Édito : Ce que vaut la FORSAT pour le Mali

12

Le Mali traverse une période très critique de son histoire démocratique. Les manifestations, comme nous avons l’habitude de les constater dans la capitale, ont pris une dimension inédite : la désobéissance civile. Ces dernières années, c’est la première fois qu’on y arrive à une telle extrémité. Elle est un droit constitutionnel et les citoyens mécontents peuvent en user tout en restant dans le cadre légal. Mais ce qui est à craindre, en cas de désobéissance est-il possible de gérer la foule d’autant bien qu’on sait lorsque que le désordre s’installe, le non-respect des institutions, le pouvoir en un mot, des citoyens mal intentionnés peuvent profiter de l’occasion pour mettre à sac les biens de l’État. En ce moment, tout devient difficile. Ni l’État à travers les forces de l’ordre ni les initiateurs de la désobéissance ne pourront maitriser la situation. Et c’est ce qui arriva malheureusement avec la sortie du M5 RFP le 10 juillet. Un rassemblement dit pacifique qui s’est soldé par des actes regrettables pour tout Malien animé de bon sens ; des faits qui font du Mali la risée du monde entier et prouvent à suffisance que nous n’avons pas pitié de nous-mêmes, car c’est au moment où le monde entier est à notre chevet qu’on s’adonne à des pratiques peu orthodoxes. Ces pays partenaires prennent tout le risque pour le Mali et nous, nous sommes dans d’autres shamas obscurs. Sinon, s’il est réellement question du Mali, nous devons utiliser d’autres mécanismes appropriés, qui ne menacent point la stabilité d’un pays déjà fragile, pour mettre de l’ordre. D’aucuns me diront qu’IBK n’écoute pas, qu’il ne respecte pas sa parole donnée. Mais je trouve que la belle lancée du M5, après les deux premières sorties, avait fait bouger les lignes. Alors, il fallait continuer autrement pour qu’on n’arrive pas à cette désolation.

Voyons bien les choses et soyons très vigilants. Cette bataille que je qualifierai de politique doit se passer tout en épargnant d’autres secteurs qui ont en charge la stabilité du Mali, car les politiques s’en vont, mais ces milieux demeurent au service de la nation.

La scène déplorable à laquelle nous assistons en ce moment, c’est l’accusation portée contre la FORSAT d’avoir tiré sur les manifestants et d’être responsables des morts, des blessés… enregistrés. Je m’incline devant la mémoire de ces braves fils du pays qui sont tombés pour des convictions personnelles que nous devons tous respecter. L’utilisation des balles réelles lors des manifestations est condamnable. Mais la bienséance voudrait qu’on exige l’ouverture d’une enquête afin de situer les responsabilités avant d’accuser de manière fortuite X ou Y.

Et la lettre du Premier ministre adressée au département de la Sécurité, hier, est une illustration parfaite.

Aujourd’hui, la FORSAT est sur toutes les lèvres. Malmenée par les contestataires du régime, elle vient d’être aussi lâchée par des politiques qui sont à l’épicentre du régime. Ces hommes semblent être dans la logique de se sauver politiquement en s’agrippant aux informations sensationnelles qu’à la vérité. Ils connaissent bien la procédure en de telles circonstances et devraient normalement appeler tout le monde à s’inscrire dans cette dynamique : C’est-à-dire, l’ouverture d’une enquête et attendre les conclusions.

Dès l’annonce de la nouvelle contre la FORSAT, j’ai bien évidemment mené des investigations qui prouvent autres thèses que celle relayée contre cette unité antiterroriste. Et les personnalités approchées sont en train de rassembler tous les éléments afin de mettre à la disposition du public toute la vérité sur ces évènements tragiques.

Pour rappel, ce n’est pas la première fois que la FORSAT est accusée à tort. Après les évènements qui se sont déroulés à Sikasso, j’avais appliqué la même procédure et après les échanges avec plusieurs personnalités de la ville, il s’est avéré que l’unité n’avait rien à voir avec ce qui s’est passé à Sikasso. C’est vrai qu’elle y était, mais elle est arrivée le soir. Cela a trouvé que le calme était revenu.

La FORSAT a uniquement pour mission, la lutte contre les terroristes. Elle est issue des entrailles de la police, la gendarmerie et la garde nationale. Et ce sont des éléments des unités d’élite de ces trois branches qui la composent.

À Bamako, ses interventions remarquables lors des attaques terroristes contre certains milieux sont appréciées sous d’autres cieux. L’unité est un bouclier contre le mal du siècle, le terrorisme, qui est présent presque partout à travers le monde.

Aujourd’hui, le nom de la FORSAT seulement fait peur. Que les citoyens comprennent qu’elle a uniquement pour cible les forces du mal qui terrorisent les populations et sont une menace contre la stabilité du pays.

Vouloir la détruire pour des combats politiques est un danger pour l’avenir du Mali. Alors, qu’on l’éloigne de ce champ, car elle est là pour le Mali et non un individu ou un groupe de personnes. Après IBK, elle continuera à exister pour le salut du Mali.

En dernier ressort, ne jetons pas en pâture nos forces de l’ordre. Elles se battent nuit et jour pour notre sécurité. Et il y a des exemples patents qui doivent être renforcés : lors des manifestations de la plateforme AN TE A BANNA, celles aussi guidées par Mahmoud Dicko, des images témoignent l’entre aide entre les manifestants et les agents des forces de l’ordre. Les deux doivent être des complices et non des adversaires. En cette période difficile que traverse notre pays, posons des actes pour requinquer leur moral. Elles ne sont pour aucun politique, mais le Grand Mali et son digne peuple.

Boubacar Yalkoué

Commentaires via Facebook :

12 COMMENTAIRES

  1. Ce Yalcoue est devenu fou depuis l’arrivée de Timbine comme président de l’Assemblée Nationale.

    La légalité est mouvante et fonction des intérêts personnels financier fraternel racial ou ethnique.
    Mr Timbine avant votre forsat le Mali existait.
    La place de ta forsat c est a Niafunke pour libérer Soumeila Cissé pas pour conforter ton frère nommé par Manassa.
    Ton frère n a aucune Timbine honorabilite.
    Le Mali ne pouvait pas tomber aussi bas avec des voyous à la tête de nos institutions et de nos administrations.
    La légalité n a jamais été le fort du système en place.
    Anyway ta légalité ou ta constitutionnalité n a aucun sens.
    La constitutionnalité c est d assurer le bien être au peuple santé éducation sécurité.
    La constitutionnalité n est pas de couvrir des voyous à la tête de nos institutions.
    Le forsat n a pas vocation à assurer la sécurité des voyous mes d assurer la sécurité du peuple et de ses enfants pas de les exterminer.

  2. Tes articles ne nous intéressent plus depuis que tu changes de camp comme tu changes de veste. Tu n’as pas de conviction en réalité et c’est tout.

  3. Yalcoué est un inconditionnel de Timbinè et parent de par son appartenance ethnique Dogon. Il est, dans ces conditions, incapable de sortir une analyse objective de ces forces qui sont instrumentalisées par la bande à Diawara & C° (Salif Traoré, Karim Kéita, Timbinè, etc). Qu’il la ferme; on a tout compris

  4. Cette unité ne survivra pas après une telle tragédie , il faut poser maintenant la question du maintien d’ordre avec des balles réelles , en tout état de cause , on ne peut traiter les manifestants comme des terroristes , j’ai la certitude même si ibk doit assumer la responsabilité entière de ces massacres ! que l’emploi de la force vient du trio Karim , M Timbine, et Moussa Diawara .

  5. Belle analyse M. Yalkouye. Je soutiens a 100% cette force de lutte anti terroriste. Ce que la forsat fait c’est de la prevention. Dans tous les pays avises on sait quand tu ne sait pas anticipe, les forces du mal les terroristes et les djhadistes vont infiltrer les evenements et nous causer du tort. Ceux qui accusent cette force antiterrosite n’en savent rien. Si elle avait recu l’ordre de tirer on compterait des centaines de morts et aucune foule ne pourrait l’arreter.
    Vive la forsat pour liberer le Mali du diable. Ce diable, bientot la main sera mise sur lui partout ou il est entrain de se cacher.

    • Toi tu es la honte de ta lignée, ta ville est martyrisée ,au lieu de plaider pour la présence des forces anti terroristes, tu ponds des inepties ici!
      Va dire ca Bankass!

      —– –
      Le recul est un suicide !

    • Dans sa lettre, le premier a bien confirme que la FORSAT a ete utilisee en violation des regles de loi de sa creation qui intedit son utilization dans les operations de maintien d’ordre. Il a demande formellement qui a ordonne leur utilisation. Il est le chef de l’executif et il admet que la loi a ete violee, quelle prevue de plus vous voulez. La faute du pouvoir est Claire, il s’agit maintenant de situer les responsibilities. Cette affaire connaitra son epilogue a la CPI inchallah

  6. La forsat n’a pas sa place à Bamako et que Yalcouyé nous dise :quelle force obscure qui tire sur les manifestants à mains nues ?
    Qu’est-ce la forsat est parti chercher à Sikasso ?
    Ceux qui ont manifesté à Sikasso, étaient ceux qui ont manifesté pour réclamer leurs voix à Manassa ( la pute)
    Les terroristes sont au Nord (kidal, Gao, Tombouctou) et au centre (Mopti), donc que le gouvernement déploie cette force criminelle dans ces contrées.

  7. Tu nous parle de Sikasso, quel crédit devons nous accorder à tes enquêtes. Au Mali quelle enquête a abouti.
    En toute honnêteté le Journaliste de Timbiné donne nous un résultat d’enquête au Mali. Il ne faut pas nous endormir.
    Est ce un hasard si le Premier Ministre veut des explication sur la présence de FORSAT sur le terrain.
    FORSAT ou pas doit on tirer à balles réelles sur des manifestants à mains nues.
    Ou est la notion de force proportionnelle?

  8. }|..L’unité est un bouclier contre le mal du siècle, le terrorisme, qui est présent presque partout à travers le monde….” LES TERRORISTESW, C’EST PAS A BMAKO QU’ILS SONT. IL Y A TOUJOURS DES INNOCENTES POPULATION TUES DANS LA REGION DE MOPTI, CHAQUE JOUR QUE DIEU FAIT . ET QUE FONT CES GENS DE LA FORSAT? FAIRE LE FANFARON A BAMAKO.
    POURQUOI LES FORCES SPECIALES DES PAYS EUROPEENS DOIVENT VENIR FAIRE LE TRAVAI A LA PLACE DES NOTRES ?

  9. [‘…C’est vrai qu’elle y était, mais elle est arrivée le soir. Cela a trouvé que le calme était revenu.
    La FORSAT a uniquement pour mission, la lutte contre les terroristes….” ALORS ARRETES TOI LA IDIOT ET REPOND A LA QUESTION : EST CE QUE LES MANIFESTANTS A SIKASSO ETAIT DES DJIHADISTES? QUID DE SIKASSO OU DE MPTI RENFERME DES DJIHADISTES? TOI ET TON TIMBINE, VOUS ALLEZ NOUS TROUVER ICI ET ON SAURA LA VERITE. IDIOT DE VA-NU PIED.

    • Ce “journaliste” est une désolation pour la “profession”.
      Qui est-il pour prétendre blanchir à lui seul une unité soupçonnée d’exactions, et ce n’est pas pas la première fois.

      J’étais content de ne pas le lire ces derniers temps, pensant (à tort) qu’il avait compris qu’il devait “la fermer”, que nenni

      Il fait partie des “hontes” de la “profession”

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here