L’Office National de la Poste du Mali : Vers une montée de la tension sociale !

0

Nous vous révélions dans votre journal préféré l’existence et la mise en application d’une grille salariale à l’Office National de la Poste du Mali (NDL n°103 et 104).  Cette grille salariale de toutes les contestations, est aujourd’hui à l’origine de la montée de la tension sociale à l’Office National de la Poste  du Mali. Elle constitue une pomme de discorde entre la Direction Générale  et les agents des catégories B et D. En effet, cette sinistre grille salariale  accorde des avantages faramineux à certaines catégories de travailleurs  au détriment d’autres catégories de travailleurs. Les catégories B et D sont défavorisées dans ladite grille.  Selon des sources dignes de foi, ces deux catégories du personnel ont constitué un collectif pour faire prévaloir leurs droits. Ce collectif a même  été reçu par le Directeur Général par intérim de la Poste. Au cours de la rencontre, le DG par intérim avait demandé au collectif de sursoir à tout mouvement et a promis de mettre le collectif dans ses droits indique une autre source. Selon toujours la même source,  il a par ailleurs demandé au collectif de lui soumettre une proposition. Dans sa requête envoyée au DG intérimaire, le collectif demandait une augmentation de 8 à 10% ajoute la même source. Toute chose qui devrait normalement passer par souci d’équité, puisque certaines catégories bénéficient d’une augmentation de 49,25% ! Contre toute attente, le DG intérimaire a rejeté ladite proposition au motif que les partenaires sociaux ont émis un avis défavorable. Rappelons que les partenaires sociaux de la poste sont constitués par l’UNTM (Union Nationale des Travailleurs du Mali) et la CSTM (Confédération Syndical des Travailleurs du Mali).  D’après des sources concordantes, le  DG par intérim n’a consulté aucun partenaire social. Car certains membres des partenaires sociaux figurent même dans le collectif indiquent les mêmes sources.  Il s’est uniquement limité à l’avis d’un vieux syndicaliste, le même qui est à l’origine de l’adoption de cette grille salariale ridicule (NDL voir le n° 104). Selon bien des sources, le DG intérimaire est distrait et manipulé par ce dernier qui parait lui promettre de lui confirmer à la tête du service. Loin de se résigner, le collectif prévient. Si le préjudice n’est pas immédiatement rétabli,  le collectif  usera de tous les moyens légaux pour se faire entendre, confie une source proche du dossier. Alors comprendra qui pourra ! Soulignons que cette grille salariale aura une incidence financière annuelle de 95.223.052 FCFA. Criblée de dette de toute part et accusant de retard de salaire, la poste pourra-t- elle supporter une telle incidence financière ? Certains créanciers ont même commencé à réclamer le payement de leur dette ajoute la même source.

Affaire à suivre…………………………

Abdrahamane Sissoko

PARTAGER