Mali : le gouvernement signe un protocole d’entente avec les jeunes de Tombouctou

11

 Arrivée ce matin dans la ville mystérieuse de Tombouctou,  l’équipe de médiation du gouvernement Malien a vite signé  un protocole d’entente avec le  collectif  « Tombouctou réclame ses droits ».

Maliweb.net Ce document, dont nous nous sommes procurés une copie,  engage le gouvernement du Mali à entreprendre de façon diligente  un vaste programme d’investissement  pour le développement de cette région.  Il s’agit, entre autre, de reprendre  les travaux de la route Ngoma-Coura, Léré, Nianfunké, Tombouctou  au plus tard le 25 nombre 2019 et d’inscrire dans la Déclaration de politique générale du Premier Ministre, Dr Boubou Cissé, un plan de sécurisation de la région de Tombouctou.

Pour ce faire, le Collectif s’est engagé à lever immédiatement toutes les restrictions sur les routes  et dans la ville de Tombouctou après la signature du protocole d’entente. Ensuite, poursuit le document,  les jeunes se sont engagés à participer à la sensibilisation et l’information sur le plan de sécurisation avant, pendant et après les travaux de la route Ngoma-Coura, Léré, Nianfunké, Tombouctou.

Par ailleurs, au cours de cette médiation pour lever le blocus sur le trafic de la ville,  le collectif a soulevé d’autres doléances relatives, «  au bitumage de la route de Kabara ( 3 KM), la réhabilitation de  celle  de Kabara-Kariomé,  l’augmentation de la subvention des petits bateaux de la COMANAV,  la subvention du vol commercial Bamako-Tombouctou-Bamako,  de mettre un bac supplémentaire pour la traversée du fleuve, de relever le plateau technique de l’hôpital régional de Tombouctou,  d’indiquer la programmation de la construction de la route Tombouctou-Taoudéni ».

L’équipe de la médiation du gouvernement était conduite par le  ministre porte-parole du gouvernement, Yaya Sangaré, accompagné de ses homologues  des infrastructures et de l’équipement,  du Dialogue social, du travail et de la fonction publique.  Avant le collectif avait réclamé la présence physique du Premier ministre Dr Boubou Cissé, qui est  en déplacement à Paris.  Récemment les revendications relatives à la réhabilitation des routes sont devenues une pomme de discorde entre  les autorités de Bamako et les jeunes des régions de Kayes, Tombouctou et Gao.  Des barricades érigées  sont devenues monnaies courantes.

A chaque fois, le gouvernement Boubou Cissé est parvenu à éteindre le feu ou l’ardeur des manifestants avec des promesses. L’on  s’interroge d’où l’Etat sortira des ressources financières pour satisfaire toutes ces doléances.

A suivre !

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

=============

MINISTÈRE DE LA COMMUNICATION                                                                           RÉPUBLIQUE DU MALI

CHARGÉ DES RELATIONS AVEC LES INSTITUTIONS                                          ——————————PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT                                                                        UN PEUPLE – UN BUT – UNE FOI   

    ———————————-                                                                                                                                  

    CENTRE D’INFORMATION  GOUVERNEMENTALE DU MALI (CIGMA)                                                                                                                                                                                           Tombouctou : levée de toutes les restrictions sur les routes et dans la ville suite à un accord entre le Gouvernement et  le Collectif « Tombouctou réclame ses droits »

Tombouctou, première étape de la mission Gouvernementale conduite par le ministre de la Communication, chargé des Relations avec les Institutions, Porte-parole du Gouvernement, Yaya Sangaré et accompagné par ses collègues des infrastructures et de l’Équipement Mme Traoré Seynabou Diop  du Dialogue social, du Travail et de la Fonction Publique, Monsieur Oumar Hamadoun Dicko a été soldée par la signature d’un protocole d’ Entente entre le Gouvernement du Mali et le Collectif  « Tombouctou réclame ses droits ».

 

A travers le protocole d’Entente :

 

  • le Gouvernement s’engage à « reprendre les travaux de la route Ngoma-coura-Léré-Niafunké au plus tard le 25 novembre » « inscrire dans la Déclaration de Politique générale du Premier ministre, une proposition du plan de sécurisation de la région de Tombouctou »
  • le Collectif « Tombouctou réclame ses droits » s’engage, pour sa part, à « lever immédiatement toutes les restrictions sur les routes et dans la ville de Tombouctou après la signature du présent protocole », « participer à la sensibilisation et à l’information sur le plan sécuritaire avant, pendant et après les travaux de la construction de la route Ngoma-coura-Léré-Niafunké-Tombouctou »

Après la signature du Protocole d’ Entente, le Collectif « Tombouctou réclame ses droits » a présenté d’autres doléances à la mission gouvernementale, notamment :

 

  • bitumer la route de Kabara (5km) ;
  • augmenter la subvention des petits bateaux de la COMANAV ;
  • subventionner le tarif du vol commercial Bamako-Tombouctou-Bamako ;
  • mettre à disposition un bac supplémentaire pour la traversée ;
  • relever le plateau technique de l’hôpital régional de Tombouctou ;
  • indiquer la programmation pour la construction de la route Tombouctou –Taoudénit ;
  • réhabiliter la route Kabara-Koriomé.

Après Tombouctou, la délégation gouvernementale poursuit sa mission à Gao et à Ménaka.

Le Centre d’Information Gouvernementale du Mali (CIGMA)

 

Bamako, le 11 septembre 2019

Protocole

Protocole

 

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. COCO, en tout c’est combien? Je peux avoir svp ton contacte… tu sais que je t’ai toujours soutenu dans les moments difficiles …ehhhh voila que le jackpot tombe ….lol mon ami mon ami coco don ka djan don ka dja…. assebali tè….lol ..lol

  2. Une humiliation inédite. Ce sont sans aucun doute les conséquences directes de 7 ans de la mauvaise gestion des ressources de l’État. La théorie est très simple: si l’argent n’est pas investi correctement la où il doit l’être, chaque centime du contribuable manquera quelque part….et les effets négatifs ne disparaitront pas simplement dans la nature. Je suis 1000% sure et certain que ce n’était pas le manque des moyens qui ont empêché nos autorités d’investir dans la construction de ces routes clés (Tombouctou-, Gao-, Bko-KAYES etc..), mais plutôt la mauvaise gestion et le manque absolu de compétence et du serieux de nos gouvernements successifs ainsi que la mediocrite chronique des structures bidon comme AGEROUTE, “AUTORITÉ ROUTIÈRE” etc..
    des structures qui devraient être démantelées depuis long temps s’il y avait un minimum du serieux dans le ministère des travaux publics etc.. afin de mettre en place une Agence nationale intégrée de routes (ANIR) qui sera moderne, relativement indépendante, évaluable dans ces programmes et projets de routes, equipee de outils modernes et des agents spéciaux de contrôle et de sécurité routière (a la place de cette autre structure bidon “ANASER”). Mais hélas! rien de tout ça depuis 7 ans!

    Aujourd’hui l’ère n’est plus aux discours et promesses; mais a l’action citoyenne du peuple meurtri mais qui reste tout de même en réalité le vrai détenteur du pouvoir et surtout sur son propre destin! Le peuple a atteint ses limites face a l’incapacité et l’insouciance de nos autorités vis a vis de son bien-etre! Tous les mensonges et les fausses promesses d’état vendus par des ministres comme Zainab Diop et Moulaye Ahmed etc.. seront vérifiés pas a pas sur le terrain INCH’ALLAH! Des irresponsables qui ne méritent absolument aucun respect du peuple digne du Mali!

  3. OUI OUI …RIEN A VOIR AVEC L ARTICLE ..
    MAIS TITRES DU JOUR DE LA SIRENE DU 12 SEPTEMBRE A BAMAKO :

    TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCES DE PARIS :

    -LA BMS PERD ENCORE SON PROCES CONTRE LA SICG
    -SALE TEMPS POUR LE PDG ALIOUNE COULIBALY
    -L EX DG BABALY BA ENTENDU EN COTE D IVOIRE …

    Commentaire personnel…IL SEMBLERAIT QUE CA COMMENCE A CHAUFFER ….

  4. On le sait maintenant qu’Ibk n’a jamais eu peur de faire des accords inapplicables.
    Le plus célèbre est l’accord d’Alger.
    IL LES SIGNE POUR SOUFFLER, PAS POUR SATISFAIRE LA POPULATION.
    Il n’y a pas de doute, un ESCROC est au sommet de l’État.
    Il faut se rappeler que le “KANKELETIGUI”a utilisé les formules coraniques pour séduire la communauté musulmane, qu’il a crié sur tous les toits qu’il va mettre fin à la crise du Nord en quelques mois,affirmer avec force que quiconque piquera dans la caisse de l’État le trouvera sur son chemin….
    IL N’EST PLUS CRÉDIBLE.
    Tout ce qu’il fait signer ne sera pas respecté.
    Il espère avoir le temps d’un apaisement afin de manipuler pour empêcher les soulèvements prochainement.
    IBK a manipulé pour accéder au sommet de l’État.
    Il a manipulé pour faire un second mandat après un quinquennat catastrophique.
    Il est entrain de manipuler pour passer la main à un homme politique de confiance.
    Il fera tout pour éviter un soulèvement populaire.
    Reussira t’il ?
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  5. D’une part, les populations sont dans leurs droits de revendiquer, pas nécessairement en bloquant les voies publiques. Mais il faut reconnaître que nous n’avons pas suffisamment de moyens financiers pour réhabiliter toutes ces routes en même temps. Il va falloir que le gouvernement trouve des voies de communication pour monter aux populations en toute sincérité les limites du gouvernement en terme de capacité financière. Avec tous ces soulèvements populaires, le reste du mandat du vieux IBK ne sera pas du tout repos. Désormais, le régime doit dealer avec ce fait et accepter ses responsabilités…

  6. Une sanction divine ! Ah oui ! L’election d’IBK en 2013 , comme Président de la Republique et sa nomination comme Defenseur des droits de la France au Mali en 2018, a pour conséquence ces manifestations et contestations populaires partout au Mali. En son temps nous l’avons dit que « Boua ka Bila « , les traitres disaient le contraire « Boua ta bila « , alors ou en sommes nous aujourd’hui ? Cet homme sans honneur ni dignité a plongé notre pays dans une crise jamais égalée . Il passe comme un mendiant . Il a tout essayé même ses ennemis pour diriger , mais rien à faire, jamais a faire « un aveugle n’ira jamais à la chasse et amener quelque chose « . Cet homme est sans référence ni valeur . Il ira comme il est venu sur la pointe des pieds . Les maliens sont en grande partie responsable de cette dérive . Les traîtres qui le conseillent et qui l’accompagnent disparaîtront un jour sans lui donner au revoir .,IBK est un homme fini. Maintenant que le peuple est suffisamment informé , il ne reste plus rien dans la sauce IBK que du sel . Il doit partir et s’en ira . Malheureusement en Afrique , les Présidents n’ont pas la culture de la demission , mais le nôtre qui croit etre sous la protection de la France , apprendra à ses dépens que cette puissance colonisatrice lutte pour ses intérêts et non pour des amis . IBK est un homme fini qui ne peut amener le Mali nul part qu’au cimetiere . Alors qu’est ce que les maliens attendent de lui ? Rien du tout . Il faut donc le chasser du pouvoir qu’il a usurpé . Le destin du Mali est entre les mains d’Allah et non de la France .

  7. Il ne s’agit que de promesses bidons sans valeur. Une manière de gagner du temps. S’agissant de l’argent il faut de l’argent rien d’autre que de l’argent . Les caisses de l’Etat sont vides . IBK ne peut avoir de l’argent nul part au monde, les partenaires savent qu’il croque l’argent comme une vache broute l’herbe . Dans quelques semaines les mêmes revendications feront surface. Le Mali avec IBK est foutu a jamais . L’accord pour la paix et la réconciliation a mis le pays à genoux . Néanmoins les contestations généralisées sont d’une portée historique , jamais un pouvoir n’a été aussi acculé comme celui d’IBK, qui croit que mentir au peuple est bénéfique pour sa survie. Malheur à ceux qui ont accepté de vendre leur pays .

  8. Nous disons et rappelons la vérité fait mal aux malhonnêtes et les met hors d’eux mais apaise et ou rend heureux les honnêtes

    1)Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali tout le monde sait avec un brin d’honnêteté mêmes les tarés idiots de naissance et ceux et celles qui refusent de connaitre la vérité d’une chose d’une situation pour des raisons primaires primitives égoïstes partisanes

    *L’INDIVIDU EST TRIBUTAIRE DE LA SOCIÉTÉ Á LAQUELLE IL APPARTIENT

    Avec l’avènement des lettrés mutants et mutantes présidents ministres chefs de partis députés politiques Hommes en armes sociétés civiles religieux etc de Moussa Traoré à IBK en passant par Alpha ATT Dioncounda le Mali alors devint méconnaissable

    DANS LEUR APOLOGIE DE L’INJUSTICE ET DE LA VIOLENCE ARMÉE

    *les rebelles touaregs de MNLA et consorts enfants ingrats égoïstes cupides méchants voleurs violeurs tueurs assassins handicapeurs à vie sur des bases raciales et tribales traites et collabos impénitents des ennemis de leur Mali

    Quittent l’administration l’armée la police la gendarmerie se rebellent se djihadisent et tuent assassinent violent et handicapent à vie les pauvres citoyens et citoyennes lambda maliens

    Et reviennent toujours tranquillement reprendre leurs places dans l’administration l’armée la gendarmerie et la police AVEC DES PROMOTIONS DE PLACE DANS L’ADMINISTRATION AVEC DES PROMOTIONS DE GRADE DANS L’ARMÉE LA GENDARMÉRIE DANS LA POLICE AVEC DES PROJETS REGÉNÉRATEURS DE REVENUS

    *Avec CÉRISE SUR LE GÂTEAU

    Ils deviennent toujours membres du gouvernement LOGÉS NOURRIS AUX FRAIS DES PARENTS DES PAUVRES SOLDATS ET DES PAUVRES MALIENS ET MALIENNES QU’ILS ONT TUÉ ÉGORGÉ

    Ils sont gouverneurs intérimaires DES PAUVRES PARENTS DE LEURS VICTIMES

    Et ceux qui ne sont pas incorporés dans l’administration et dans les forces de défense de sécurité bénéficient de projets régénérateurs de projets

    *SOI-DISANT AU NOM DE SOI-DISANT RÉCONCILIATIONS BIDONNES ET DE FOUTAISE POUR DES ACCORDS BIDONS ET DE FOUTAISE TOUJOURS CONSIDÉRÉS COMME LES MEILLEURS DU MOMENT POUR LEUR MALI MAIS EN RÉALITÉ TOUJOURS PIRES POUR LEUR MALI

    *Alors que les parents des pauvres maliens et maliennes tués assassinés fusillés zigouillés trucidés égorgés décapités par ces voyous de MNLA et consorts SONT LAISSÉS-POUR-COMPTE

  9. 2)Nous disons et rappelons aux maliens et maliennes fiers honnêtes ayant un amour profond pour leur Mali tout le monde sait avec un brin d’honnêteté mêmes les tarés idiots de naissance et ceux et celles qui refusent de connaitre la vérité d’une chose d’une situation pour des raisons primaires primitives égoïstes partisanes

    *Actuellement ces voyous de rebelles MNLA et consorts avec leurs amis de combattants étrangers SONT EN TRAIN D’ÊTRE INCORPORÉS DANS LES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ AVEC LES GRADES QU’ILS VEULENT

    *Alors que les pauvres jeunes maliens et maliennes POLIS BIEN ÉDUQUÉS NON VIOLENTS NE SONT PAS INCORPORÉS DANS LES FORCES DE DÉFENSE ET DE SÉCURITÉ et NE BÉNÉFICIENT DE GRADES QU’ILS VEULENT

    *Par ailleurs bien que leur Mali soit occupé et envahi par de ennemis venus de l’extérieur et leurs collabos touaregs

    Ils veulent déchirer mâcher cracher piétiner jeter LEUR CONSTITUTION OU LOI SUPRÊME DE LEUR MALI POUR UNE NOUVELLE CONSTITUTION EN VUE DE FAIRE PLAISIR à ces voyous de MNLA et consorts enfants ingrats égoïstes cupides méchants voleurs violeurs tueurs assassins handicapeurs à vie sur des bases raciales et tribales traites et collabos impénitents des ennemis de leur Mali

    *AINSI L’ENFANT NÉ ET GRANDIT ET LE CITOYEN ET LA CITOYENNE MALIENS LAMDA

    VIVANTS DANS CETTE ATMOSPHÈRE D’ÉGOISME DE MÉCHANCETÉ DE CYNISME D’INJUSTICE D’INIQUITÉ D’INÉGALITÉ DE L’APOLOGIE DE LA VIOLENCE ARMÉE AU NOM DE SOI-DISANT RÉCONCIALIONS BIDONNES ET DE FOUTAISE

    NE PEUVENT ÊTRE QUE TRIBUTAIRES DE SOCIÉTÉ

    *Ainsi les jeunes maliens et maliennes POLIS GENTILS BIEN ÉDUQUÉS NON VIOLENTS ONT COMPRIS QU’AVEC CES LETTRÉS MUTANTS ET MUTANTES GOUVERNANTS

    QU’IL FAILLE SORTIR LEURS GRIFFES QU’IL FAILLE SORTIR HORS DE LEURS GONDS aux fins que leurs revendications soient prises en compte

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here