[Reportage] Mali : face à la sécheresse, les éleveurs quittent Ménaka pour le Niger

0
le marché à bestiaux de Ménaka
Ce jour-là sur le marché à bestiaux de Ménaka, seule une centaine d'animaux sont présents, d'ordinaire, ils sont des milliers. © Gaëlle Laleix/RFI

Au Mali, bien que la saison des pluies ait commencé, le nord du pays est toujours en proie à une très forte sécheresse. Certains experts la comparent à celle de 1984, qui avait été ravageuse. La région de Ménaka au Nord-Est du pays, fait partie des plus sinistrées. Certains éleveurs quittent Ménaka et se déplacent vers le Niger pour y trouver un peu de pâturage.

Au marché à bestiaux de Ménaka, une petite centaine de dromadaires, bœufs et moutons, patientent sous un soleil de plomb. D’ordinaire, ils sont des milliers.

D’après le réseau d’éleveurs Billital Maroobé, le prix du bétail dans la région a baissé de 20 à 30% cette année en raison de la sécheresse.

Cette perte pourrait atteindre 50% en période de soudure. Une situation qui affecte aussi le prix de la viande, qui risque de s’envoler d’ici quelques semaines, à l’approche de la Tabaski.

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here