Chaine des dépenses publiques au Mali : Ce qu’il faut

0

Les principaux acteurs de la chaîne des dépenses publiques ont organisé une rencontre dans le but d’améliorer la gestion et le contrôle des finances publiques.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de l’axe II du Plan d’Action gouvernemental de la Transition, relatif à la bonne gouvernance. Selon le ministre de l’Economie et des Finances, cet axe II interpelle au premier plan son ministère. Par conséquent, cette rencontre qui est la première du genre, est initiée pour échanger sur les voies et moyens de consolider les acquis relevés et d’apporter des solutions concrètes et pratiques aux différents dysfonctionnements.

Le chef de cabinet du ministère de l’Economie et des Finances, Fassery Doumbia, dira que cette rencontre est d’une très grande importance. « Qui parle de bonne gouvernance, parle d’amélioration de la chaine des dépenses publiques en terme de conformité aux principes qui régissent la gestion comptable et financière, mais également en terme de performance par rapport à l’efficacité de la dépense ».

Par rapport aux stratégies envisagées pour y parvenir, il dira qu’il faut en premier le respect des règles. « Il nous faut d’abord aller à une relecture des textes, voir qu’est-ce qu’il faut améliorer pour aller à un meilleur résultat possible. Les règles ne peuvent pas rester figées pendant que les structures et l’Etats sont en train de bouger. Il nous faut améliorer les contrôles a priori avec la direction nationale du contrôle financier et aussi les contrôles externes en terme de nombre, de diversité, de thématiques. Il nous faut aller à une digitalisation, l’intégration des systèmes informatiques entre les différents acteurs de la chaine des dépenses publiques. Il nous faut un renforcement des ressources humaines. Tels sont les éléments sur lesquels le ministère va se baser pour une meilleure amélioration dans la gestion des finances publiques ».

Pour lui, la rencontre vise à proposer de façon collégiale et consensuelle, des actions concrètes et pratiques pour l’amélioration de la gestion et du contrôle des finances publiques au double plan conformité (régularité, qualité des pièces justificatives etc.) et performance (efficacité, pertinence, soutenabilité et maitrise des dépenses, train de vie des structures etc.).

Zeïnabou Fofana

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here