Relance économique et gouvernance des affaires locales : Arga-Mali ouvre le débat

0

Bamako abrite depuis hier un atelier national de deux jours sur le Projet relance économique et gouvernance des affaires locales dans les régions de Tombouctou, Mopti et Ségou. Le thème retenu est : la réconciliation et la reconstruction par le bas, réflexion sur les dynamiques locales et les perspectives politico-institutionnelles.

 La crise sociopolitique et sécuritaire qu’a connue le Mali en 2012, a plongé le pays dans un déséquilibre multidimensionnel sans précédent. Malgré le retour à la normalité, le Mali post-crise fait face aux défis immenses de la réconciliation. C’est pourquoi depuis la fin de la crise, à travers l’organisation des élections générales, les autorités font de la réconciliation nationale un élément structurant de la stratégie de sortie de crise et de création des conditions de paix et de prospérité durable.

Pour appuyer cette volonté des autorités, l’Alliance pour refonder la gouvernance en Afrique (Arga) et ses partenaires organisent un cadre de réflexion autour des défis et perspectives de la réconciliation. Cette politique active de réconciliation vise essentiellement deux objectifs : reconstruire les fondations de la réconciliation nationale et apporter une solution définitive aux problèmes du Nord.

Le coordonnateur de l’Agra, Ambroise Dakouo, a fait savoir que les experts de la décentralisation vont faire un regard croisé sur les défis et perspectives de la réconciliation. “Cet atelier national sur les dynamiques de reconstruction par le bas est conçu comme un espace de réflexion dans le cadre du Projet relance économique et gouvernance mises en œuvre par les organisations partenaires Arga, AMSS, International Alert et LEF”, a-t-il expliqué. Et de préciser que l’objectif est d’ouvrir un cadre de réflexion sur les dynamiques de réconciliation et de reconstruction par le bas. En partant des défis et des perspectives des communautés à la base. Il s’agira de questionner le processus actuel des réformes politiques et institutionnelles au Mali.

Les participants sont des acteurs impliqués dans le processus actuel de réconciliation et de reconstruction des régions de Ségou, Mopti et Tombouctou.

Bréhima Sogoba

 

PARTAGER