Morila S.A : Une exploitation minière entraînerait la fermeture de l’école de Domba.

2

Le bras de fer entre la société minière Morila S.A et  la population de Domba se poursuit de plus bel.   L’auteur de cette forfaiture n’est autre que  le Pr Elimane Mariko on ne sait pas encore trop pourquoi.  Pour la population de Domba ni le chef de village encore moins les ressortissants de Domba n’ont mandaté  Elimane pour qu’il se prévale d’une quelconque prérogative jusqu’à aller signer un protocole d’accord avec une société qui a causé du tord aux populations de Domba en polluant leur environnement en déversant de la cyanure dans les sources  d’eau   que les habitants et les animaux utilisent pour étancher leur soif.

Pourquoi la population de Domba n’est pas en odeur de sainteté  avec Morila S.A ?

D’abord  par rapport au  recasement : la population de Domba  à travers toute sa composante s’est élevé contre un plan de recasement de la société. En effet les maisons proposées par Morila S.A  ne répondent pas du tout aux normes pas de chainage ce qui représente un danger réel à cause de la saison des pluies. Mieux une exploitation de la mine entrainerait infailliblement   la fermeture de l’école de Domba   à cause des nuisances sonores et autres effets polluants. Ce que les populations ne pardonneront jamais car  la création de cette école remonte  à  octobre 1955. Face à ces affres que subiront les populations  de la zone, le chef de village de Domba  n’a pas  donné  son accord de principe pour une quelconque action. Pour avoir l’aval de la population  Morila S.A a fait des promesses en présence du sous-préfet de Sanso   Bakari Keita.   Pour endormir  cette  population la société a promis  d’employer les jeunes locaux, mais n’a pas pris aucun   engagement écrit. Pour les habitations face à la réticence des citoyens de Domba  une équipe d’experts a été mandatée pour voir la qualité des matériaux.

A Suivre

Badou S. Koba

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Soyez sérieux. Il faut raconter ce qui ressemble à la vérité au moins. J’ai des informations de sources sures qui me permettent de croire que votre article est plein de bobards. Un vrai journaliste ne doit pas se contenter de rumeurs.

Comments are closed.