Réconciliation et cohésion sociale entre communautés à Mopti : L’Association ‘’Fasso Dambé Ton’’ apporte sa contribution

0

Rencontre avec les combattants armés en forêt  à Mopti, avec les chasseurs combattants à Ségou et à Mopti, des démarches auprès des autorités administratives, des légitimités traditionnelles, religieuses et la société civile, l’Association ‘’Fasso Dambé Ton’’ fait du retour de la paix et du revivre ensemble dans son cheval de bataille.

 « Nous ne demandons pas d’oublier toutes les exactions commises de part et d’autre. Nous demandons de pardonner pour aller de l’avant ! Toutes les guerres, tous les conflits,  quelle que soit leur durée, même les guerres de cent ans, ont tous pris fin autour d’une table de négociation », lance Issa MACALOU, vice-président de l’Association à la conférence intercommunautaire de réconciliation et de cohésion sociale entre communautés, organisée à Mopti, les 20, 21 et 22 Juillet 2019

Engagée pour la recherche des solutions aux conflits fratricides et destructeurs entre les fils du pays, l’Association ‘’Fasso Dambé Ton’’, depuis 2015, est sur le terrain pour prêcher la paix et le revivre ensemble.

Selon le vice-président, Issa Macalou, plusieurs missions ont par la suite été effectuées par Fasso Dambé Ton à Niono, Macina, Teninkou, Djenné, Douentza, Tanafadala, à Niawodjé. Puis, des échanges ont été engagés avec des combattants peuls, dogons et les notabilités. Chose qui a permis de pacifier  la zone de Ségou dans une première phase.

 A ses dires, l’objectif visé par ‘’Fasso Dambé Ton’’ est de pouvoir inscrire tous les protagonistes armés dans un processus pérenne de paix et de cohésion sociale.

 Rencontrant tous les acteurs sur le terrain en mesure de contribuer au retour de la paix, notamment les combattants et les notabilités.

 Le credo par lequel Fasso Dambé Ton plaide c’est la bonne valeur traditionnelle, culturelles et ancestrale ayant fait la gloire des différentes sociétés maliennes d’antan, dans lesquelles les aïeux ont toujours vécu en harmonie.

 « Nous devons nous réapproprier notre identité et notre dignité aux fins de prendre notre destin en main », souligne-t-il, ajoutant que l’Association Fasso Dambé Ton se veut défenseure et promotrice de cet héritage.

Selon le 1er adjoint du Préfet de Mopti, Famory Sissoko, le ministre de la Cohésion Sociale de la Paix et de la réconciliation Nationale salue également l’initiative de l’Association Fasso Dambé Ton et l’appuie dans sa quête de Paix et de Cohésion sociale dans le centre du Pays.

 

La rencontre de Mopti a permis de regrouper tous les acteurs des localités  concernées par les conflits pour que chaque acteur puisse jouer sa partition à la fin des hostilités entre les communautés.

« Nous appelons nos frères peuls, dogons, bambaras … qui ont pris les armes de rejoindre le camp de la paix car les armes ont toujours détruit ce que les hommes ont construit. Seul le dialogue peut nous permettre de vivre ensemble et de construire notre nation dans l’entente, la paix et la cohésion sociale. Chaque arme achetée enrichit les occidentaux, leur permet de construire leurs pays pendant que nous, nous nous entretuons et détruisons notre pays », a lancé le vice-président de Fasso Dambé Ton, Issa Macalou, à la conférence de Mopti.

 Ousmane MORBA

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here