Politisation de l’Energie du Mali (EDM- SA) : Le ministre, Malick Alhoussseyni, dans le collimateur des syndicalistes

0
Energie : Bientôt une centrale solaire de 50mw à kita
Malick Alhousseini , ministre de l'Energie et de l'eau

Les travailleurs de l’EDM SA ont tenu une assemblée générale extraordinaire hier, mercredi 14 mars 2018 dans les locaux de leur direction générale. Présidée par M. Baba Daou et Abdoulaye Cissé, respectivement secrétaires généraux de   SYNACOME et SUTEELEC, ladite Assemblée  avait pour but de non seulement dénoncer le non-respect  par le gouvernement des contenus du  mémorandum d’avril 2017 mais aussi l’instabilité dans la gouvernance de l’EDM-sa.

Le secrétaire général du syndicat national de la construction civile, des mines et de l’énergie(SYNACOME), Baba Daou a, à l’entame de ses propos, invité les travailleurs de ne plus croiser  les bras car l’existence de la société est en danger. « Notre situation actuelle n’est pas facile. C’est l’existence de la société énergie du Mali  même qui est menacée », a-t-il évoqué. A ses dires, dans le souci de mettre fin  aux calvaires de la société, le SUTEELEC et l’intersyndical SYNACOME ont mis à la disposition du ministère de l’énergie et de l’eau, un mémorandum le 10 avril 2017. Dans ce mémorandum, les syndicats réclament entre autres :des efforts à l’Etat pour un meilleur accès des populations à l’eau et à l’électricité en améliorant le taux de desserte ; le respect et le suivi des plans d’investissement dans le cadre de la réforme institutionnelle du sous-secteur de l’eau et de l’électricité ; le réajustement des tarifs d’eau et d’électricité ; revoir à la hausse la subvention conséquente à l’EDM-sa ;l’octroi d’une subvention conséquente à la SOMAGEP-sa ;la présence des partenaires sociaux au sein du conseil d’administration de l’EDMS-sa ;la stabilité dans la gouvernance des entreprises ;l’application d’un tarif préférentiel de l’électricité à la SOMAGEP-sa pour alléger le coût de production de l’eau ;l’application intégrale du protocole d’accord signé entre l’Etat du Mali et les travailleurs du sous-secteur de l’eau et de l’électricité…

Le secrétaire général du SYNACOME a déploré le fait que  leurs réclamations n’ont pas abouties. A  l’en croire, le département de la tutelle n’a pas la volonté de résoudre le problème car après quelques rencontres d’échanges au tour du mémorandum, il ne les a plus réussis. « Aujourd’hui, la rupture du dialogue social est déjà consommée », a-t-il laissé entendre. Face à ce refus des gouvernants de résoudre leurs problèmes, Baba Daou invite ses camarades à se donner la main pour éviter le pire à la société.

Quant à Abdoulaye Cissé, secrétaire général du syndicat unique des travailleurs de l’eau et de l’électricité(SUTEELEC), il s’est penché sur l’instabilité dans la gouvernance de l’EDM-sa. Pour lui, en plus de son refus de subventionner la société énergie du Mali, l’Etat nuit à son développement par les changements des Directeurs. « Avant même l’adoption du mémorandum, le gouvernement a déjà violé le point huit(        8)  qui concerne l’instabilité gouvernementale », a-t-il précisé. Pour lui, les nominations des Directeurs Généraux de la société sont politisées.  « Chaque ministre nommé vient avec son Directeur », déclare-t-il .Et de préciser que : «  ce Directeur fait l’affaire  de son ministre et finance son parti politique ». Le syndicaliste Cissé a profité de cette assemblée générale extraordinaire  pour informer les travailleurs de l’EDM-sa des propos peu orthodoxes du ministre MalickAlhoussseyni. « Le ministre nous a clairement dit  lors de notre rencontre qu’il nomme qui il veut comme Directeur et il  le relève  s’il ne fait pas son affaire », a martelé Abdoulaye Cissé. Pour lui,  l’heure est venue pour dire non à cette instabilité chronique dans la gouvernance de leur société.

Avant de terminer, le secrétaire de SUTEELEC a informé les travailleurs d’un préavis de grève que les leaders syndicaux déposeront à partir de la semaine prochaine.

BoureimaGuindo

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here