Edito : Nouveaux enjeux, nouveaux dangers

87
Adam Thiam

Des masses de poussière  jaunissant la capitale au sortir d’un weekend déprimant : les plus modernes  invoqueront les changements climatiques et les plus traditionnels   invoqueront le mauvais présage. En tout cas, c’est bien un sale temps que par un amateurisme inqualifiable la CEDEAO impose à notre pays. Un accord-cadre signé dans le soulagement de la nation, un retour  progressif à l’ordre constitutionnel couronné par la mise en place d’un gouvernement dont la classe politique s’est accommodée.

Et patatras, le coup de canif d’Abidjan qui polarisera le pays plus que ne l’a fait le putsch du 22 mars lui-même. Pro-décisions d’Abidjan contre défenseurs de l’accord-cadre, rappelant le cauchemar des premières heures du coup d’Etat et cette fois-ci avec une ex-junte qui a des raisons de crier à la trahison ; surenchères inquiétantes pour la paix sociale dans un pays qui a déjà trop clivé.

L’enjeu évident était de désavouer la médiation burkinabé désormais flanquée du gendarme nigérian. Mas la CEDEAO voulait-elle jeter de l’huile sur le feu qu’elle ne s’y prendrait pas autrement. Elle n’a servi ni sa propre image car elle a fait preuve d’incohérence, ni le Mali qu’elle divise un peu plus, ni Dioncounda Traoré qui était suffisamment consensuel pour être porté à la tête de la transition par ses compatriotes eux-mêmes. Dont une partie verra en lui désormais le proconsul d’un syndicat à l’évidence peu compétent.

Dommage ! Il n’y a plus que le Mali pour se sauver tout seul maintenant qu’il est averti. Et il a tous les ressorts pour se ressaisir et démontrer qu’aucun plan machiavélique n’aura raison de lui. L’ex-junte l’a fait en facilitant le retour à la constitutionnalité et en le faisant au nom du Mali. A moins que le CEDEAO ne revoie sa copie, ce qui la  discréditerait gravement, le Capitaine Sanogo reste la seule direction dans laquelle le pays regarde maintenant. Il sera entre ceux qui rejettent la dernière décision de la CEDEAO et ceux qui la défendront. Il lui faut être d’une sagesse supérieure pour ne pas ajouter à la fracture du Sud à l’humiliation du Nord. Car le pays va mal et de plus en plus mal.

Adam Thiam

 

Commentaires via Facebook :

87 COMMENTAIRES

  1. Chers Compatriotes,
    Le Mali a perdu sa dignité. Ne cherchons plus la cause cela n’amenera que la discorde et le division. Travaillons ensemble pour recouvrer notre dignité.
    Pourrions nous rehausser le debat en cessant les insultes? Defendons avec elegances nos debats. Plus de debats le MALI va mal. Il faut etre constructifs. Dieu seul sait qui est bon et qui ne l’est pas. Prions tous ensembles que Dieu nous aide à recouvrer nltre dignité. Prions tous ensemble que aillent enenfer tous les enemis du Mali.
    S’il vous plait cessons de nous insulter. Autrement il serait judicieux de fermer ce site.
    Que Dieu sauve le MALI

  2. 😳 😳 😳 😳 😳 😳 Il parait que çà “bang bang ” encore à cette heure ci ? éh Dié ! ! ! ! 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳

  3. Monsieur THIAM je pense que vous avez perdu en même temps votre tête et votre plume. J’ose esperer que vous avez écrit cet article en ayant un fusil sur la tampe. Dites à votre junte d’aller libérer le nord. L’époque des capitaines prenant le pouvoir est revolue, nous ne sommes plus dans les années 70-80. Si l’ex junte veut rentrer dans l’histoire que la sagesse leur guide en évitant des souffrances inutiles au pays. La place de l’armée est o front. Je me demande comment la junte arrive à dormir en sachant que le nord est occupé. Où est passé cette glorieuse devise des soldats “Nous mourons mais on ne nous déhonore pas”.

  4. Malheureusement a partir du moment ou on a laisser les Arabes (AQMI), les Nigerians (Boko Haram) et les autres bandits armes s’installer confortablement dans la maison, l’unite familiale a vole en eclat. En d’autres termes par l’incompetence de nos dirigeant nous avons laisser d’autres pays (CEDEAO) s’ingerer dans nos affaires privees, donc le linge sale ne va plus etre lave en prive tant que nous ne montrerons pas que nous sommes capable de regler nos problemes tous seuls. Sanogo doit sortir des salles climatissees auxquelles il s’habitue pour aller appuyer Gamou et faire degager toute la racaille au Nord.

    • Pas d’objection, la malienne. Bravo!
      Tendons l’oreille. Ce qui doit arriver, arrivera sans tarder!
      Quand à moi, personnellement, le destin du Mali est en train de se jouer, à l’heure même où j’écris ces quelques lignes.
      Si j’ai un conseil à donner au capitaine AHS,je lui demanderai d’accepter la proposition de la CDEAO, qui lui permettra de sortir par la grande porte! Une trahison de son propre camp n’est pas à exclure.

      A très bientôt! Vive le Mali!

  5. Nous n’avons pas d’armée ; le Burkina ou la Côte d’Ivoire peut prendre Bamako sans aucune résistance, entend-on dire. Avec beaucoup de légèreté et d’irresponsabilité ! On se couche sur une immonde trahison de son pays ou sur une lâcheté calculée pour ses propres intérêts pour demander à la CEDEAO l’envoi de troupes pour libérer le Mali à la place des fils du Mali sous le drapeau du Mali. Quelle dignité pétainiste ! Quel patriotisme alimentaire !
    Ceux qui ont dit hier que le Mali n’avait pas besoin d’armée, ceux qui hier ont fait de l’armée la dernière des priorités républicaines, ceux qui hier ont destiné à d’autres fins les budgets d’équipements et de rénovation de notre armée… sont dans leur logique implacable, dictée par leur seul instinct de prédation et d’accaparement : éradiquer totalement l’armée et se débarrasser de toute force organisée capable de s’opposer au braconnage et à la mise à sac de notre pays. Ont-ils réussi le coup ? L’absence d’équipement et d’appui politique à notre armée depuis la capitulation des généraux en 2006 avec la signature de l’accord d’Alger a certes porté un coup à la réputation de nos hommes. Moi je soutiens mon armée et vive l’armée malienne!!! N’en déplaisent à certains, je n’insulte personne c’est mon point de vue donc qu’on ne m’insulte pas!!! Ici si on n’est pas d’accord avec quelqu’un on l’insulte!!! Vive l’armée malienne et l’armée de mon pays et j’en suis fier!!! 🙁 🙁 🙁

    • D’accord avec vous. Les dignes fils de ce pays seront au rendez cous ultime. Les traitres ne reussiront pas
      a faire detruire ce peuple au neant. Que le Mali compte.

    • 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 èh KOUDIS ( ce n’est pas une agression ! ! ! !) mai sil parait que çà bang bang ? 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳 😳

    • Vous avez raison, Koudis, on se doit du respect! Je partage votre point de vue, dans ce sens. Ca se voit que vous êtes bien élevé.
      Par contre, il faut reconnaître que le capitaine AHS ne sait pas ce qu’il veut, en réalité! Il ne veut aller se battre dans le nord, il rejète, en plus,les décisions prises par la cdeao, dont le Mali fait parti! Soyons raisonnable! Pendant ce temps ces rebelles et ces terroristes gagnent du terrain? Je ne suis pas contre ce capitaine, mais à un moment donné, il faut se décider! Ne donner pas de faux espoirs qui le conduisent à sa perte! J’ai bien peur que cela ne termine mal pour lui!

  6. Le MNLA vient d’exprimer sa “ferme” volonte de se faire representer aux Nations Unies et aux differents pays du monde? Est ce possible apres le rejet de l’independance de l’Azawad par tous?!!!!!!

    • C’est possible. Il faut voir le cas de la Palestine!
      Pour éviter cela, il faut, d’abord, neutraliser tous groupes de terroristes et rebelles,dans le nord! On ne libère pas son pays en restant enfermer chez soi, la bouche ouverte, en attendant que l’argent y tombe, non!Le Mali est devenu la risée de ses voisins, lorsqu’il était notre fierté!

  7. “[…] le Capitaine Sanogo reste la seule direction dans laquelle le pays regarde maintenant.”

    quelle honte, pour quelqu’un qui se dit démocrate, et de surcroit journaliste, que de tenir de tels propos éhontés… il fallait simplement commencer par applaudir votre merdique junte, M. Thiam, au lieu de faire semblant d’être contre alors qu’au fond de vous, vous y adhérez sans réserve. si vous croyez que la CEDEAO est le problème, eh bien, prions tous pour qu’elle arrête ipso facto de se mêler du bourbier malien, on verra bien comment ce pays s’en sortira ensuite (s’il y arrivait jamais…). une chose est claire en tout cas, si le Mali seul pouvait gérer quoi que ce soit, on en aurait jamais appelé à la CEDEAO… même pas pour une minable aide logistique. une guerre ne se gagne pas par fanfaronnade, mais bien au front. dites donc à votre junte d’aller libérer “l’Azawad”… elle est après tout payée pour cela !

    • Mr Thiam a ete menace de facon a peine voilee dans un precedant article… je me demande si ce soudain revirement vient de la. Ce qui est sur c’est que le ton de cet article ne lui ressemble pas. Mais peut etre qu’il a reellement change d’avis. Nous le saurons quand la junte aura deguerpi, et que tout les journalistes vivant au Mali seront reellement libre de s’exprimer.

      • Mr Mobutu, je comprend votre énervement, mais je vous en prie, restons courtois 🙂

      • “Thiam est un Malien. Et vous autres, des apatrides.”

        vous MONTONTU, vous êtes moins qu’un apatride, sans nul doute ! alors vous ferrez mieux de la fermer… la prochaine fois, toute courtoisie sera mise de côté. alors faites bien gaffe !

  8. Mr Thiam pour une fois je ne partage pas du tout votre analyse.Je pense pas que le probleme malien ait pour nom la CEDEAO.Le Mali a le choix de se plier aux injonctions de la CEDEAO ou de les ignorer.La verite est qu’il faut sortir de ses histoires d’ambitions personnelles(je pense a Sanogo) ,de postes et de pouvoir et de progresser.Des hommes ont ete designe pour faire le travail,il faut leur laisser le temps de faire leur tavail.Que vont ils pouvoir faire en 40 jours?Ca suffit avec ses discussions inutiles.A y regarder de tres pres les gars du nord ont raison de vouloir se separer.Ca fait un mois que le pays est coupe en deux et les populations sont laissees a elle meme pendant qu’au sud on ne parle que d’ego blesse et de postes.Ca suffit maintenant!Il est plus que temps que Sanogo et sa bande se retirent et s’occupent du probleme du nord!

    • Mr Thiam a ete menace de facon a peine voilee dans un precedant article… je me demande si ce soudain revirement vient de la. Ce qui est sur c’est que le ton de cet article ne lui ressemble pas. Mais peut etre qu’il a reellement change d’avis. Nous le saurons quand la junte aura deguerpi, et que tout les journalistes vivant au Mali seront reellement libre de s’exprimer.

    • il ne pense pas seulement que le problème du Mali est la CEDEAO, mais en plus, il a le toupet même de donner à une junte fantoche (d’une armée aux abois) usurpatrice de pouvoir “des raisons de crier à la trahison”. et quelles raisons ! ce monsieur est étonnamment de mauvaise foi, ce qui est quand même incohérent de se dire démocrate en prêchant de conneries de ce genre… c’est lamentablement méprisable, hélas !

  9. GRAND FRERE ADAM , AVANT JE SUIVAIS AVEC BEAUCOUP D INTERET VOS ALNALYSES,
    MAIS DEPUIS LA CRISE AU MALI , JE NE VOUS RECONNAIS PLUS, ET JE NE COMPREND PLUS VOS ANALYSES, ET JE SAIS PAS DE QUEL COTE VOUS ETES ,
    VOS ANALYSES SONT TRES DIFFICILE A COMPRENDRE , LE FRANCAIS QUE VOUS UTILISEZ N EST PAS A LA PORTEE DE TOUS LES MALIENS . J AIMERAIS VRAIEMENT SAVOIR Mr THIAM , VOUS ETES POUR UN RETOUR EFFECTIF A L ORDRE INSTITUTIONNELLE ?. RAPPELEZ VOUS GRAND FRERE QUE LA DEMOCRATIE COMMENCE PAR LA LIBERTE DE PRESSE.

    • Vous êtes contre Thiam parce que vous faites semblant d’ignorer les réalités en mettant en avant l’intérêt de ces politiciens démagogues.

      Il seront tous punis et dénigrés par l’histoire.

  10. Bien dit “soleil”. Le problème du malien c’est qu’il ne sait pas ce qu’il veut et où se trouve son intérêt.
    Ces mêmes qui piaillent aujourd’hui avaient promis à ATT “an bè sa i nôfè” (on mourra pour toi), qu’en est-il?

    Effectivement, le nord est une passoire, et comme tu le soulignes, la preuve est que qui veut peut y envoyer un avion!

    Puisse DIEU (loué soit-IL) sauver le Mali!
    Mais n’oublions pas que “l’Homme” a ce à quoi il s’est efforcé.

  11. NON THIAM, IL N’Y A PAS DE NOUVEAUX ENJEUX, NI DE NOUVEAUX DANGERS, IL N’Y A QU’UN SEUL : Dans le Nord, à Tombouctou dominée par les islamistes d’Ansar Dine et d’Aqmi, la population se sent abandonnée.

    Un habitant de Tombouctou témoigne : «On vit vraiment un calvaire ! »

    On se sent même abandonnés par nos propres autorités????????, parce qu’ils mettent la politique au-dessus de la paix. Nous sommes abandonnés nationalement et internationalement !… pas mal de jeunes aujourd’hui vont intégrer ces groupes parce qu’ils n’ont rien à manger…

    Le maire de Gao, Sadou Diallo, rencontré à Bamako par notre envoyée spéciale, lance lui aussi un appel à la Cédéao, aux hommes politiques maliens, au capitaine Sanogo. Il met en garde contre le travail de propagande des islamistes, des « malfrats » auprès des populations. « Ces gens sont des spécialistes du lavage de cerveau, explique-t-il, chaque jour je reçois des SMS sur telle personne qui a rallié ces hommes, qui sont capables de mobiliser des milliers de jeunes et de femmes… ».

  12. Il faudra que les Maliens soient cohérents et Sanogo Aussi, qui n’arrive pas à combattre une rébellion et trouve des soutiens à bamako pour combattre la Communauté Internationale. N’importe quoi, l’armmée Burkinabé est venue à tombouctou en hélico pour récuperer la suissesse alors que l’armée de l’air est presque inexistente au Mali. Croyez vous que c’est par SENOU que les troupes vont arriver? Cela prouve que Sanogo est un piètre Militaire… Leçon militaire: les troupes au sol n’avance quand l’artillerie lourde à dégager le passage ou que l’aviation à balayer la cour.

  13. Il faudra que les Maliens soient cohérents et Sanogo Auss, qui n’arrive pas à combattre une rébellion et trouve des soutiens à bamako pour combattre la Communauté Internationale. N’importe quoi, l’armmée Burkinabé est venue à tombouctou en hélico pour récuperer la suissesse alors que l’armée de l’air est presque inexistente au Mali. Croyez vous que c’est par SENOU que les troupes vont arriver? Cela prouve que Sanogo est un piètre Militaire… Leçon militaire: les troupes au sol n’avance quand l’artillerie lourde à dégager le passage ou que l’aviation à balayer la cour.

  14. Les maliens doivent faire maintenant très attention, car le pays est au bord d’un gouffre. Si on ne prend garde, on va l’y précipiter : le Mali est un pays pauvre qui, peu à peu, commençait à sortir la tête de l’eau. Puis est arrivé le coup d’état du 22 mars qui a anéanti tous les efforts engagés et ceux en cours. En un laps de temps et comme conséquences immédiates du coup, le pays a perdu près des 2/3 de son territoire (régions de Kidal, Gao et Tombouctou) tombées aux mains de la rébellion ; perdu des milliards de recettes avec plusieurs PME en difficulté dont certaines commencent à licencier, d’autres fermant complètement boutiques. Néanmoins les auteurs du coup d’état ont des partisans et des sympathisants parmi toutes les couches de la population. C’est dire que la condamnation n’est pas unanime. Donc, le coup d’état a une certaine légitimité aux yeux de nombre de citoyens. Cela dit, l’évolution de la gouvernance mondiale, les rapports et les conventions de coopération qui lient les états au plan bilatéral et multilateral; l’évolution des NTIC, la mondialisation et la globalisation économique etc… ne peuvent plus s’accommoder d’un pouvoir militaire putschiste. Ce genre de situation motive des sanctions internationales sous forme d’embargo en l’encontre du npays. Les exemples sont très nombreux à travers le monde. Ainsi, certains etats peuvent condamner puis tolérer ultérieurement le coup d’état, mais n’accepteront guère, ou du moins pas de si tot, de coopérer sur quelque plan que ce soit avec le Mali tant qu’il y aura une junte au pouvoir. Cela va commencer par le retablissement des sanctions des pays voici, i.e la CEDEAO, qui va étouffer illico la pauvre économie malienne. N’oublions que celle-ci depend essentiellement de l’exterieur, avec une ballance commerciale hitoriquemement déficitaire. Ensuite, les nombreux pays qui coopèrent actuellement avec le Mali sur le plan de la rélance économique et la reduction de la pauvrété (dont certains projets sont vraiment à l’avantage du Mali) vont arrêter leurs opérations. C’est encore des milliards que le pays va perdre. Il ya aussi certains pays amis du Mali (je sais que les états n’ont pas d’amis, mais des intérêts mais ; mais la convergence des intérêts des états est très souvent la base des accords et conventions donc des amitiés entre états) qui apportent un appui budgétaire direct au Mali presque chaque année. Il va s’en dire que cet appui va s’arrêter pour une période plus ou moins longue si la junte est au pouvoir, car les états membres donateurs vont retirer leur soutien au Mali. C’est arriver dans beaucoup de pays ; certains pays en sont maintenant frappés ; le Mali ne fera pas exception si la junte, par quelque manœuvre que ce soit, se réinstalle au pouvoir.
    Si non, pourquoi, en ce qui concerne le Président intérimaire, vouloir interrompre l’intérim de Dioncounda après 40 jours ; faire des consultations et convenir des organes ou de la personnalité qui va diriger le reste de la transition en qualité de président de la transition ? Si un vide du pouvoir présidentiel est créé à partir du 41è jour, tout porte à croire que le CNRDRE se considérera comme l’organe devant assurer la suite de la transition, avec son président Capitaine Sanogo, à la tête. Et voila les militaires au pouvoir !! et c’est reparti pour sans doute de nombreuses autres années sombres sur fond de misère dans l’histoire du Mali !! Les plus pauvres, déjà très nombreux, le seront encore davantage ; les quelques riches deviendront pour la plupart des pauvres … bref, le pays se retrouvera beaucoup plus pauvre qu’il ne l’est aujourd’hui. Il y aura encore sans doute un autre ou d’autres coups d’état, à moins que ne se résigne à accepter ce pouvoir militaire car, c’est très rare que les militaires accèdent au pouvoir par coup d’état qu’ils acceptent de le rendre aux civils sans bain de sang. Pour éviter de faire prendre tout ce risque à un pays aux équilibres si fragile, Capitaine Sanogo ne doit pas chercher à revenir au pouvoir. Il peut consacrer son énergie et celle du comité à la recherche de solution réelle à la grande équation militaro-sécuritaire en face de laquelle se trouver aujourd’hui le Mali. C’est en cela qu’il forgera toute sa gloire et son mérite de soldat patriote. Lui et ses hommes n’en ressortiront que plus grandis. Ils ne devront pas imaginer autrement leurs destins.
    Beaucoup de concitoyens avaient cru comprendre que le coup d’état de la junte était en grande partie justifiée par la mauvaise gestion faite de la crise du nord, et qu’on pouvait s’attendre à ce que une fois l’ancien régime chassé du pouvoir, des solutions claires allaient être mise en place pour le nord. Mais hélas, plus d’un mois après le coup d’état, c’est triste de constater que le nord est loin d’être la préoccupation principale de la junte, au contraire. Nonobstant, les 3 ministères militairement stratégiques ont été accordés à la junte afin qu’elle aie une bonne marge de manœuvre dans la mise en place d’une politique et d’une stratégie de défense et de sécurisation du territoire. Mais, hélas; la junte semble viser autre chose, c’est à dire la présidence de la république en instituant le CNRDRE comme organe suprême de l’état. Si cela devait arriver, je pense que nous pouvons craindre le chaos. Le pauvre Mali va se retrouver au banc de la communauté internationale. La souffrance du peuple sera grande, très grande et sans commune mesure avec celle que nous avons connu jusque là. Alors, n’allons pas dans cette direction. Nous devons en appeler à l’esprit de discernement et la sagesse de tous ceux qui aiment ce pays.
    M. Dioncounda est le président intérimaire du fait des dispositions constitutionnelles. Pour éviter que le pays ne sombre dans le pire des chaos, faisons des efforts pour permettre à ce président intérimaire de continuer à assurer ce rôle de PI jusqu’à la fin de la période de transition, même si celle-ci devrait être prolongée. Ceci est la solution qui peut être considérée comme la plus “constitutionnellement” acceptable car, elle consiste à prolonger simplement les dispositions de la loi constitutionnelle. En le faisant, on reste toujours dans le cadre de la constitution de 1992. En faisant autrement, on se place hors de tout cadre constitutionnel et légal. Entre les deux, il est évident qu’un consensus serait facile à trouver dans le premier schéma plutôt que dans le second car la base du premier schéma a un lien avec la légalité constitutionnelle. Et puis, le retour à l’ordre constitutionnel ne signifie pas « venir à la constitution pour seulement 40 jours ». ça signifie en mon sens «mettre en place un pouvoir constitutionnel qui restera en place jusqu’à la fin de la période de transition c’est-à-dire jusqu’à l’investiture du futur président démocratique élu. Mais, la durée de la transition doit être rediscutée, car certains impératifs doivent être réglés avant, entre autre la résolution du problème du Nord la sécurisation du territoire, la mise en place du fichier électorale etc…
    Pour que tout cela soit, il faut que les acteurs se parlent, sans exclusive et surtout que le CNRDRE soit associé à la discussion, comme l’un des acteurs incontournables à la réussite de cette épreuve de tous les risques car dans tous les cas, il ne s’agit pas, pour le CNRDRE de (re)venir au pouvoir par la force ou pour les autres, de retirer le pouvoir de force aux militaires, mais pour les militaires de renoncer à reprendre le pouvoir, dans l’intérêt supérieur de la nation, et de focaliser ses efforts et toute son attention sur la réalisation de sa mission première qui est, pour l’heure, la restauration de l’intégrité territoriale du pays, et de façon générale, la défense et la sécurisation du territoire nationale.
    Un Citoyen

  15. Je ne sais pas sur quelle planète les gens vivent, surtout ceux qui accusent la CEDEAO.

    C’est du tout malien ça, attendre que la maladie soit là pour vouloir réagir.

    Les militaires ont été clairs, Dioncounda doit faire 40 jours et pas une heure de plus!

    Alors, il fallait attendre une seconde prise de pouvoir des militaires pour que la CEDEAO réagisse? Il est grand temps que l’on se réveille. Les grandes nations sont celles qui ont su prendre leurs problèmes à bras le corps, et ce, en amont!

  16. La CEDEAO n’a aucune prérogative pour proroger le mandant de DIOUNCOUNDA TRAORE. Je pense que cela incombe à la COUR CONSTITUTIONNELLE.

    Par ailleurs, avons nous appris à l’école que dans la hiérarchie des normes, les traités et accords internationaux ont une valeur infra constitutionnelle et supra législative. Ce qui veut dire que les décisions prises par la CEDEAO ne s’imposent pas directement au Mali car elles sont inférieures à la Constitution.

    • Une fois de plus, arrête de raconter des bêtises et de vouloir jouer à l’intello.

      Toi qui parle de constitution, selon cette même constitution est-ce que le CNRDRE a une existence légale?
      Est-ce que les militaires ont une prérogative d’interpéllation sans mandat?

      De toute façon, c’est à cause de raisonnement du genre qu’on est pour longtemps voué aux méandres de l’ignorance et de la dépendance, puisque n’étant pas capable, ou ne voulant pas, raisonner.

      • Bonheur- pourvois .com
        D après toi ce doit être uniquement les intello comme tu dis qui ont le droit de donner leurs avis !
        J ai fait un tour sur votre site et je suis vite ressorti
        Au Mali la population est à 80 pour cent minimum musulmane , sans prétention nous pensons l islam qui tolère toute âme humaine
        Nous avons des personnes hautement spécialisées en science musulmane et nous pratiquons notre religion comme nous pensons le mieux
        Ce qui veut dire clairement que nous ne voulons pas d un groupuscule qui tue qui viole qui kidnape bref qui agit et fait tous ceux que l islam interdit ; au nom d’un islam à eux
        Oui au Mali , nous n avons pas besoin de votre islam qui est selon vos propres critères

  17. Mr Thiam vous etes sans aucun doute le plus grand éditorialiste du pays. Mais malheureusement aujourd’hui nous sommes lié à la CEDEAO, Sanogo doit se resigner est trouvé une porte de sortie.

  18. La CEDEAO ne s honore pas en procedant de la sorte
    Signer un accord impliquant les parties en question et ignorer les termes de cet accotd quelques jours plus tard en prenant des decisions unilaterales; est incomprehensible et inacceptable
    C est à croire que les decision de notre organisation ne sont pas les siennes; donc imposées par un dictact beaucoup plus puissant au detriment de nos interets

  19. M.Thiam j’ai beaucoup d’estime et de respect mais je ne suis pas d’accord sur votre editorial.
    Sanogo qui cri haut et fort que dioncounda doit faire 40 jours et puis quitter mais dans ce delai court rien ne peut se faire.
    La priorité ce le nord mali où nos compatriotes souffrent.

  20. la cedeao a trahi tout le monde le sais.vous les politicien malhonnêtes.voleurs ennemis du peuple maliens vous êtes là pour mettre le Mali dans le feu et dans le sang.parce que vos interes son menacé.mais attention.sinon.hoooooooooou hou.le peuple se soulèveras contre vous.et le tribunal populaire vous jugeras .incha Allah.

  21. Le ciel nous est tombé sur la tête !
    Mais essayons de garder la tête sur les épaules.
    Et surtout, ne perdons pas le nord …

  22. NOM ONT PRIET PAS CE P.D DE SAN?OGO IL VA DEGAGER PAR LA FORCE SIL KLE FAUT IL FAIT PAS LE POID A LA CEDEAO? EH ET ALORS IL VA DEGAGER DAN?S LES CASERNE TOUT DOUX SINOM ENBARGOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO UN POINT CEST TOUT FIL DE P.D :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: TOUT CALMEMENT DANS LES CASERNE ET SANS BRUIT 😆 😆 😆 😆 😆 😆 SINOM ONT COUPE LES ***** :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  23. Thiam vous avez toujours fait des remarques pertinentes sur le sujet qui nous préoccupe c’est à dire le coup d’etat et la division du Mali en deux.
    Penses tu que le Mali peut se sauver tout seul ? NON et NON
    La trahison est venue d’abord de la junte qui a composé le gouvernement de transition sans consulter personne et aussi qui a essayer d’éliminer les politiques par des intimidations.
    Je trouve que dans le cas Mali nous devons etre logigues comment peut on nommer un président fut il intérimaire pour 40 jours en période de guerre. Nous devons suivre la même logique de la nomination du 1er ministre et de son gouvernement.
    Je ne comprends pas pourquoi Sanogo veut devenir absulement préseident de la transition sachant que le pouvoir sera aux main du 1er ministre.
    LE NORD DANS TOUT CA QUI EN PARLE PERSONNE
    “Dommage ! Il n’y a plus que les Nordistes (NDLR) pour se sauver tout seul maintenant qu’il sont avertis” Les sudistes eux seront sauvés par Sanogo 🙁

  24. je ne suis pas politicien, je suis un simple ouvrier mais suivons une logique: le Mali a des problèmes, ce sont des problèmes interieurs, nous n’avons pas pu resoudre nos prolèmes, on avait le devoir de les resoudre, mais nous n’avons pas pu le faire, d’autres veulent nous aider, nous trouvons que ce sont eux la source de nos malheurs.je suis complètement perdu

  25. Capitaine Sanogo doit comprendre qu’on tentera par tous les moyens de le definir. On tentera de comprendre les raisons qui sont derriere ses actions et/ou ses declaration. Sa strategie est de ne jamais laisser l’ennemi le definir!!!! C’EST UNE QUESTION D’IMAGE POUR LUI ET LES MEMBRES DE SON COMITE’!!!! ILS DOIVENT TOUT FAIRE SE DEFINIR ET MONTRER QU’ILS NE SONT PAS DES “MONSTRES.”

    La peur a change’ de camp et les interets economiques et autres sont en jeu!!!!

  26. Durée de la transition ! souveraineté ! et puis quoi encore ?

    Au lieu de vous accrocher à cela ORGANISEZ VOUS ET ALLER VOUS BATTRE AU NORD !

    OHHHH j’oubliais c’est vrai ! vous n’avez pas d’armes , ni d’argent ! c’est pour cela que vous êtes actuellement au pouvoir !!!

    Qu’allez vous faire sans la CEDEAO ????? Réveillez vous pauvre ignorants!

  27. Mr Thiam je n’ai rien à ajouter à votre analyse et je suis plus en plus seduit par vos articles.La CEDEAO n’a jamais eu autant de succès que sur cette affaire au Mali,car notre pays est un pays pourri,pourri par l’incompetance,la delinquance financière et l’egocentrisme de sa classe politique.Un couple de français s’endette sur 30ans pour acheter un appartement en france mais un fonctionnaire ou un homme politique malien le paye cash.

  28. repondre à mike
    un peu de respect pour les internautes nous ne sommes pas politiciens svp banissez les insultes par égard pour ceux qui vous lisent.
    Il s’agit des maliens qui ne veulent s’entendre sur rien meme pour la paix de leur pays pendant que le nord reste occupé.
    ILs étaient au burkina chez nos ennemis d’hier ils voulaient en venir aux mains.La cedeao viendra les forces onusiennes aussi pour proteger la population civile.
    Ni kogo ma pèrè bassa ti do.Cest une honte pour nous cette situation de grace épargnez nous.aujourd’hui les rebelles s’ils le souhaitent viendront s’installer à bamako.Kono chouta kan fignè yé nifa nèyèrè yé ni tomo.Peux on parler d’honneur de souverainité dans un pays au 2/3 occupée?

  29. Moi je ne rentre plus dans un débat insensé, je dis juste BRAVO á Mr Tchiam!!! Méme sur Africable hier j’ai beaucoup apprécié son intervention, certains n’ont rien compris dans cette affaire!!! Sanogo ne contole rien, pour preuve ATT en partant c’était pas facile, Soumaila pareil, ect… il a tout accepté sous la pression de la CEDEAO contre la volonté des soldats!!! Tout le probleme se situe á ce niveau, les soldats, ce sont pas des officiers qui ont fait ce putsch mais des hommes de rang qui ne comprennent rien dans le circuit geopolitique!!! Oubliez la personne de Sanogo SVP, il est depassé dans cette affaire, pensez au Mali, ce chaos n’arrange personne et c’est le Mali qui pleure!!!

    • You speak for me! Plusieurs personnes ne comprennent toujours pas qu’il est encore difficile de comprendre qui controle quoi a’ Bamako, Kati et Senou. Sanogo est certes la face visible du Comite’ mais il doit tenir compte des opinions des membres de son groupe. Il serait sage de ne pas creer une situation qui donnera naissance aux conditions qui provoqueront un coup d’etat dans le coup d’etat ou qui aboutiront a’ une confrontation arme’e entre les soldats maliens.

      Koudis, je ne suis pas surpris par le comportement des soldats. Je suis plutot surpris par le comportement des dirigeants politiques qui sont sense’s comprendre certaines choses! Peut-etre qu’ils comprennent mais ils s’en moquent parce qu’ils sont aveugle’s par la folie pour le controle de l’argent et du pouvoir!

  30. Chers compatriotes, sachez que le bonheur passe par la souffrance, nous devons être patient et garder le calme. L’urgence c’est de secourir les populations dans la détresse car à défaut de pouvoir récupérer le nord, il faut venir en aide aux personnes prises en otage.
    Tout l’enjeu c’est les populations en difficulté le reste c’est question de place. La grande majorité des Maliens vit depuis toujours dans la précarité, rien n’a changé depuis 1991, donc arrêtons de crier au loup. La question qui se pose aujourd’hui c’est comment récupérer les territoires occupés ? La réponse à cette question repose sur comment ces territoires sont ils perdus ? Ces interrogations doivent être analysées sans partie prise ni passion.
    Chaque nation connait des moments difficiles dans sa marche, les erreurs doivent servir de leçon pour aller vers la perfection. Ne cherchons pas à perpétuer les erreurs, ce qui ont commis des crimes et leurs complices doivent être jugés pour servir d’exemple c’est la seule façon d’éviter à notre pays de perpétuer dans le chaos.
    Le peuple doit se montrer souverain pour trancher entre les protagonistes qui observent un dialogue de sourd et ne parviennent pas à adopter une position commune. La vieille garde ne s’entend pas se laisser faire, elle veut garder la main mise sur le pouvoir et du coup éviter un éventuel procès en son encontre, tandis que les partisans du renouveau optent pour un nettoyage à la savonnette. La clef se trouve du coté du peuple pour départager ces deux tendances. Il est tant que le peuple prend ses responsabilités car trop c’est trop.
    Vive le Mali, Vive le changement.

  31. Sans oublier le malaise social rampant, la mal gouvernance et tout ce qu’on peut reprocher à l’ancien système. C’est ainsi que survînt le putsch de la dernière décade de mars. Notre intention ici n’est de faire le procès de qui que ce soit, mais de réfléchir sur la situation que vit le Mali, une situation à laquelle se sont invités royalement les chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao).

    En véritables gendarmes, ils “décident” et ne font que “décider” dès lors. Méprisant totalement le Mali et son peuple, ils prennent des décisions qui nous engagent ; ils décident de la vie de la nation et du peuple malien, à l’extérieur, à l’insu des Maliens et, à la limite, contre la volonté du peuple réel.

  32. Si le problème s’appelle CEDEAO, la cause est SANOGO. Et dans ce chéma il faut une équation Accord cadre Traoré pour aboutir à une solution MALI UNI 🙄

    • j’ai l’impression que tu es completement < du débat sinon en déphasase même avec les realités du moment , regardes quand les itellos parlent sois attentif afin de t’améliorer ici ldébat tourne autour d’un article par rapport à l’accord cadre et son application un rappel de fait soulévé par le sieur Thiam un des meilleurs jounalistes de la place et c’est par rapport à cet article que les gens sont entrain d’échanger et de façon responsable et en bon citoyens au meme moment toi tu es tjrs sur ta rhétorique d’intoxication tout en villipendant le capitaine Sanogo en parlant d’équation ou théorèmes dont Sanogo est alpha ou omega , tu sembles etre un individu borné et perdu comme bcp de tes semblables qui refusent d’avoir la vérité en face en faisant une plitique d’autriche qui ne dit pas son nom hein !

  33. Bravo mr. Thiam, une très belle analyse a la hauteur de la gravite de la situation de notre pays.
    Ces attaques contre cet article et souvent personnelles prouvent comment l’emotion a pris le decu
    sur la raison c’est a dire l’intellecte pour beaucoup de nos compatriotes. Sinon quelque soit
    la situation comment peut on accepter que la CEDEAO enjoie des soldats a Bamako. C’est suicidaire. L’enjeu est strategique et hautement prejudiciable a l’existence même de la NATION MALI . En tant malien, cette decision de la CEDEAO relève carrement du fantasme et elle est source de cauchmar pour le peuple malien deja poignarde dans son ame. NON A CETTE DECISION DE LA CEDEAO. God bless Mali.

  34. vraiement arrêtez de nous distraire de quelle souverainété vous parlez et dpuis quand e mali est souverain mon oeil. sanogo et son groupe ne representent rien et n’ont aucun souci du mali. de quels soldats parlez vous pour aller liberer le nord pas ces militaires qui ont fui devant des gamins determinés

  35. sincèrement je ne comprends pas ces gens qui parlent de souveraineté du Mali. cessez de vous mentir c’est ce mensoge qui nous a mis dans ce gouffre et après tout vous parlez de souverainété. Adam Thiam si vous ne le savez pas sachez le nous au nord on ne regarde pas la junte on ne regarde pas des déserteurs. entre le sud et nord si vous ne prenez garde avec vos analyses climatisées c’est la fracture. avant d’ecrire demandez les gens du nord ils sont deçus de sanogo e tous ces chercheurs de place

  36. Il manque de certain ecrivain ce qu’on appelle le bon sens , je tiens a rappeler que ce n’est nullement l’intention de la CEDEAO de diviser le sud et cela pour quels intrets.
    Rehiterant ,faut-il comprendre l’accord cadre et l’interpretation de ce dernier sinon un faux pas adviendra Mr l’ecrivain ou journaliste thiam , il vous manque et comme beaucoup de personne pensant en votre cathegorie un esprit analytique si ce qu’a defendre les interts prsonnels ***devant cette grave situation qui sevit actuaellement. Reflechissez.

  37. Que fait on du Nord? Qui des “protagonistes” du sud d’un pays dont le peuple souhaite qu’il soit indivisible et un, a donné une lueur d’espoir à nos frères et soeurs du Nord? Imaginez le désespoir et le désaroi de cette partie de la population de notre pays, qui chaque seconde s’attend à une petite lueur d’espoir. Les slogans à eux seuls ne vont pas sauver le Nord. Il est temps que nous ayons un véritable plan d’action pragmatique en direction des maliens qui sont entrain de mourrrrrrir au nord.

  38. Si le 22mars il a eu un coup d’état militaire ce week-end il y a eu n coup d’état de la CEDAO contre la constitution malien.
    Plus grave une insulte avers tout le peuple malien et une imuliation de plus pour nos pauvre militaire mal équipé qui crient sos.
    la CEDAO à outre passé ces compétance et à déçu tous le peuple malie.
    Mais faute nous revient car les malien à cause d’une lutte du pouvoir n’ont su voir la priorité.honte sur nous.
    Que dieux nous aide en faisant trouvé issu à ce problème nous même.
    Que Dieux bénisse le Mali
    Courage çà ira.

  39. je suis déçu et désolé, je ne peux pas comprendre la réaction de la junte qui parle aujourd’hui de souveraineté. Le Mali n’a plus de souveraineté depuis le jour où les 2/3 de notre pays est occupé. Les supporters de cette junte doit les rappeler que la meilleure façon de montrer qu’on est souverain, c’est de reccuperer les territoires perdus. Je prefere 10.000 fois le dicta de la CEDEAO que celui de Ançardine, MNLA, Bokoharam, AQMI, ou d’autres trafiquants de drogue. Aujourd’hui les masques commencent à tomber: on a sacrifié le nord Mali au détriment des intérêts desormais visibles et tape à l’œil du capitaine et des hommes politiques.

    • comme tu ne le sais pas.partout où cette force est passée;c’est la désolation;dis-moi qui elle va envoyer,les milices des FN de la RCI,les soldats indiscipliné du BF où chez nos voisins qui se battent contre les séparatistes casamancais voire nos amis qui ont le GOKO HARAM à la porte.
      Personne ne viendra faire cette guerre à notre place;si nous voulons la gagner réunissons nos forces en ayant qu’un seul objectif en laissant nos égos de coté.

  40. J’avoue qu’à partir de la décision de la CEDEAO, je ne soutient plus le maintien de Diocoonda à la Présidence de la transition. La CEDEAO est devenue une association des Présidents et non une Communauté des Etats. Comment vous pouvez imaginez une troupe étrangère venir sécuriser le pouvoir d’un régime à la place de nos agents de sécurité. Là la CEDEAO a opté pour la division du Mali dans tous les sens! J’en suis à 100% contre. Le linge sal se lave en famille! Nous devons nous asseoir pour discuter de la durée de notre transition, des acteurs qui seront chargés de sa gestions. La stratégie de la CDEAO n’est autre que la mise en oeuvre du plan machavelique de Paris qui consiste à:
    1- oprimer les forces de défense et de sécurité du Mali;
    2- prendre en otage le Président intérimaire en lui oposant aux forces nationanles de défenses et de sécurité, et lui imposer un soit-disant dialogue avec les rebels;
    3- imposer des conditions de retour à la paix au nord avec des projets d’exploitations cessionistes et d’exploitation des ressources naturelles existantes au nord.
    Je vous rappelle que M. Sarkozy a fait savoir à qui veut l’entendre, qu’il irra chercher des ressources là où elles existent pour booster l’économi de la France. Je pense aussi que vous savez que Sarkozy a détruit la Lybie pour son pétrole. Vous savez aussi qu’il s’était indigner par le fait que J. Chirac ait refuser la participation de la France dans la guerre en Iraq. Aussitôt élu, on l’a vu faire la pourbette G. W. Bush. En bon attendeur salut!

    • Dionkounda est une pédale il ne devait pas accepter cela s’il était un temps soit peu lucide il devrait demander à la CEDEAO d’attendre qu’il consulte son peuple.
      Et puis dès que j’ai vu la tête de ce salot de rinkour je savais qu’il allait y avoir des grabuges.
      Lui et sarkozy sombrerons le dimanche bouffon

  41. La cédeao doit revoir sa copie. Ce diktat est inopportun et irrespectueux pour le peuple malien et ses autorités. Si Dionkis avait un brin de personnalité, il serait le premier à dénoncer cet “accord” insultant pour notre dignité et notre souveraineté. Dinokounda est une catastrophe pour pays.
    Par ailleurs, si Alpha ne se positionne pas publiquement maintenant k le pays fonce droit dans le mur, il raterait une belle occasion de servir son pays. AOK, ton pays va mal et a besoin de toi; ton Mali est entrain de vaciller là sous tes yeux, pitié,pitié!!!!!!!!

  42. Ne vous en prenez pas a la personne de Thiam que vous dites si intelligent si brillant.ignorez sa coupe de cheveux mais faites logique expression de cette liberté si cherement acquise et combien de fois en recul.savoir partager juste une information avec ses incompréhensions et votre désaprobation ne change pas le contenu car vous n apportez pas des éléments nouveaux le Mali est malade ,les maliens sont au chevet du malade nous ne serons pas spectateurs de son euthanasie

  43. Merci Adam pour ce cri de coeur!La CEDEAO n’est pas obligée d’agir dans l’interêt du Mali!Ce qui est déplorable, c’est quand certains compatriotes maliens INVITENT L’ECOMOG CHEZ NOUS AVEC ARMES ET MINUTIONS POUR FAIRE QUOI A BAMAKO, SI CE N’EST AFFRONTER NOTRE ARMEE
    NATIONALE?Après la transition, IL FAUT QUE DES TÊTES TOMBENT POUR CETTE AFFAIRE DE CONSPIRATION CONTRE LA NATION MALIENNE!Que les responsables de ce complot soient jugés pour haute trahison! 👿

  44. Adama Thiam m’avait toujours onne l’impression de quelqu’un sait ce qu’il racont mais la je crois que le mec est tombe sur la tete, ceci explique peut etre meme l’aggravation soudaine de sa calvitie. Mr Thiam, le CNRDRE a violer 2 fois l’accord cadre:
    -1ere fois: l’arrestation arbitraires de 22 membres de la classe politique sans mothis officiel ni ordre d’un juge ou de quelle que coure que ce soit,
    -2eme fois: formation du gouvernement de transition sans consulter aucun parti politique ni aucune entite de la societe civile en l’occurence,
    Mr Thiam, je ne vous croyais pas atteint de cessite selective. Allez vous faire greffer des cheveux sur votre crane chave car la poussiere commence a vous couvrir la cervelle.

    • Bofffffffff que de jugement , ben je crois que la décense veut bien qu’il faille respecter ce journaliste qui est bien ds son rôle , que veux tu qu’il fasse le Griotisme ou le laobé pour les farfélus de DJONKISS que tu défendent ? tu parles de violation coe si on avait violé ta mum et tes soeurs !

  45. PAUVRE THIAM!
    AS-TU FAIT LES MÊMES ANALYSES SOUS ALPHA OUMAR KONARÉ, TON POTE ET MAITRE?

  46. PAUVRE THIAM!
    AS-TU FAIS LES MÊMES ANALYSES SOUS ALPHA OUMAR KONARÉ, TON POTE ET MAITRE?

  47. PAUVRE THIAM! AS6TU FAIS LES MÊMES ANALYSES SOUS ALPHA OUMAR KONARÉ, TON POTE ET MAITRE?

  48. Le crie du FDR n’est pas pour sauver le Mali mes chers mais pour proteger leurs investissements car une 40tene d’entre eux sont deja milliardaires. Au lieu de crier sur Sanogo d’aller au nord, cherchons d’abord comme equipee cette armee.Sous ATT les fonds de la defense ont ete tellement dilapider par ses nombreux generaux au point qu’on pouvait tomber facilement face a n’importe qu’elle enenemie. La solution maintenant: Metter les politiciens hors jeux et travaillons durement avec le gouvernement technique. Si Djoncouda est vraiment digne, il doit demission de lui meme au 40eme jours car il etait le president de cette assemblee personnelle. La conspiration de la France a cette crise qu’elle soit vraie ou fausse n’as aucun effet tant qu’il y a pas militaire etranger au Mali. cette decision de la CEDEAO est deja mort nee, c’est simplement un moyen de pression.

  49. Les experts indiquent que nos manieres d’approcher les conflits dependent de nos personnalite’s,de nos connaissances,des urgences du moment et de la nature de la situation. Les approches suivantes ont ete’ retenues:

    1- L’approche qui privilegie la competion

    Les personnes qui choisissent cette approche ont des positions tres tranche’es. Elles savent exactement ce qu’elles veulent et elles tiennent a’ l’avoir immediatement meme si cela signifierait rendre la partie oppose’e mecontente.

    2- L’approche qui privilegie la cooperation

    Ici chaque acteur est important. Le but est de rapprocher et tenir compte de toutes les positions.

    3- L’approche qui privilegie l’esprit de sacrifice

    Ici l’une des partie au conflit est prete a’ se sacrifier pour trouver une solution au conflit.

    4- L’approche qui privilegie une satisfaction partielle de chaque partie

    Ici chacune des parties au conflit trouve la satisfaction a’ une partie de ses demandes.

    5- L’approche qui privilegie eviter le conflit

    Ici on fait tout pour eviter la confrontation. Comme on n’aime pas de conflit, les problemes persistent parce qu’ils ont ete’ “oublie’s” pour eviter de faire reveiller le chat qui dort.

    Plusieurs etudes ont demontre’ qu’il est important pour les personnes implique’es dans le conflit et le mediateur de ne pas perdre de vue les points suivants:
    a- Les bonnes relations humaines doivent etre le but recherche’.
    b- Faisons tout pour ne pas confondre les personnes et les conflits.
    c- Preter une attention particuliere aux interets que les personnes qui sont dans le conflit representent.
    d- Ecouter attentivement avant de parler.
    e- Parler objectivement les faits.
    f- Rechercher les voies et moyens pour resoudre le probleme.

    C’est tres important d’ecouter,avoir les informations,poser des questions, etre flexible,comprendre la position de l’autre,exprimer ses sentiments, etre d’accord sur la nature du probleme ou etre sure qu’on comprend comment la partie oppose’e voit le probleme; penser aux differentes solutions et negocier pour resoudre le probleme. Le minimum est d’avoir une solution ou’ chaque partie est gagnante!

    Mes amis, soyons prudents et sages! Nos problemes et leurs solutions sont connus. Il suffit d’avoir la volonte’ necessaire et la bonne foi pour surmonter les obstacles qui se trouvent sur notre chemin!

    • +++++
      d- Ecouter attentivement avant de parler.
      e- Parler objectivement les faits.
      f- Rechercher les voies et moyens pour resoudre le probleme.
      +++++
      Je pense que ces trois sont largement “enough” pour des acteurs honnetes….mon Cpt! 😳

  50. là kôro Thiam, je ne suis pas d’accord avec cette fois-ci car jusqu’à présent Dioncouda n’a jamais été considéré par la junte, ni par le premier ministre comme président sinon comment comprendre que la junte se permet arrêter des gens devant lui à l’hotel Salam. Mais un peu pour lui au moins, car il ne doit être le seul à subir les humiliations. La junte a choisi l’usage de la force contre Dioncouda, donc Dioucouda ne peut repondre que par la force car le Mali n’appartient qu’aux seuls et chacun à son mot dire. La junte a choisi, la force sur le droit, ils en subiront les consequences, donc les maliens n’ont n’a reproché à Dioncouda, à part les petits intellectuels misérables qui soutiennent ces militaires.

  51. Ne sois pas si naif Adam Thiam. De quel retour à l’ordre constitutionnel parles-tu ? Ahhh je vois; selon toi l’ordre constitutionnel au Mali c’est un president pour le decor; un gouvernement pour la forme et un État dirigé par un groupe armé ? Non mais Thiam tu deconnes là. Dis-moi; à quel titre Sanogo s’adresse t-il à la nation malienne; arrete t-il des citoyens; pavane t-il dans Bamako suivi d’un cortege digne d’un empereur ? Tu divagues mon cher monsieur. S’il te plait, prends un verre de lait avant de sortir des balivernes du genre. S’il te plait.

  52. J’ai beaucoup de respect pour vos ecrits, mais la franchement, je ne suis pas d’accord avec vous. La CEDEAO n’est que dans son role. Et la donne est simple. La junte retourne dans les casernes, et l’intervention n’a pas lieu. Le gouvernement de transition peut enfin avoir les coudees libres pour agir et sauver ce qui est sauvable. Comment voulez vous que la CEDEAO intervienne pour aider ce qui va totalement a l’encontre de ces principes: DEs putchistes.

  53. De jours sombres attendent le Mali et à nous d’anticiper. Franchement je ne vois aucune issue possible! Ceux là qui ne sont plus de ce monde peuvent s’estimer plus heureux de ne pas vivre ce que nous vivons aujourd’hui. Quelle honte! quelle humiliation! Quelle gâchis! Jusqu’à quand allons nous comprendre?

  54. la cedeao ne doit pas bouger d’un iota sur ces decisions. si vous pouvez vous en sortir sans la cedeao alors allez y. c’est d’abord votre probleme pas celui des nigerians ou des burkinabe. un malade ne doit pas imposer sa theurapie au au doctor. vous pouvez? debrouiller vous. les policiens professionnels du mali mis a l’ecart de la transition voient que pour eux s’etaient une occasion de voler pour preparer leur retraite, alors ils manipule l’idiot de Haya qui ne comprend rien dans le fonctionnement d’un etat. les marabouts le flattent et ils parlent au hazard. il ya toujours 200 militaires a bko au lieu d’etre au nord? si la cedeao envois les nigerians et les burkinabe, ils se retrouveront a demander asile aux rebelle dans le nord. bande de faineants

    • Le malade a le droit de choisir son docteur…et ACCEPTER ou NON la theurapie proposee…. 😈

      • Dans ce cas il n’en voudras pas au doctor le droit de refuser de le soigner selon les principes du malade

        • En aucun cas on ne peut imposer un remede au malade ….quitte a mourir de son mal….c’est un principe en medecine et non celui du malade… 🙄 🙄 🙄

Comments are closed.