera d’où il est venu, si Bamako ne met pas un peu d’eau dans son vin.

Bazoumana KANE

 

 

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. It is reasonable request to make where it is judged ECOWAS representative is not acting in people of Mali best interest . It is reasonable to perceive Mr Boly was working counter Mali best interest likely to promote chaos plus was seeking opposition to government that he would report to ECOWAS or/ plus foreigners or members of ECOWAS likely having investments in foreign nation where they stash their corruptly got funds would pass on distorted version of that information to foreigners that would be used to support cause to commit some evil act against Malians government. Thereof complicating challenges of our war effort plus survival plus quality of living.
    Seem like good request for that ECOWAS representative to leave Mali. We hope it did not come too late.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here