Douanes maliennes : Mohamet Doucara pour mobiliser les sous

0

Nommé lors du Conseil des Ministres du jeudi 18 octobre dernier, le nouveau DG des Douanes maliennes, Mohamet Doucara doit pouvoir mobiliser des sous pour sauver la Trésorerie nationale. Le temps dur que traverse le pays est en grande partie lié au manque d’argent dans les caisses de l’Etat.

 

La nomination de Mohamet Doucara à la tête des Douanes maliennes a déjoué tous les pronostics de nombreux courtisans dans l’ombre du DG sortant, Aly Coulibaly, qui doit vraisemblablement faire valoir ses Droits à la traite de cette année.

 

Né à Goumbou dans le cercle de Nara, Mohamet Doucara a été recruté au service des Douanes en 1987 mais il a fallu attendre janvier 1990 pour intégrer la Fonction publique. Deux ans après, il prête  serment, le 28 mars 1992, à Kidal.

 

Successivement, il occupa plusieurs postes des responsabilités au sein de la Douane notamment le poste du Chef de Bureau de Koulikoro, le dernier poste occupé est celui de Directeur régional de Sikasso.

 

Les efforts fournis par l’ancien DG, Aly Coulibaly, sont encourageants permettant à la Douane d’atteindre les plus de 500 milliards FCFA. Mais, depuis 6 mois, selon des sources bien renseignées, les Hommes d’Aly Coulibaly semblent baisser les bras. Résultat : les chiffres sont au rouge.

 

Pour relever les défis de la mobilisation des sous, le nouveau DG doit travailler à rendre opérationnels les services des Douanes dans toutes les Régions du Mali.

Aussi, pour permettre une grande fluidité dans l’accomplissement de cette mission de principale pourvoyeuse de ressources aux caisses de l’Etat, le nouveau DG doit être regardant sur les mouvements dans les postes et bureaux de la Douane.

 

Pour cette année, les prévisions estimatives des ressources financières à mobiliser au compte du Trésor public s’élèvent à 700 milliards pour les Douanes maliennes. Une somme hautement supérieure aux prévisions des années écoulées. «L’atteinte de cet objectif doit passer par des reformes au sein des Douanes», estime un observateur qui pense que l’effectivité des services douaniers dans les Régions du Nord peut beaucoup contribuer à renflouer les caisses du Trésor national.

Habi Sankoré

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here