Souleymane Fomba, mandataire judiciaire de la C-SCPC : « J’exhorte tous les candidats à se préparer bases pour les élections »

0

Désormais seul maître de la Confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton (C-Scpc) du Mali, Souleymane Fomba a tenu à jouer la carte de l’apaisement avec les contestataires. C’était au cours d’une conférence de presse qui s’est tenue mercredi 13 octobre 2021 dans la cour de ladite structure.

Cette sortie médiatique de cet ancien fonctionnaire de la Bnda avait pour but d’informer l’opinion publique sur l’historique des événements qui ont conduit à sa nomination par décision de justice. Auparavant, la police était intervenue pacifiquement pour évacuer le camp contestataire, dirigé par Bakary Koné, qui avait confisqué les clés de la salle de conférence. D’entrée de jeu, M. Fomba a rappelé que les difficiles crises au sein de la faitière remontent au renouvellement des mandats à la base par le président.  Selon lui, ces élections ont été organisées en violation de la loi et des textes de l’union. C’est pourquoi, il a annoncé que sa nomination par ordonnance gracieuse sollicitée par le ministre de la Santé et du Développement social et celui du Développement rural  est une des recommandations des assises nationales sur le coton. À l’en croire, avec un mandat de 6 mois, sa mission est d’organiser des élections crédibles et transparentes au niveau de la coopérative, de la base au sommet. Parlant de ses objectifs, il a annoncé entreprendre une tournée dans toutes les régions de la Cmdt pour expliquer aux producteurs son mandat et inviter les coopératives retardataires à se mettre à jour, afin qu’elles puissent participer aux élections. « Nous ne laisserons personne sur le côté. Tout producteur de coton qui remplit les conditions exigées par les statuts peut participer aux élections. Donc, j’exhorte tous les candidats à se préparer dans leurs bases. Qu’ils se rassurent, mon but est d’organiser des élections transparentes. Et je ne serai pas candidat », a-t-il martelé.

A en croire Fomba, le clan adverse a droit de protester. Toutefois, il a déploré le fait que ces derniers lui empêchent de travailler malgré l’arrêt de la Cour d’appel. Le mandataire judiciaire de l’U-Scpc a ensuite déclaré : « Mon objectif est que le monde des producteurs de coton puisse avoir à leur tête une équipe dirigeante élue dans la transparence ». C’est pourquoi il a laissé entendre: « Nous ferons les élections dans la transparence pour que le plus méritant soit vainqueur ».  A ce niveau, il   a souligné : « Je ne suis pas candidat au fauteuil de président de l’Union, je ne peux même pas prétendre à ce poste. Je ne suis pas producteur de coton ». Pour finir, il a invité toutes les tendances à revenir en famille pour restaurer l’honneur des producteurs de coton.

Adama TRAORÉ

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here