Koulikoro : Rideau sur la 1re édition du FIN

La 1re édition du Festival international Nianankan (FIN), tenue du 1er au 3 janvier 2016 à Koulikoro, était axée sur paix et réconciliation nationale. Cette édition a été marquée par diverses activités notamment la course de pirogues, la visite des stands d’exposition d’objets d’art, des conférence-débats, des manifestations folkloriques et artistiques, des visites de sites touristiques.

 

La cérémonie d’ouverture de cette première édition de FIN s’est déroulée le vendredi 1er janvier 2016 dans la cour de la Comanav à Koulikoro en présence de plusieurs personnalités au nombre desquelles Mahamane Baby, ministre de la l’Emploi, de la Formation professionnelle, de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Mahamadou Diallo, directeur de cabinet de l’Assemblée nationale, représentant le président de l’Assemblée nationale, parrain de l’événement.

Pour le maire de la Commune urbaine de Koulikoro, Youssouf Papa Traoré, ce festival sera sans nul doute un moyen de développement économique local parce que pour lui le développement d’une localité dépend de son développement culturel et artistique.

Au nom du président de l’Assemblée nationale, Issiaka Sidibé, parrain du festival, Mahamadou Diallo a espéré que ce festival permettra de valoriser et de donner un nouveau souffle au patrimoine culturel et artistique de la région de Koulikoro et sera l’occasion de révéler la riche culture de la localité au monde entier.

Pour Dramane Konaté dit Ndalous, ce festival s’inscrit dans le renforcement de l’esprit de solidarité, de fraternité et d’entente entre les communautés par le dialogue. Selon lui, la rencontre vise également à valoriser le patrimoine  artistique, culturel et touristique.

Au titre des activités, une place de choix a été accordée aux conférences débats dans le domaine culturel et artistique, de l’emploi, de l’éducation et de la paix. D’éminents conférenciers ont partagé leur savoir-faire à travers les thèmes développés.

Des courses de pirogues, des expositions de produits locaux, des visites de sites touristiques ont marqué le FIN. Les chasseurs et les artistes locaux de Koulikoro ont également procédé à des prestations. Les artistes notamment Rokia Koné, Aïcha Niamé et Coumba Sira Koïta ont émerveillé le public du Méguétan.

Les festivaliers ont eu droit aux défilés de mode traditionnel.

Ousmane Daou

 

PARTAGER