Mali start-up 2019 : Le boulevard du succès s’ouvre pour les jeunes talents

0
Entreprenariat Jeune
Le presidium lors de la cérémonie. Le ministre de la communication Harouna Modibo Touré

Trente jeunes participeront au premier concours d’innovation et de création technologique lancé ce jeudi  17 janvier, par le ministre de l’Economie Numérique et de la Communication, Arouna Modibo Touré. Les trois meilleurs candidats seront retenus pour des études aux Etats-Unis d’Amérique.

« Certains n’y croyaient pas, mais nous avons réussi le pari », s’est réjoui le ministre de l’Economie Numérique et de la Communication, Arouna  Modibo Touré.  Ce jeudi, le Mali a lancé son premier camp numérique dénommé ‘’Mali Start-up’’. Un projet initié par le ministre Touré à l’issue de sa visite à la Silicon Valley de San Francisco en Californie.

Objectif : offrir aux jeunes start-ups une opportunité de s’exercer et de développer leurs idées de créativité et d’innovation.

Selon le ministre Arouna Modibo Touré, l’initiative vise à booster l’employabilité des jeunes.

« L’entreprenariat est un moteur de croissance économique », a-t-il soutenu.

D’après le Directeur Général  de l’Economie Numérique, Hamidou Togo, cent soixante-dix-huit candidats ont postulé au concours, sur lesquels, trente ont été présélectionnés par un jury composé d’experts maliens et étrangers. Les trente candidats défendront chacun leur projet devant le jury et trois d’entre eux seront sélectionnés pour bénéficier de bourses de formation aux Etats-Unis d’Amérique.

Le ministre Arouna Modibo Touré a précisé que l’objectif initial du département était de prendre au moins cinq candidats pour les bourses de formation aux  Etats Unis. Mais pour des problèmes d’ordre financier explique-t-il, le Ministère a revu son ambition à la baisse. Cependant, il a promis que les vingt-sept autres start-ups seront incubées au Mali.

Le Directeur Général de l’Economie Numérique, Hamidou Togo, a exprimé son souhait de pérenniser le projet pour le bonheur des jeunes talents.

Lassina NIANGALY

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here