Sidi Brahim Ould Sidatt : la paix est entre tes mains

2

Alors que chacun souhaite la paix et la fin du terrorisme par le retour de l’État, l’APR a été mis en danger chaque jour par l’attitude irresponsable d’un  cadre de  la CMA : Alghabass Ag Intallah.  Mais l’espoir renait à nouveau : depuis le 14 juin la CMA a un nouveau président : Sidi Brahim Ould Sidatt.

 Alors qu’a fait Monsieur Alghabas Ag Intallah  pour accélérer le processus ? Rien ! Il a choisi son camp, celui de  la guerre. Son bilan est lourd de conséquences, son attentisme a fait le jeu des groupes terroristes qui ont pu  continuer leurs exactions sur les populations en toute impunité. Cette attitude nous confirme qu’il leur a permis d’opérer en toute quiétude car il était en lien avec eux.

Qu’il s’en défende, en nous expliquant qu’il est difficile de repérer les bons des mauvais dans toute cette mouvance, alors que BARKHANE nous prouve chaque jour le contraire en neutralisant de nombreux terroristes. Il devait faire le ménage chez lui pour rester crédible.

Alors Monsieur Sidi Brahim Ould Sidatt, qu’allez vous faire ?

Faites preuve de bonne volonté, ne nous donnez plus l’occasion de croire que la CMA freine les avancées du processus pour faire le jeu des terroristes. Faites désarmer Kidal et installer le MOC qui est la seule solution viable pour la sécurité de la ville. Coopérez avec toutes les forces de la paix, la MINUSMA, BARKHANE, les FAMA, le G5 SAHEL, toutes ces organisations qui œuvrent ensemble pour le bien des Maliens.

Alors que tous espèrent la fin des combats et le retour de la paix, vous devez faire accélérer le  processus. Les autorités intérimaires de Kidal doivent être installées en sécurité, et nous espérons au plus vite le retour des services de l’Etat et la prospérité.

Participez à l’effort de paix, mais ATTENTION ! ne faites pas le jeu des terroristes, un jour ou l’autre celui qui maltraite son prochain finit par le payer très cher.

Idrissa Khalou

 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Arrêtons de croire que ces opportunistes ont les moyens de ramener la guerre ou la paix, il n’en est rien. Ils ne représentent qu’eux-mêmes. Pour preuve, une heure avant l’arrivée de SERVAL, personne, je dis bien personne ne pouvait se présenter à Kidal comme étant membre du MNLA ou de la CMA. Puisqu’ils sont logés, nourris au nom de cet accord, ils feront tout ce qu’il y a de dilatoire pour ne pas faire face à la réalité. La réalité est qu’ils ne contrôlent rien sur le terrain et ne peuvent en aucune manière exercer la moindre influence sur ceux qui commettent les crimes. À défaut de peser sur le terrain, les soi-disant rebelles et leur partenaire (le régime) ont réussi à faire de leur incapacité une opportunité pour tourner en bourrique le peuple Malien.💡💡💡💡

  2. APPEL DE Dr ANASSER AG RHISSA A LA CMA

    Bonjour,
    Bonne fête de ramadan à tous/toutes.

    Bonne arrivée à Sidi Brahim Ould Sidatt comme Président de la CMA.

    La mise en œuvre de l’accord de paix a été émaillée d’incompréhensions entre les parties prenantes provoquant des retards ou des blocages.

    CE QUE NOUS SOUHAITONS, MAINTENANT, C’EST JUSTE UNE MISE EN ŒUVRE STRICTE ET SANS COMPLAISANCE DE L’ACCORD DE PAIX.

    La CMA est souvent pointée du doigt pour les retards de l’accord de paix, Sidi Brahim Ould Sidatt est attendu pour corriger ce point et contribuer à une mise en œuvre stricte et sans complaisance de l’accord de paix.

    Suite à la rencontre, du 20 juin 2017, qu’a eue le Premier Ministre, Abdoulaye Idrissa MAIGA, avec les parties prenantes à l’accord et la médiation internationale, la date buttoir du 31 juillet 2017 est importante pour permettre le retour du gouverneur, le fonctionnement normal des autorités intérimaires, le retour des réfugiés, la restauration des services de base et de l’administration à Kidal ainsi que l’installation du MOC (Mécanisme Opérationnel de Coordination) et plus tard du DDR (Démobilisation, Désarmement et Réinsertion).

    Tous ces aspects, à Kidal et dans les autres régions du nord du Mali, doivent être achevés avant le référendum.

    Ils contribueront à installer la confiance entre Maliens.

    Je lance un appel à la CMA pour aider à installer cette confiance et permettre, A TRAVERS LA SYNCHRONISATION AVEC LES AUTRES PARTIES PRENANTES A L’ACCORD DE PAIX, LES FORCES DE DÉFENSE ET SÉCURITÉ DU MALI, BARKHANE ET LA MINUSMA, la tenue du référendum partout au Mali, en particulier à Kidal, dans de bonnes conditions sécuritaires.

    Je viens d’écrire une lettre ouverte en ligne qui va dans ce sens, elle est intitulée :

    ORGANISER, LE PLUS TÔT POSSIBLE, LE RÉFÉRENDUM AU MALI EST LA SEULE RÉPLIQUE VALABLE ET DURABLE AU TERRORISME, A L’INSÉCURITÉ ET A LA PARTITION DE NOTRE PAYS.

    Elle est adressée au Président de la République, au Premier Ministre, aux Maliens, aux partenaires et aux regroupements armés, CMA et Plateforme.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC, Gouvernance et Sécurité
    Président de l’ONG TILWAT International
    E-mail: [email protected]
    TEL 00223 95 58 48 97

Comments are closed.