ALINK TELECOM LANCE SES ACTIVITES AU MALI : rnUn Groupe prêt à racheter Sotelma-Malitel ou une licence d''exploitation du fixe et du mobile

0

Alink Telecom, filiale Internet, data et voix sur IP du groupe Atlantique a lancé hier jeudi 15 mars 2007, à l”hôtel Kempinski, ses activités au Mali.  Alink Telecom dont le siège est à Abidjan et qui couvre 7 pays africains est un prétendant au rachat de la SOTELMA ou à défaut à l”achat d”une troisième  licence d”exploitation du téléphone fixe et du mobile après la société historique et Orange – Mali.rn

Alink Telecom est né du rachat de Afripa Télécom par Atlantique Télécom, une des filiales du Groupe Atlantique dont le siège se trouve au Iles Maurice. C’est un puissant groupe panafricain présent dans les secteurs de l”assurance, de la téléphonie mobile et de la banque dont une agence (Banque atlantique) a ouvert ses portes dans notre capitale il y a quelques mois.

rn

 La filiale Internet, data et voix sur IP de ce groupe vient de lancer officiellement ses activités dans notre pays. La cérémonie a eu lieu à l”hôtel Kempinski en présence des responsables de plusieurs sociétés et entreprises de la place. Devant ceux-ci, le directeur général de Alink Telecom – Mali, Gautier Batcho, le Directeur commercial du groupe, Guessan Arthur et d”autres responsables ont présenté les produits proposés par leur société.

rn

Selon leurs explications, Alink Telecom est candidat à l”achat d”une troisième licence d”exploitation de la téléphonie mobile et fixe dans notre pays. Car, le groupe, à travers son opérateur Moov, couvre déjà sept pays africains dans le domaine des télécommunications. En attendant, la mise en vente de cette licence, elle est partante pour le rachat de la SOTELMA en voie de privatisation. En tout cas, les responsables de Alink Telecom espèrent gagner sur l”un des deux tableaux.

rn

En attendant, ils peuvent se consacrer aux activités qui sont consignées dans la licence octroyée par l”Etat. Il s”agit de l”Internet haut débit et de la transmission des données.

rn

Groupe entièrement panafricain, Alink Telecom couvre 13 pays africains : le Bénin, le Ghana, le Burkina Faso,  la Guinée, le Niger, la Centrafrique, le Tanzanie, la Côte d”Ivoire,  le Congo Brazaville,  le Cameroun, le Mali et le Libéria.

rn

La société a une gamme variée de plus de 500 partenaires parmi lesquels  France Télécom, Eco Bank, Air Ivoire, Maersk Line, Texaco, Helen Keller, Cobaci, Aamdeus, Air Liquide, NTT communication.

rn

Elle offre des services de convergence de données et images basées sur une infrastructure télécom éprouvée constituée de boucles locales radio, de stations VSAT et d”une plateforme voix sur IP (que la société n”est pas pour le moment autorisée à exécuter). AlinkTelecom propose, dans le domaine de la transmission des données, des solutions LAN to LAN VPN sur mesure qui s”appuient sur l”association des technologies VSAT et BLR. Des services conçus pour des transferts sécurisés et optimaux des données en temps réels.

rn

La nouvelle société propose également des cartes de recharge Kibaro qui permettent de passer des appels internationaux à partir du PC, de l”accès à Internet haut débit permanent et stable en duplex ou en asymétrique. Ce système permet d”accéder à Internet par satellite grâce à un accès terrestre sans fil.

rn

Car pour eux, l’Internet doit aller au délà de la simple réception ou envoie des messages.  Si tous ces produits sont pratiquement proposés par d”autres fournisseurs de la place, les responsables de Alink Telecom affirment que leur force dépendra des besoins exprimés par les futurs clients en fonction desquels ils proposeront des solutions idoines.

rn

Youssouf Camara

Commentaires via Facebook :

PARTAGER