Appel : La patria o meurte venceremos !

2

Nous vous demandons tous de sortir des tranchées et de ces clivages qui ont montré leurs limites. Nous tous, membres d’un parti politique, ou d’une association qui, je pense ont fait leur temps  et qui ne sont plus porteurs d’espoir à cause de nos erreurs et de nos fautes.

Oublions nos rancœurs nos personnes pour voir que le pays qui nous a tout donné, est en lambeau à cause des personnes sans foi ni loi qui s’abritent derrière des slogans creux pour se servir et se faire « Une mobilité Sociale ».

Avons-nous lutté pendant 50 ans, 30 ans, 20 ans où certains ont tout perdu et portant encore les séquelles des traumatismes de leurs tortures et des geôles de Kidal, Taoudénit, Bouressa, Ménaka, Camp para de Bamako.

Non ! Donnons-nous une fois de plus la main pour sauver ce pays de la fête de brigands qui n’a que trop duré des décennies par une gestion autocrate, et ploutocrate.

Chacun de nous a péché, certains par naïveté, d’autres par humilité, d’autres encore  parce que  écartés de toute gestion de l’affaire d’Etat et clochardisés avec l’appui de certaines presses et hommes de mains au sein de leurs parti et association.

Et ce fut la ronde des Rapaces sans conviction pour ce pays. Et ce fut la course pour les prébendes pour se faire une place au soleil en narguant les citoyens honnêtes, des râteliers mangeant à toutes les sauces sans gêne.

Mettons-nous ensemble pour nous faire entendre. Personne n’est mieux placé que nous malgré nos erreurs et nos fautes. L’histoire nous jugera après tant de sacrifice.

De quoi avons-nous peur à cet âge ?

Nous-nous sommes battus à des moments très durs contre un pouvoir militaro fasciste en perdant vos boulots, en allant en prison, en allant en exil !!!

Nous lançons un appel à toutes les générations, sans distinction, de l’intérieur et de la diaspora, de se donner la main sans préjugés et sans rameurs pour réussir à réserver cet affront, cette humiliation que notre pays est en train de subir depuis quelques années. Le Mali, s’il existe, c’est dans le subconscient et dans l’histoire.

Oui ! Nous sommes différents, mais nous avons un bien commun. C’est notre Pays et chaque fois qu’il a été menacé, on s’est retrouvé pour sauver les meubles, c’est de cela qu’il s’agit.

Dépassons les clivages !!! Ne comptons pas sur ces « Outils périmés ». Allons-nous assister impuissants à l’infantilisation du Mali ?

Non ! Le peuple a trop souffert et des Voyou en ont profité pour se faire de la lumière à l’ombre.

Préparons cette retrouvaille, afin de mettre sur les fonts baptismaux ce Mouvement « Patria O Meurte Venceremos ».

 

Cheick Mohamed Thiam dit Mamoutou

[email protected] 65830612/70857061

 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Thiam une Societe du 13eme siecle ne peut pas faire une Republique au 21eme siecle, notre probleme majeur est la societe Malienne Castee, Segregationniste, Discriminatoire, Communautariste et Ethnocentirste, tant que la societe Malienne ne sera pas refondee, le Mali restera divise, faible et avec le risque de disparaitre. Seul Modibo Keita avait une vision de la refondation de la societe Malienne mais apres lui tous les apatrides qui sont venus au pouvor ont recule devant la transformation sociale et se sont recrocovilles sur “nos valeurs traditionnelles’ ou notre “culture”, etc des mots tres vagues accompagnes d’une islamisation a outrance sur fond de pauvrete et de manque de vison pour notre developpement. Mao a developpe la Chine en la sortant des “valeurs traditionnelles” a travers la revolution culturelle qui a cree le Nouveau Chinois et a permis a ce pays de sortir de la maladie, de la pauvrete, et de l’ignorance! Le Mali a besoin de “Maliden Kuraw” pour que nous puissions sortir du sous-developpement!

  2. Mamoutou
    Tant que le diagnostic réel n’est pas posé les souffrances endurées vont paraitre vaines alors qu’elles ont été récompensées.
    Si on ne veut pas compter sur les “outils périmés”,pourquoi ne pas traduire en acte l’alternative au lieu de passer son temps á se plaindre?
    L’alternative, c’est un grand parti politique face á l’ADEMA PASJ et ses branches.
    N’est ce pas impossible tant les égos sont au dessus du MALI.
    NOUS AVONS LUTTÉ CONTRE LA DICTATURE POUR UNE PRATIQUE POLITIQUE PLUS LIBRE.
    Elle est éffective depuis le 26 MARS 1991.
    On a débattu librement, pendant la transition,pour mettre en place un cadre politique permettant de servir loyalement le peuple malien.
    Il est codifié dans la LOI FONDAMENTALE du 25 février 1992.
    La COMPETITION POLITIQUE engagée a permis à certains d’exercer le pouvoir grâce aux suffrages des maliens,á d’autres d’animer l’opposition du fait du manque de confiance de la population ou de leurs incapacités à se faire comprendre de la population.
    La RÉALISATION de cette COMPETITION POLITIQUE est une récompense pour ceux qui ont “lutté pendant 50 ans,30 ans,20 ans où certains ont tout perdu et portant encore les séquelles des traumatismes de leurs tortures et des geôles de kidal, taoudeni, boureissa,menaka,camp para de BAMAKO”
    TANT QUE LA DEMOCRATIE S’EXERCE, LES LUTTES MENÉES NE SONT PAS VAINES,LES SACRIFICES ONT ÉTÉ RECOMPENSÉES.
    On a tendance á confondre la PRATIQUE POLITIQUE et la GESTION DE L’ETAT.
    Ceux qui ont pu engrenger plus de suffrages des maliens ont géré l’Etat.
    Ils sont sanctionnés,si le peuple n’est pas satisfait.
    C’est le CHOIX DÉMOCRATIQUE fait qui fonctionne ainsi.
    Si on veut préserver la DÉMOCRATIE pour laquelle des SACRIFICES ont été consacrés, on doit permettre les sanctions soit par les urnes,soit par la mobilisation des maliens.
    QU’ON MARCHE EN TOUTE SÉCURITÉ PROTEGÉS PAR LES FORCES DE L’ORDRE EST UN ACQUIS RENDU POSSIBLE PAR CEUX QUI ONT ACCEPTÉ DE SOUFFRIR QUE NOUS DEVRIONT PRESERVER.
    C’est pourquoi dire “le MALI, s’il existe, c’est dans le subconscient et dans l’histoire” est mal placé.
    LE MALI EXISTE PAR SA DEMOCRATIE ACQUISE DANS LE SANG.
    C’est pour ELLE il faut lancer “un appel à toutes les générations,sans distinction,de l’interieur et de la diaspora,de se donner la main sans préjugés et sans rameurs”non pas “pour reussir á reserver cet affront,cette humiliation que notre pays est entrain de subir depuis quelques années”
    C’est la DEMOCRATIE qui nous a permis de faciliter le depart d’un élu qui avait la confiance du peuple, mais qui n’a pas respecté ses engagement, a refusé la sanction des urnes pour un second mandat.
    C’est avec cette DÉMOCRATIE, qu’on va remettre ce pays dans le concert des nations DIGNE ET FORT.
    Cette DÉMOCRATIE est ménacée par les militaires.
    Si elle est CONFISQUÉE cette “lutte pendant 50 ans, 30 ans, 20 ans où certains ont tout perdu…..”sera vaine de part la faute d’une génération qui a oublié que c’est la PRATIQUE POLITIQUE qui inspire la GESTION DE L’ETAT.
    Notre CADRE POLITIQUE, nos HOMMES POLITIQUES élus par nous même ont améné notre pays á ce niveau.
    C’est irresponsable de jeter la faute sur ceux qu’on appelle “les outils perimés”.
    LES DIFFERENTS PRESIDENTS DE LA REPUBLIQUE ONT ÉTÉ ÉLUS SANS VERITABLEMENT DES CONTESTATIONS.
    Si nos choix ont déçu,ce sont les maliens qui ont mis leur pays á ce niveau,pas “les outils perimés”
    CHOIX de la LOI FONDAMENTALE, CHOIX des HOMMES POLITIQUES élus á la présidence de la republique.
    Si ALPHA OUMAR KONARE a été élu principalement grâce á l’implatation de son parti, ses deux successeurs ont été élus par une mobilisation sur leurs personnes.
    On a cru qu’ATT et IBK peuvent soulever la montagne.
    La déception a été totale.
    Ceux qui ont fait les choix ou qui se sont laissés berner en sont les fautifs,pas “les outils perimés”.
    Il s’agit maintenant de PRESERVER cette DEMOCRATIE acquise dans le sang, menacée par les COLONELS afin d’avoir les possibilités de faire le CHOIX d’une autre LOI FONDAMENTALE,les choix d’autres hommes élus après avoir tiré les leçons des TROIS DECENNIES de DÉMOCRATIE.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here