Coopération Mali-Russie : L’impulsion souhaitée pour un partenariat historiquement pragmatique

6

A l’invitation de M. Sergueï Lavrov (ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie), le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale vient d’effectuer une visite d’amitié et de travail à Moscou du 10 au 12 novembre 2021. Pour la circonstance, le ministre Abdoulaye Diop était accompagné d’une forte délégation. Au cours de son séjour, il a eu un entretien en tête-à-tête avec son homologue russe.

A Moscou, les ministres Abdoulaye Diop et Sergueï Lavrov ont eu une séance de travail élargie aux deux délégations et ont animé une conférence de presse. Au cours de l’entretien, le ministre a remis un message personnel du président de la Transition, Colonel Assimi Goïta, destiné au président de la Fédération de Russie, M. Vladimir Poutine. Et lors des échanges entre les délégations, les deux ministres se sont félicités de l’excellence des relations d’amitié et de coopération qui ont toujours existé entre les deux pays et ont exprimé leur volonté de les renforcer davantage notamment dans le domaine de la sécurité et de la coopération économique et culturelle. Ils se sont également réjouis de la convergence de vues au sein des instances internationales sur les questions de paix, de sécurité et de stabilité dans le monde.

Le ministre Abdoulaye Diop a souligné «le grand intérêt que le Mali porte au partenariat historique et stratégique avec la Russie». Un partenariat exemplaire et une réussite de coopération bilatérale dans la relation Russie-Afrique. Et aujourd’hui, plus que jamais, le Mali a besoin de ce partenaire pour relever les défis auxquels il fait face. «Nous sommes dans une situation difficile et nous nous tournons encore vers cet ami pour qu’il puisse nous aider à en sortir», a souligné le chef de la diplomatie malienne lors du point de presse. Il a salué l’engagement constant de la Fédération de Russie en faveur de la paix et de la stabilité au Mali et dans la région du Sahel.

Il a également exprimé toute la gratitude du peuple malien et des autorités de la Transition au gouvernement de la Russie pour «ses multiples interventions dans divers domaines du développement socio-économique du Mali et pour son soutien constant, y compris dans les moments difficiles de son histoire». La Partie russe a réaffirmé son appui et son accompagnement de la Transition dans «le respect de la souveraineté du Mali ainsi que dans la recherche d’une solution malienne». Les deux pays ont réaffirmé le renforcement de leur coopération militaire

«Nous allons faire tout ce qui est possible pour éviter que la menace terroriste pèse sur la structure de l’Etat du Mali… Nous allons poursuivre ce soutien aux forces armées du Mali, notamment en fournissant de l’équipement militaire et aussi en formant les officiers supérieurs par notre ministère de la défense», a assuré M. Sergueï Lavrov, ministre des affaires étrangères de la Russie lors du point de presse qui a suivi la séance de travail avec la délégation malienne. Et comme on pouvait s’y attendre, les deux ministres n’ont pas échappé aux questions des confrères sur un éventuel partenariat entre le gouvernement malien et la société privée russe de sécurité, Wagner. Et Lavrov et Diop ont démenti tout contrat entre Bamako et des sociétés militaires privées russes notamment avec Wagner.

Le ministre Abdoulaye Diop a rencontré les représentants de la communauté malienne et les ambassadeurs des pays africains accrédités auprès de la Fédération de Russie. Au cours des échanges, il a fait le point des questions d’actualité au Mali, notamment la sécurisation du pays, la tenue des Assises nationales de la refondation (ANR), l’adoption de réformes politiques et institutionnelles, l’organisation d’élections crédibles, transparentes et apaisées, le processus de mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger.

Kader Toé

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. LES BAMANAN SONT DES FORTIFICATEURS DEPUIS LA BASE ET JUSQU EN HAUT, TRAORE, KONE, DIARRA, KROU’ABLI,DAGNON, KONARE, ET AUTRES SONT COUSINS FILS ET PARENTSES DES KEITA KONATE SANOGO MAIGA TOURE BABY ET PRESQUE TOUTES LES FAMILLES DU MALI DE DIBOLI A KIDAL ET DU FIN NORD EN ALGERIE JUSQU’ GRAND BASSAM…

    🙂 BAMANAN N A PAS BESOIN D ETRE PRESIDENT POUR ETRE GRAND, NOUS N AVONS PAS COMMENT LE ”PETIT COUSIN” DE NIORO PRETEND DIRE,NI ”LA FOLIE DE GRANDEUR” LA ”FOLIE DE PETITESSE” QUE CERTAINS TROP IDIOTISES PAR L ISLAM ONT! LE BAMAN EST DIGNE HUMBLE ET RESPECTABLE ET RESPECTE LE SANG ET LA PARENTEE 🙂

    TOUS LES BAMANANS ONT MERE ET GRANDMERE , COUSINS ET FRERES DES AUTRES PEUPLADES DU MALI, 🙂 UN PEUPLE, UN BUT, UNE FOI 🙂

    PERSONNE NE NOUS SEPARERA EN ETHNIE! NOUS N AVONS PAS D ETHNIES TOUT COMME EN FRANCE ET EN ALLEMAGNE OU EN ANGLETERRE, NOUS SOMMES DES PEUPLES PLUS GRANDS QUE BEAUCOUP DE PEUPLES EN EUROPE ET NOUS AVONS UNE HISTOIRE DE GLOIRE ET DES RACINES COMMUNES PROFONDES!

    🙂 PETIT ROI BITON DE NIORO, MON COUSIN EST A BOUT DE FORCE! KIDAL EST LE MALI! LES TOUAREGS SONT NOS COUSINS QUI ONT DES PERES TURQUES MAIS DES MERES BAMANANS PEULHS HAOUSSA< SONINKE, KAKOLO, DOGONO< DAFIN, BOBOW….NOUS SOMMES LE MALI, LES GRAND PEUPLE MALIEN QUI COLLABORE AVEC CEUX LA QUI NOUS RESPECTENT, KIDAL EST MALI A JAMAIS, VIVE LE MALI 🙂

  2. LE NORD DU MALI EST UN TRES GRAND PROBLEME POUR LE RESTE DE NOTRE FASO!!!! LES TOUAREG DE KIDAL NE VEULENT PAS DE NOTRE FASO. ILS VEULENT LEUR PROPRE REPUBLIQUE!
    NOS FRERES NOIRS DE GAO VEULENT LE MALI MAIS A’ CONDITION QU’ILS LE DIRIGENT! LE JEU DE CHOGUEL EST TRES CONNU! QUE LES BONS HABITANTS DE LA REGION DE GAO ET CEUX DE KIDAL QUI NE PENSENT PAS COMME LEURS FAUX POLITICIENS ME PARDONNENT. JE LES AIME BIEN!!!!!
    BAMANAW SONT LA PREMIERE ETHNIE DU MALI ET PLUS DE 80% DE LA POPULATION MALIENNE PARLE NOTRE LANGUE! CETTE MARGINALISATION DES BAMANAW DES CENTRES DE DECISION DU MALI N’EST PAS ACCEPTABLE! LA DICTATURE DES MINORITE’S DOIT CESSER! AUCUN BAMANAN NE DOIT SUPPORTER CE REGIME ETHNOCENTRISTE QUI A DEMONTRE’ A’ TOUTES LES OCCASIONS QU’IL VOUE UNE HAINE CONTRE L’ETHNIE BAMANAN!
    IL N’ Y A PRESQUE AUCUN BAMANAN DANS LES POSTES LES PLUS IMPORTANTS( PRESIDENT, PREMIER MINISTRE, MINISTRE DE LA DEFENSE, MINISTRE DE LA JUSTICE, MINISTRE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERS, PRESIDENT DU CNT… ) DU MALI D’AUJOURD’HUI! ON ME DIRA QU’ON A NOMME’ LES GENS SANS AUCUNE CONSIDERATION ETHNIQUE. JE DIS FAUX!!!!!! ET FAUX!!!!!!!! ALLEZ-VOUS ME DIRE QUE DANS TOUT LE MALI AUCUN BAMANAN NE PEUT OCCUPER L’UN DES POSTES CITE’S PLUS HAUT? LES MINORITE’S SE SONT PARTAGE’S LES IMPORTANTS POSTES!!!!! ELLES ONT MIS LES BAMANAW A’ LA TOUCHE!!!! TOUS LES VRAIS BAMANAW DOIVENT COMBATTRE CE REGIME ETHNOCENTRISTE ET SANS VISION!!!!!!!!

  3. This is huge step toward freeing Mali, Sahel nations plus West Africa from injurious plus preventing of due progress in development plus security psychological enslavement of Negroid Africans imposed by foreign religions. That enslavement is unavoidably dynamic plus have effect on every aspect of Negroid Africans life. Eradication of Negroid Africans psychological enslavement to foreign religions will allow Negroid Africans to first be pragmatic in respect to our best interests. Thereof is changed Africa to extent it will change world. It is coming not moment to soon as we must meet numerous challenges of Global Warming plus insecurity as we intermingle upgrade to widespread world class modern living.
    This more involved plus stronger relation with Russia plus what will be all of Negroid Africa is result of being pragmatic plus we should not forget it.
    Good work Minister Diop plus Malian government. May we may this opportunity all goodness it should be.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here