En un mot : Conseil de ministre sous haute tension

La ville bruissait de rumeurs de démission du gouvernement mercredi dernier. Ces rumeurs qui circulaient depuis plusieurs semaines, sont parties des tensions qui ont marqué le conseil des ministres du jour. On nous a confié que le président de la République a piqué une colÚre noire contre des ministres dont certains seraient victimes de complot pour les éjecter du gouvernement.

IBK Ă©tait tellement sorti de son gong qu’il est parti sans serrer la main, Ă  l’exception du Premier ministre, aux ministres encore moins dĂ©jeunĂ© avec eux. Depuis, vont  bon train les spĂ©culations sur les partants et  non portants. Ce que certains ont vite fait de relativiser, car les colĂšres du chef de l’Etat ne sont jamais suivies de sanctions. En tout cas, le pays est dĂ©jĂ  paralysĂ© par l’annonce de remaniement, qui devra concerner prĂšs d’une vingtaine de ministres, si l’on s’en tient aux souhaits du Premier ministre. Malheureusement, pour ce dernier, son avis seul ne compte pas.

DAK

 

PARTAGER

67 COMMENTAIRES

  1. Franchement, que doit on retenir de cet article ? Parce que je ne peux pas concevoir qu’on se base sur des rumeurs pour nous informer. D’ailleurs, le remaniement ne saurait tarder.

  2. Le duo PM et PR fonctionne bien. Donc que le RPM prenne son mal en patience. Je souhaiterais qu’on se penche sur des sujets de dĂ©veloppement de notre pays que d’intoxiquer les populations sur un prĂ©sumĂ© de dĂ©part du PM. En quoi le dĂ©part de celui-ci en profiterait Ă  ces fauteurs de troubles? Je m’interroge. Fort heureusement, le prĂ©sident vient de fermer la bouche de ces fauteurs de trouble sur ce sujet. En ce qui concerne la formation du nouveau gouvernement, ça sera chose faite dans les jours avenirs.

  3. IBK Ă©tait tellement sorti de son gong qu’il est parti sans serrer la main, Ă  l’exception du Premier ministre, aux ministres encore moins dĂ©jeunĂ© avec eux. 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁
    C’est vraiment dĂ©cevant venant de la part des personnes en qui ont a eu confiance et confier une mission qui est celle de gĂ©rer les affaires du pays et offrir une meilleure condition de vies aux populations Il faut que le prĂ©sident de la rĂ©publique prenne des dispositions pour remĂ©dier Ă  cette situation pour notre bien Ă  tous.

  4. Ces rumeurs qui circulaient depuis plusieurs semaines, sont parties des tensions qui ont marquĂ© le conseil des ministres du jour. 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯
    Ces rumeurs sont purement et simplement alimentĂ©es par la presse manipulĂ©s par des personnes vĂ©reuses qui en veulent Ă  tout prix Ă  la place du premier ministre mais ce n’est que peine perdue car le prĂ©sident IBK l’a bel et bien confortĂ© dans sa position de premier ministre jusqu’Ă  preuve du contraire.

  5. Je suis dĂ©solĂ© DAK, si vous n’avez rien Ă  dire, fermez la. Pourquoi se servir de rumeurs pour Ă©clairer la population? Ou bien, vous ĂȘtes promu Ă  un poste ministĂ©riel?

  6. IBK n’est pas venu au pouvoir pour faire plaisir à quelqu’un.
    Ce qui compte en ce moment c’est l’intĂ©rĂȘt de notre pays.
    Si la personne capable vient son entourage,elle sera nommĂ©e.Mais si elle vient d’un autre parti elle sera aussi nommĂ©e.
    Dans tous les cas c’est le Mali qui gagne.

  7. Merci Modibo pour tous les services rendus et sinon que tu continues de rendre à la nation malienne à travers les différentes fonctions que tu as occupées.
    Le peuple malien te le revaudra Ă  jamais !
    Nous sommes fiers de toi.

  8. Le Mali n’est pas un gĂąteau dont chacun viendra se servir et partir.Si le RPM pense que c’est forcement son tour,moi je viens lui dire ce n’est le tour de personne.C’est plutĂŽt le tour de celui qui peut ĂȘtre capable mettre notre pays sur les rails par son expĂ©rience et son dĂ©vouement.
    Que cessent alors les discours divisionnistes pour le bien ĂȘtre du pays.

  9. Pour ma part, je pense qu’il faut faire fi des intĂ©rĂȘts personnels au dĂ©triment de l’intĂ©rĂȘt national. Je demande au RPM de faire preuve de responsabilitĂ© et de sagesse car les hommes passent et la Nation demeure. Le MALI doit ĂȘtre au-dessus de tout.

  10. Certains politiques maliens me deçoivent. Au moment le prĂ©sident de la rĂ©publique compte sur leur coup de main dans les dĂ©bats politiques et construire le pays, ils sont inactifs. Mais quand il s’agit de mener une guerre de place pour des institutions, ils sont les premiers. C’est vraiment dĂ©cevant de la part des membres de la majoritĂ© prĂ©sidentielle.

  11. Pour une paix durable et un MALI uni et indivisible, cela passe par une application stricte et parfaite de l’accord d’Alger. Ce remaniement est un pas de ce processus car il permettra l’entrĂ©e des parties rebelles dans ce gouvernement. C’est le MALI qui gagne.
    VIVE LE MALI !

  12. Moi je pense que tous ceux qui sont Ă  la majoritĂ© prĂ©sidentielle pour profiter des faveurs du pouvoir en place doivent comprendre qu’avec IBK ça ne marche pas comme cela.En ce moment,c’est la qualitĂ© qui doit prĂ©valoir au Mali d’aujourd’hui.Donc ne vous mettez pas Ă  compter sur vos partis pour accĂ©der Ă  des postes dont vous n’avez pas le mĂ©rite.

  13. “On ne change pas une Ă©quipe qui gagne ” dixit le prĂ©sident.
    Cette affirmation est aussi claire et concise que la personne qui l’affirme. Ainsi, le prĂ©sident met fin aux nombreuses rumeurs sur un prĂ©tendu dĂ©part du premier ministre.
    Merci au PM pour tout ce travail et bonne continuation Ă  vous.

  14. Le premier ministre a été toujours humble et transparent dans ces actions en faveur de ce pays.
    Je ne comprends pas l’acharnement de certaines personnes contre cet homme qui a servi et qui continue de servir ce pays. Laissez-le travailler pour son pays au lieu de lui mettre les bñtons dans les roues.

  15. Certaines personnes sont de la majoritĂ© prĂ©sidentielle seulement pour la place dans le gouvernement et dans les autres administrations. Sinon le reste ce n’est pas leur affaire et IBK ne veut plus de ça. VoilĂ  pourquoi les changements interviennent Ă  certains niveaux et il faut les saluer et espĂ©rer qu’ils porteront des rĂ©sultats plus forts que ceux dĂ©jĂ  obtenus

  16. Ibrahim Boubacar Keita, lors de ses visites Ă  Sikasso et Ă  SĂ©gou, a manifestĂ© sa dĂ©ception face Ă  son entourage, la majoritĂ© prĂ©sidentielle. Il a eu Ă  soulever certains points dans leur rĂ©action. Ces proches, il s’agit toujours de la majoritĂ©, sont tous opportunistes. Ce sont leurs places qui les prĂ©occupent et non la logique du parti et des ambitions pour dĂ©velopper le pays; il faut donc que ces derniers se reposent pour que des personnes compĂ©tentes passent aux affaires .

  17. Les membres d’un camp politique,d’un parti, doivent s’entraider sur la scĂšne politique. Surtout lorsqu’on est parti dit de la majoritĂ© prĂ©sidentielle. En politique, il ne suffit pas seulement d’ĂȘtre militant d’un parti. Il s’agit aussi de partager l’idĂ©ologie de ce parti et toujours soutenir les activitĂ©s de ce parti.
    Mais Ibrahim Boubacar semble ne pas bĂ©nĂ©ficier de l’aider politique de ses collĂšgues du RPM et de certaines personnes de la majoritĂ©; ce qui est vraiment dommage!

  18. Le problĂšme au RPM c’est que chacun se bat pour ses intĂ©rĂȘts personnels et aprĂšs deux ans IBK sait qui est qui et qui fait quoi donc il travaille “avec ceux qui ont l’amour du Mali” dans l’ñme”; alors laissons les histoires de partis et misons sur les compĂ©tences.
    Il doivent éviter de saboter le travail du président et du premier ministre pour soit disant réclamer une quelconque place de premier ministre qui selon certains leur reviendrait de droit.

  19. «On ne change pas une équipe qui gagne»
    En effet, le premier ministre Modibo keïta a beaucoup apporté à ce pays. Et son équipe a fait tant bien que mal de sortir son épingle du jeu avec quelques difficultés pourquoi couper cet élan en pleine course; il faut juste faire des aménagements dans les domaines qui ne tournent pas et le tout sera joué.

  20. Moi je ne sait mĂȘme pas pourquoi ce DAK est tant prĂ©occupĂ© par cette question de remaniement ministĂ©riel.
    Ou bien quelqu’un lui aurait promis un poste dans un ministĂšre aprĂšs sa nomination?
    Qu’il se dĂ©trompe dans ce cas car il n’y a pas de place pour les nuls comme lui dans notre pays.

  21. Cher DAK si vous n’avez rien Ă  dire vous ferez mieux de vous taire.
    C’est pas forcĂ© d’Ă©crire si c’est pour nous raconter des bĂȘtise sue des questions que vous ne maitrisez pas

  22. L’entourage du prĂ©sident du chef de l’Etat, SEM Ibrahim Boubacar KeĂŻta, comme il le martĂšle, est rempli de fossoyeurs. Jamais aucun prĂ©sident de ce pays n’avait hĂ©ritĂ© d’une majoritĂ© faible et opportuniste que celle d’aujourd’hui, l’heure d’IBK. Certains ont rejoint cette classe politique par aviditĂ© et par cupiditĂ©. Ils pensaient qu’étant Ă  cĂŽtĂ© d’IBK, tout leur allait ĂȘtre permis

  23. Scandale des engrais frelatés, une affaire dont la véracité est contestée, a été révélée par un député du parti RPM de la majorité. Cet acte de Bafotigui Diallo est assimilable à une trahison de son parti.

  24. Certains dĂ©putĂ©s de la majoritĂ© prĂ©sidentielle sont Ă  l’origine de toutes diffamations politiques. Dans les dĂ©bats politiques, on se sent que l’opposition. La majoritĂ© Ă  tendance Ă  cĂ©der la scĂšne politique Ă  l’opposition. Cela est une catastrophe pour le rĂ©gime d’Ibrahim Boubacar KeĂŻta

  25. Les militants des partis de la majoritĂ© prĂ©sidentielle ont tendance Ă  primer l’intĂ©rĂȘt personnel sur l’intĂ©rĂȘt public. Ils ne rĂ©agissent que si seulement leur intĂ©rĂȘt en rĂ©sulte. Cela doit cesser maintenant

  26. ArrĂȘte de dire des choses inutiles car vos articles n’a aucune importance en ce moment pareille, monsieur le journaliste, la presse joue un trĂšs grand rĂŽle dans notre sociĂ©tĂ©, ce sont eux qui sont Ă  la base de toutes les informations concernant le Mali.

  27. Les sites d’informations tel que Mali web, Mali jet, Facebook, ne sont pas faites pour dires des bĂȘtises, l’information que vous dites doit ĂȘtre concrĂšte, et comportant des preuves.
    Pauvre journaliste, on savait réellement que vous étés corrompus et manipulé par des gens qui détient toujours des armes pour combattre le gouvernement en place, quel ignorance.

  28. Monsieur le journaliste, je te rappel qu’on est dans un pays de droit et IBK est un homme de droit car il est le chef suprĂȘme de la magistrature, alors il sait ce qu’il fait.
    Le président est un homme véridique, mais malgré tout cela, certains cherchent à rendre la situation beaucoup plus compliqué.

  29. IBK est l’homme de la situation, il est la solution à tous nos problùmes.
    On sait que les journalistes Maliens ne rĂ©flĂ©chissent mĂȘme pas avant de rĂ©diger leurs articles.
    Des articles ,lorsque tu lis tu penses qu’ils sont bĂȘtes et aprĂšs la lecture tu comprends rĂ©ellement qu’ils sont idiots.

  30. Les vrais ennemis du pays sont ceux qui critiquent le président et son gouvernement.
    On sait rĂ©ellement que vous ĂȘtes en complicitĂ© avec certain opposant comme TIEBLE DRAME qui cherche Ă  rendre la situation beaucoup plus difficile en critiquant IBK.
    Quand le singe veut mourir, il dit qu’il fait chaud dans la foret. Cet article montre votre faiblesse et votre incompĂ©tence dans le domaine du journalisme.

  31. Alors, monsieur le journaliste comment trouvez-vous cela ?
    HA HA HA HA, nous avons issue d’une trĂšs bonne Ă©cole, et nous avons la maitrise ce qu’on fait.
    On reconnait la capacitĂ© d’un journaliste Ă  travers ses articles et ces idĂ©es qu’il Ă©voque.
    Vous ne dites que des mensonges, alors arrĂȘte de dire des bĂȘtises sur l’autoritĂ© du pays

  32. Des journalistes de rumeur et non des journalistes pour dissĂ©quer les rumeurs. Ils ne font que remplir les pages de leurs journaux. pauvres journalistes maliens!!!! 🙁

  33. je pense qu’il est tout Ă  normal que le prĂ©sident IBK s’emporte quelque fois par la colĂšre. IBK est un chef d’Etat responsable et si un travail n’est pas biens il tout Ă  normal qu’il se fĂąche et rĂ©primande le ou les responsables. Mais DAK aussi est en train de raconter plusieurs passages qui sont de la rĂ©alitĂ©.

  34. DAK arrĂȘtons de faire croire Ă  la population malienne ce qui n’est pas, depuis un certain temps vous vous acharnez Ă  faire croire des propos mensongĂšres sur la relation entre IBK et son PM et aussi entre ses ministres.

  35. Les dĂ©tracteurs veulent faire circuler purement et simplement d’éventuelle buzz sur la relation entre IBK et son PM. Je tiens Ă  rappeler aux dĂ©tracteurs que le premier ministre n’ira nul pas. Il sera Ă  la tĂȘte du prochain remaniement ministĂ©riel, et cela IBK l’a mĂȘme annoncĂ© publiquement.

  36. Je pense que le remaniement tant attendue Ă  lieu d’ĂȘtre. L’Etat malien se verra repartir sur de nouvelle base et aussi l’Etat restera une continuitĂ©. Les ministres deviennent de plus en plus incompĂ©tents, seul le remaniement est la solution.

  37. Dak amplifie la situation, certes il y a eu de petite embrouille entre IBK et le gouvernement mais le gouvernement n’Ă©tait pas sur prĂšs d’exploser. Les journalistes tentent le tout pour crĂ©er d’Ă©ventuelle polĂ©mique entre IBK et son gouvernement.

  38. Je ne suis pas sĂ»r qu’il puisse avoir quelque chose comme malentendu entre le prĂ©sident et son gouvernement. Mais tout compte fit prions pour notre pays, espĂ©rons qu’ils s’entendent bien.

  39. Si c’est vrai ce que vous dites DAK, alors espĂ©rons que ceux-ci puisse revenir un mĂȘme point d’entente. Sinon cela n’est pas bon pour l’image de notre pays surtout en ce pĂ©riode difficile.

  40. Comme on le dit, dans la vie tout est possible, sinon le prĂ©sident et son premier Ministre se comprenait trĂšs bien. Dire qu’aujourd’hui le courant ne passe pas entre eux, cela est vraiment Ă©tonnant et mauvais pour l’image de notre pays.

  41. Que le Clown de la rĂ©publique pique une crise de colĂšre ou pas, cela n’enlĂšve en rien qu’il s’est rĂ©vĂ©lĂ© comme un poltron de dirigeant, piĂštre, peureux, menteur ( il invente que son grand pĂšre a perdu la vie pendant la 1 Ăšre guerre mondiale , ce qui est faux ) et corrompu jusqu’Ă  la moelle Ă©piniĂšre.

  42. Soyez raisonnable DAK, il n’y a absolument rien qui a pu mettre en conflit IBK et son premier Ministre Modibo Keita. Si vous voulez semer autres choses entre ces deux dites le sinon il n’y a rien entre eux.

  43. Pourquoi les journalistes maliens aiment raconter des rumeurs ou encore inventé des scénarios. Il faut savoir que souvent les maliens ne sont pas là pour écouter tout ce que vous dites.

  44. Le premier Ministre Modibo Keita et le chef de l’Etat s’entende bien selon mes constats. J’ai mĂȘme Ă©tĂ© tĂ©moin des louanges faites par le prĂ©sident de la RĂ©publique Ă  l’égard de ce monsieur.

  45. Presque tous les maliens sont tĂ©moins de l’importance et le respect que port IBK envers son premier Ministres. Ils ont de l’estime l’un envers l’autre, je ne pense que les choses puisse tournĂ© mal entre ces deux.

  46. Nous sommes déçus de la presse malienne, elle a perdu toute sa valeur à cause de ses calomnies. Nous savons tous que le président IBK apprécie beaucoup son premier Ministre et admire sa présence dans le gouvernement.

  47. Tout comme il l’ont fait avec le faux dĂ©cĂšs du prĂ©sident de la RĂ©publique Ibrahim Boubacar Keita. C’est vous les hommes de mĂ©dias qui ont aussi annoncĂ© la dĂ©mission du Premier Ministre Modibo Keita. Alors DAK, ne soyez pas Ă©tonnĂ© de le voir rĂ©gner encore, encore et encore.

  48. La rumeur est parfois plus pesante que la vérité, malheureusement pour le Mali. Nos journalistes sont parfois les sources de ces rumeurs, tantÎt ils se réfÚrent sur ces rumeurs pour rédiger leurs articles. Ce cas en est la preuve.

  49. Je pense que le prĂ©sident IBK a parfaitement raison d'ĂȘtre en colĂšre, si le gouvernement n'est plus satisfaisantes. La solution Ă  cette problĂšme est le remaniement ministĂ©riel et le remaniement est dĂ©jĂ  en perspective. Le PM restera toujours pour diriger le gouvernement en perspective.

  50. Les ministres incompĂ©tents ne resteront jamais dans le gouvernement d’IBK. IBK et son PM Modibo KeĂŻta sont en train de tout mettre en n’Ɠuvre pour que le pays puisse sortie de cette crise existentielle.

  51. Pour qu’il y ait de rĂ©conciliation, il faut que certains membres de l’ex-rĂ©bellion fassent leur rentrĂ© dans le gouvernement. LĂ  ils seront impliquĂ©s Ă  la gestion du pays.

  52. Les ministres incompĂ©tents ne restera point dans le gouvernement d’IBK, pour qu’IBK puisse du mieux Ă©laborer sa politique de gouvernance, il doit avoir Ă  sa dispositions des ministres compĂ©tents et responsables. Le prochain remaniement donnera raison Ă  IBK et son PM Modibo KeIta.

  53. Le remaniement ministĂ©riel est une prĂ©mices de l’application intĂ©grale du traitĂ© de la paix et de l’union nationale. On tend vers une vraie rĂ©conciliation qui implique tous les composants de la population nationale. Je ne connais aucun ministre dans le gouvernement qui soit un membre de la famille du chef de l’Etat.

  54. Ce remaniement est un corollaire de l’accord de la paix et de la rĂ©conciliation nationale. Il est prĂ©vu, dans l’accord, qu’il y aura une reprĂ©sentation de la population locale au sein des administrations centrales. Il n’y a pas question de famille, de clan, d’amis ou de soutiens Ă©lectoraux. 🙄 🙄 🙄 😳 😳 😳 😳

  55. Sans toucher au premier ministre et certains ministres comme Mamadou Igor Diarra, je demande au prĂ©sident de la rĂ©publique de chasser tous ceux qui n’ont pas fait preuve de bravoure dans la gestion de leur portefeuille ministĂ©riel.

  56. Bye Bye aux ministres incapables. Tolérance zéro.
    Tu es ministre. Tu n’as pas Ă©tĂ© Ă  la hauteur. Tu te casses du gouvernement, sans contrainte. Tu rends seulement ta dĂ©mission.

  57. Actuellement, grĂące Ă  l’équipe gouvernementale de Modibo KeĂŻta, premier ministre, les bailleurs de fond sont de nouveaux confiants envers le Mali. Cela par la dĂ©termination, l’amour, le travail et la loyautĂ© de Modibo KeĂŻta, Mamadou Igor Diarra et tout le gouvernement pour ce pays.

  58. Je pense plutĂŽt que vous amplifiĂ© le litige ministĂ©riel. Le gouvernement du PM Modibo KeĂŻta est un gouvernement qui fonction sur le respect de soie de ses collĂšgues, la rigueur dans le travail et du travail bien fait. C’est la collectivitĂ© qui prime en les ministres. Les ministres incompĂ©tents ne resteront pas le prochain gouvernement.

  59. Le gouvernement du PM Modibo KeĂŻta est loin d’ĂȘtre du vacarme, un jardin d’enfant. Les ministres peuvent ne pas s’entendent sur un point bien dĂ©terminĂ©, mais la tranche revient au PM et tout le monde exĂ©cutent, sans repli.

  60. Le Mali, depuis plus de 15 ans, n’avait pas connu un gouvernement aussi sollicitĂ© que celui de Modibo KeĂŻta avec Ă  la tĂȘte du ministre de l’économie et des finances de l’Etat l’infatigable Igor Diarra. Cela faisait des annĂ©es que les bailleurs de fonds avaient du mal Ă  faire confiance Ă  notre Etat. Dieu merci, grĂące au travail de ce gouvernement, aujourd’hui notre pays l’un des pays apprĂ©ciĂ©s par le FMI.

  61. Un nouveau gouvernement s’impose et ce remaniement sera un corollaire de l’accord de la paix et de la rĂ©conciliation nationale. Il est prĂ©vu, dans l’accord, qu’il y aura une reprĂ©sentation de la population locale au sein des administrations centrales.

  62. Le remaniement ministĂ©riel est une prĂ©mices de l’application intĂ©grale du traitĂ© de la paix et de l’union nationale. Les parties signataires doivent toutes intĂ©grer le gouvernement Cela nous tendra vers une vraie rĂ©conciliation qui implique tous les composants de la population nationale.

  63. Le remaniement ministĂ©riel est le bienvenu. Non seulement ce remaniement est indirectement prĂ©vu par l’accord. Car il est demandĂ© une reprĂ©sentation de la population du septentrion aux services centraux. Mais certaines dĂ©faillances ont Ă©tĂ© constatĂ©es dans la gestion de quelques postes ministĂ©riels.

  64. Il est grand temps qu'on laisse en paix le President de la Republique et son gouvernement afin de travailler pour le mieux etre de la population;on a assez de tous ces bruits.Un seul conseil laisser nous evoluer positivement

  65. Je suis totalement abasourdi par ces moult tentatives de remaniements infinis, comment un pays peut-il s’en sortir avec cette instabilitĂ© gouvernementale? Il n’y a mĂȘme pas de mĂ©moire dans les ministĂšres, qu’Allah le tout puissant aide le Mali. Les remaniements sont souhaitĂ©s par les uns et les autres parce que tout le monde ne vises que ses propres intĂ©rĂȘts, peu importe que le pays perde sa mĂ©moire; et cela est trĂšs dommageable pour la conduite des dossiers. Un pays sans mĂ©moire est un pays qui n’Ă©merge pas. Evitons les multiples remaniements pour le bonheur de notre pays.

  66. Du n’importe quoi…..

    Les gens ne pensent que remaniement dans ce pays, soit par mĂ©chancetĂ©, soit par calcul mesquin, en tout cas jamais par patriotisme ou efficacitĂ©…

    On a au moins 1000 anciens ministres dans ce pays tellement on ne pense qu’a cela, pour voler…. car c’est la meulleure maniere de s’enrichir rapidement et impunement dans ce pays….Chacun veut devenir ministre et mainteant madani haidara le petit morveux de banconi nous annonce in imam comme prĂ©sident….

Comments are closed.