En un mot : Pourquoi garder encore le capitaine Sanogo ?

Depuis une semaine, la justice s’est lancée dans une campagne de communication pour préparer l’opinion à accepter sa décision prévisible d’élargir des généraux défendus par de hauts cadres du parti majoritaire dans l’affaire d’exécutions extrajudiciaires de bérets rouges par la junte de Kati en mai 2012.

Ainsi, le parquet distille dans la presse l’annonce de non-lieu pour l’ex-DG de la Sécurité

Sanogo accuse les militaires
Amadou Aya Sanogo

d’Etat, l’ancien ministre de la Défense et l’ex-chef d’état-major sous la transition. Les deux derniers ont été confondus de tentative de dissimulation de crime : en cherchant à inclure les noms de bérets rouges tués dans une liste de militaires à déployer au nord.

Il faudrait s’attendre à voir la chambre d’accusation rendre un verdict dans ce sens, le 22 décembre 2015. Pendant qu’on y est, on pourrait accorder la même grâce juridique au pauvre Amadou Haya Sanogo et certains de ses compagnons comme le capitaine Amadou Konaré et l’adjudant-chef Seyba Diarra qui avaient pu compter sur la complicité des trois généraux pour commettre leurs forfaits.

En tout cas, n’eut été la pression des organisations internationales de défense des droits de l’Homme, on aurait déjà passé par pertes et profits tous les crimes commis par l’ex-junte de Kati comme on le fera avec ceux commis par les rebelles du MNLA et leurs complices terroristes.

DAK

PARTAGER

104 COMMENTAIRES

  1. Je présente mes condoléances aux familles de ces personnes qui ont été lâchement assassinées pendant qu’elles servaient la patrie. Je souhaite que ce crime ne reste pas impuni. Que la justice fasse tout son possible pour faire la lumière sur ces et que les responsables payent pour leurs actes.

  2. Selon les déclarations d’un médecin habitant le camp des paras, les gardes nationaux et les gendarmes, surnommés les bérets verts, investissent le camp à 5 heures du matin : « Ils ont tiré dans le camp, fait des tirs de sommation. Ensuite, un jeune de 18 ans aurait été tué par balle. On dénombre cinq femmes et une dizaine d’enfants blessés par balle. »

  3. Vraiment il y a des gens dans ce pays qui n’ont pas le sens du discernement. Tous ces événements ont eu lieu avant l’accession du président IBK au pouvoir et les gens insinuent que c’est lui qui aurait donner l’ordre de réclamer le non lieu dans cette affaire; vraiment malade ces journalistes de merde.

  4. Moi je pense que la justice est en train de faire son travail et par conséquent nous devons la laisser faire. Est_ce la première fois qu’une poursuite soit classée pour non lieu?.
    Alors arrêtez vos suppositions calomnieuses, car nous sommes dans un pays de droit et la justice s’applique à ceux qui sont reconnus coupable et ceux qui ne le sont pas sont relaxés.

  5. Si les parents des victimes retirent les plaintes c’est qu’il y a plus de poursuites donc ils peuvent être libres. On doit pas oublier tout ces paramètres mais vous pensez à une ingérence du président IBK

  6. Je me pose la question de savoir pourquoi aucune décision de justice dans ce pays n’est jamais le fruit des enquêtes mais toujours le fait des politiques?
    Quand est ce que nous dissocierons le judiciaire du législatif?
    Toujours de la calomnie. Vraiment que nos journalistes changent de comportement. 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

  7. La justice est équitable donc elle n’a pas de parti pris alors si elle estime que les généraux doivent être relâchés c’est qu’elle a une belle raison. Ceci n’est pas une occasion de polémiquer monsieur le journaliste.

  8. Il faut reconnaître dans ce pays , le pouvoir IBK connait ses limites avec le pouvoir judiciaire. Il ne fait pas d’ingérence dans leur manière de juger donc ne fait pas croire les poulets ont des dents pour se laisser mordre.

  9. Merci Maoga , ensuite Le 30 janvier 2013, 29 prisonniers, dont 26 parachutistes et trois civils, dont Malamine Konaré, fils d’Alpha Oumar Konaré, sont libérés après la signature par un juge d’instruction de l’ordonnance de mise en liberté4. 20 personnes restent emprisonnées, néanmoins les soldats et leur familles organisent une fête au camp de Djicoroni le 31 janvier, espérant un réconciliation de l’armée malienne. À la mi-janvier, les bérets rouge écrivent au président Dioncounda Traoré, pour demander l’autorisation d’être envoyés au nord pour combattre les islamistes

  10. Le cas SANOGO est très grave au point où si on le libère aujourd’hui c’est le même journaliste qui allez écrire n’importe quoi ici.
    Il est poursuivi pour plusieurs délires dont il périra dans le trou

  11. En nommant les magistrats, il attend un résultat positif donc il veut savoir à quel stade se trouvent les dossiers qui sont à leur possession

  12. Ces journalistes nous racontent du blas blas , Après le Coup d’État militaire de 2012 au Mali, les bérets rouges du 33e régiment des commandos parachutistes prennent le parti du président Amadou Toumani Touré. Leur tentative de contre-coup d’état échoue cependant après les affrontements du 30 avril et du 1er mai.
    Je ne comprends pas pourquoi ces jounalistes ne diffusent pas de vrai informations .

  13. « Au camp de Kati, 83 soldats et militaires, auteurs présumés du contre-coup ont été entassés dans la cellule souterraine communément appelée la « Fosse », « La Chute » ou « Le Trou », dans une chaleur étouffante, sans lumière et sans contact avec l’extérieur, dans des conditions d’hygiène déplorables, avec deux toilettes débordantes d’excréments et de vers. La Mission a été informée que certains soldats détenus au camp de Kati auraient été forcés par les militaires responsables du camp d’avoir des rapports sexuels entre eux pendant que leurs geôliers filmaient la scène avec amusement. Ces mêmes militaires auraient écrasé des cigarettes allumées sur différentes parties du corps de leurs victimes. Durant les premiers jours de leur incarcération, l’ensemble des 83 détenus n’aurait eu droit qu’à un bidon d’eau et une portion de riz. Certains jours, ils auraient été obligés de choisir entre se nourrir et boire. D’autres étaient tout simplement acculés à boire leur urine ou celle des autres codétenus

    • LE SUIS POUR LES INVESTIGATIONS ET TOUTE LA LUMIERE SOIT FAITE!!! QUI SONT A’ L’ORIGINE DES HOSTILITE’S ET POURQUOI???????? LE MALI AVAIT LE REGIME LEGITIME DE DJONCOUNDA, LES BERETS ROUGES FONT LEUR TENTATIVE!!!!!!! POURQUOI? QUI ONT ENVOYE’ UNE PARTIE DES FAMAS CONTRE L’AUTRE PARTIE! NOTRE FASO ETAIT DEJA TRES FRAGILE. NOS FAMAS AUSSI ETAIENT FRAGILISE’ES PAR LA CRISE DU NORD. QUI ONT TENTE’ DE LES FRAGILISER D’AVANTAGE EN SEMANT LA DIVISION DANS LEURS RANGS!!!!!
      VOUS NOUS LAISSEREZ RESPIRER!!!!! TOUS LES MEMBRES DE LA JUNTE DOIVENT ETRE LIBERE’S MAIS LA COMMISSION VERITE’ ET RECONCILIATION DOIT FAIRE SON TRAVAIL! LA VERITE’ DOIT ETRE CONNUE! LE PARDON DOIT ETRE DEMANDE’ AUPRES DES VICTIMES ET/OU DES MEMBRES DE LEURS FAMILLES RESPECTIVES! LE PARDON DOIT ETRE ACCEPTE’! DES COMPENSATIONS FINANCIERES DOIVENT ETRE ACCORDE’ES! LE MALI DOIT ETRE RECONCILIE’ AVEC LUI MEME!!!!!!!
      LE MALI AVANCE ET IL AVANCERA TOUJOURS INCHALLAH!!!!!!

  14. SANOGO doit croupir en prison encore un bon moment. Il n’y a pas débat à ce niveau. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Quant à Nfp, je me rends compte qu’il n’a aucune notion de la séparation de pouvoir. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    La justice malienne n’est pas au service d’IBK, quel ignorance !!! 😯 😯 😯 😯 😯 😯 La grosse Perdrix ne peut pas s’empêcher de raconter une connerie sur maliweb. 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁

    • Grace Mugabe’ veut un autre mandat pour son vieux ROBERT MUGABE de 92 ans!!!! Il sera élu!!!!! a’ la fin de son mandat, il aura 100 ans seulement!!!! WHY NOT?
      LE DIRCAB A ROULE’ LE VIEUX SAGE IBK DANS LA FARINE!!!! LES JEUNES LOUPS AUX DENTS LONGUES ONT FAIT PERDRE AU VIEUX IBK UN TEMPS TRES PRECIEUX!!!! DIEU MERCI LE PM MODIBO EST VENU AU SECOURS!!!!!!!

  15. SANOGO a trop causé du tord à ce pays donc il n’accepte qu’il soit gracié. Il répondra de ses actes devant la justice donc DRAK arrête de te moquer des victimes

    • LE TORT DU GENERAL SANOGO EST D’AVOIR CHASSE’ LA CLIQUE DE VOYOUS DIRIGE’E PAR LE GRAND VOYOU TONTON TOURE’ DU TOURE’!!!! UN TOURE’ VOYOU ENTOURE’ DE VOYOUS!!!! HARI SINI AMBE’ OUGUEN KABO FANGA LA!!!!
      LE GRAND VOYOU MAIGA QUI EST DEVENU MINISTRE DE LA DEFENSE SOUS IBK A TENTE’ DE REGLER LA FACTURE DE SON SEJOUR FORCE’ A’ L’HOTEL KATI!!!!
      LES SOUMAILA CISSE’, LES TIEBLE’ DRAME’ NE VEULENT PAS VOIR LEUR DIATIGUI DE L’HOTEL KATI DANS LA CIRCULATION!. LE SOT CISSE’ DEVENU CHAMPION DU SAUT EN HAUTEUR, NE VEUT PLUS SAUTER. WALAY JE SUIS ENTRAIN DE RIRE!!! MA CHERIE DJENE’ ME PARDONNERA CETTE BETISE!!! BATHILY ETAIT L’AVOCAT DU COLONEL GUINDO, LE TAXI HUMAIN UTILISE’ PAR ATT POUR ALLER A’ L’AMBASSADE DU SENEGAL. ATT ETAIT ALLE’ REMETTRE A’ L’AMBASSADEUR SES LETTRES DE CREANCE!!!!
      WALAY JE SUIS ENTRAIN DE RIRE!!!!!!
      VOUS NOUS LAISSEREZ RESPIRER!!! LA VERITE’ ET LE DROIT NE VOUS INTERESSENT PAS!!!!!! CE SONT LES REGLEMENTS DE COMPTES!!!!!
      AW BE’ KA BO ANKOUNA!!!!
      TOURE’ DE LA SE N’ETAIT PAS A’ BKO! LE GENERAL DEMBELE’ ET LE GENERAL CAMARA SONT DES VICTIMES DES REGLEMENTS DE COMPTES!!!!!

  16. Tout le monde sait comment se passer un accord avec une rébellion et le cas sanogo était là pour défendre le peuple par pour le massacrer. Le MNLA est mieux que sanogo de mon point de vue

    • Lorsque le General Sanogo fermait les établissements ATT ET AMIS, le nord était déjà occupe’!!!!!! LE MALI ETAIT UNE GRANDE PRISON POUR LES TERRORISTES PENDANT 9 ANS!!!!
      IL FAUT ETRE FONCIEREMENT MALHONNETE POUR DIRE QUE LE MNLA QUI A TRAVAILLE’ POUR DES PAYS ETRANGERS POUR DETRUIRE LE MALI, EST MEILLEUR QUE LA JUNTE!!!!
      LORSQUE SANOGO A PRIS LE POUVOIR ET A TENTE’ DE RECUPERER L’ARMEMENT ACHETE’ PAR LE MALI POUR DEFENDRE NOTRE FASO, CE SONT LES FAMEUX OPPOSANTS QUI ONT FAIT LE DEPLACEMENT DE PLUSIEURS CAPITALES POUR QU’ON NE DONNE PAS AU MALI SON ARMEMENT POUR SE DEFENDRE!!!!!!
      CETTE MECHANCETE’ VIENT DU FAIT QUE PLUSIEURS PERSONNES SONT FONCIEREMENT RACISTES, ETHNOCENTRISTES ET HOMOPHOBIC SANS LE SAVOIR!!!!

  17. Pour quoi les pseudos intellos de ce pays manquent cruellement de discernement à un certain niveau des problèmes ? ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓

    Le cas Sanogo n’est pas i simple. Sanogo a trop fait de désordre. Le laisser la vie sauve, du jour au lendemain serait une manière de se moquer des familles des victimes de ce malade.

  18. c’est un imbécile, il prend le peuple malien pour des idiots. il a tué et massacré nos frères et enfants et tu viens nous raconter des âneries pareilles. tu peux aller le libérer toi-même sur vraiment tu t’appelle DARK

  19. Les généraux payeront pour leurs crimes, la justice malienne sous le régime d’IBK est une vraie justice. Les putschistes devraient finir leur vie en prison. Les bérets rouge assassinés ne doit pas rester impuni. La justice malienne essuiera les larmes de ces bérets rouge assassinés de sang froid.

  20. Ce journaliste est un abruti, écervelé de la pure espèce. Comment pensez qu’on doit libérer sanogo. Tu est saoulé par le vin qui t’a été offert au point d’oublier la nuance des délires

  21. « pauvre Amadou Haya Sanogo » 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯

    DAK, vous rigolez j’espère ? ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓

    Sanogo a rendu des femmes veuves et les enfants, orphelins. 😥 😥 😥 😥 😥 😥

    C’est un barbare ce monsieur 👿 👿 👿 👿 👿 .

    Il a trop foutu le bordèle et ses frasques son ressentes. Il serait mieux pour lui de croupir encore un bon moment en prison. Les maliens n’ont pas fini de panser les blessures. 8) 8) 8) 8) 8) 8)

  22. Mr DAK, c’est pas parce que le parquet distille dans la presse l’annonce de non-lieu pour l’ex-DG de la Sécurité d’Etat l’ancien ministre de la Défense et l’ex-chef d’état-major sous la transition, que vous vous permettez de dire qu’on peut gracier SANOGO. Il convient à ce dernier de prouver son innocence.

  23. Hammou
    “Nous devons laisser les choses dans la main de la justice malienne,” 🙄 🙄 🙄

    Nous ne devons SURTOUT PAS AU CONTRAIRE laisser les choses dans les mains de “la justice Malienne” qui, au service d’Ibk quoi qu’on dise, n’hésitera pas une seconde 👿 👿 a libérer les voyous-pillards-fuyards qui ont plongé le pays dans l’abîme JUSTE PAR “REMERCIEMENT ELECTORAL”! 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

    Et le triste exemple des généraux complices devenant subitement de futurs “innocents libérables”, est suffisamment explicite! 👿 👿 👿 👿

    Pour Sanogo lui-même, le cas est un peu plus compliqué pour Ibk; Même si ce dernier accumule gaffes sur bourdes depuis le début (je parle d’Ibk), et malgré son intention initiale de faire à la longue libérer le saoulard assassin, cette intention ayant été éventée par les organismes internationaux des droits de l’homme (qui eux, n’ont rien oublié Dieu merci du charnier de Diago!), il serait SUICIDAIRE politiquement parlant pour Ibk de persister dans cette voie! 🙄

    Les organisations internationales étant SCRUPULEUSEMENT SUIVIES par toutes les puissances occidentales sans exception, et “puissances occidentales” signifiant aussi “bailleurs de fonds”, Ibk est beaucoup trop “petit” face à elles et tout gaffeur qu’il est, je doute quand même qu’il soit assez con pour se risquer à ce jeu-là! 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)

    Mais bon! Avec lui, soyons prudent! 8) 🙄

    Par exemple, qui aurait pu croire qu’en 2015, il serait assez stupide pour “puiser dans la caisse” des fonds du F.M.I pour s’offrir un Boeing passer un marché truqué de défense en s’imaginant que le FMI N’Y VERRAIT QUE DU FEU? 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

  24. Ce DAK parle de libération pour cet assassin?
    Moi je pense qu’on doit même pas parler de jugement pour lui car toutes les preuves sont contre lui.
    On doit plutôt lui appliquer la loi du talion.Pour ses crimes,il doit payer de sa propre vie.

  25. Mon cher DAK, vous avez ôté votre manteau de journaliste pour être un avocat défenseur. J’ignorais que vous avez ses qualités là. Mais sachez que SANOGO est détenu pour un crime qui lui est reproché. Il lui reste à prouver son innocence devant la justice.

  26. A la différence des autres généraux pour qui un non lieu pourrait être prononcé,tous les faits dans cette histoire incriminent Sanogo.
    Alors il doit répondre de ses actes pour que les familles de ses victimes puissent enfin avoir un tout petit de soulagement.

  27. Quel abruti ce journaliste sanogo a fait des dégâts dans les familles maliens pillage du fond public et tu te demande pourquoi on garde encore en prison heureusement pour toi personne de ta famille na Ete touche par les dégâts de sanogo

  28. Mr DAK, vous vous interrogez pourquoi garder encore le capitaine SANOGO. En effet, le capitaine est détenu pour complicité d’enlèvement, meurtres et assassinat dans l’affaire dite des “bérets rouges”. Pour qu’il recouvre la liberté, il va falloir qu’il prouve son innocence devant la justice.

  29. Sanogo a été arrêté pour des crimes qui lui sont reprochés.
    Pour pouvoir le libérer,il faut qu’il soit jugé et si sa culpabilité n’est pas avérée on pourra alors parler de libération.Mais pour l’heure,il restera en prison pendant que les enquêtes sont en cours.

  30. Pour l’heure, SANOGO est détenu pour une cause qui est su de tous. Donc pas question de quelconque libération. Il répondra des ses actes devant une juridiction compétente.

  31. Ce DAK est vraiment un ennemi du Mali.
    Comment un malien digne de ce nom peut se mettre à se battre pour qu’on libère un homme qui tué froidement des maliens qui ne faisaient que leur boulot?S’il fait partir des complices de cet assassin,qu’il vienne tranquillement se dénoncer à la justice.

  32. NOU YE OU BILA ON VA RENDRE LE MALI INGOUVERNABLE,EILS ONT PEUR PAR CE QUE C’EST CES CRIMINELS LA QUI ONT MIS IBK AU POUVOIR

  33. DAK, tu me donnes des maux de tête, un malien s’en fiche de la douleur de l’autre, comme SANOGO n’a tué aucun de tes proches, raison pour laquelle tu poses l’équation de sa libération, mais saches que SAGONO lui même sait qu’on ne peut pas le libérer. Je suis totalement déçu du comportement de ce journaliste qui n’a aucune compassion pour les morts occasionnées par SANOGO, les dégâts causés par cet homme que je considère comme un mégalomane, un pervers narcissique. Qu’Allah le tout puissant protège et aide notre cher Mali.

  34. SANOGO n’est pas au-dessus de la loi, il sera jugé comme les autres ont été et pourquoi faire allusion au cas de SANOGO, monsieur le journaliste ? La justice a des dossiers à traiter et personne n’est prioritaire, c’est à la justice de faire son boulot comme elle veut et conformément à la loi.

  35. Je sens que nos journalistes commerçants vont se servir de ces décisions dans ces deux jours-là pour se faire de la poche avec. Qu’Allah nous sauve !!! 😆 😆 😆 😆 😆

    • Baba
      “Je sens que nos journalistes commerçants vont se servir de ces décisions dans ces deux jours-là pour se faire de la poche avec.”

      Et moi, je sens surtout que nos pintades débiles vont se servir de ces décisions aussi honteuse qu’aberrantes pour polluer tout le forum de leur vociférations ‘justificatrices”! 👿 👿 👿 👿 👿

      D’ailleurs la preuve: elles sont déjà “au boulot”! 😥 😥 😥 😥

      • Tu es un écervelé nfp 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡 💡
        Ta parole n’a plus de valeur donc prépare toi seulement pour la tombe sinon personne ne t’écouteras plus jamais. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  36. Il ne peut pas être libéré, en tout cas pas après ce qu’il a fait subir aux pauvres innocents dans ce pays !!! Il faut qu’il paye d’abord pour ce qu’il a fait !!

  37. Pourquoi vous aimez toujours les polémiques chers journalistes? La justice a fait son boulot et personne ne doit contester cela parce que c’est elle seule qui est habilité à se prononcer la dessus.

  38. Ce sont les résultats des enquêtes qui ont donné lieu à cela donc il ne faut pas essayer de vous servir avec cela encore pour aboyer.

  39. Ceux qui ont une part de responsabilité là dans ont été arrêtés et maintenant les enquêtes ont montré aussi que tous les incarcérés ne étaient pas coupables, je ne vois pas de polémique dans cela.

  40. Je demande aux hommes du média de ne pas semer encore la pagaille autour de ce sujet. Ce sujet est très délicat, donc évitons vraiment d’empirer cette situation qui commence à prendre déjà fin.

  41. Comme on le dit il faut rendre à César ce qui est à César. La justice a fait ses enquêtes et les enquêtes ont montré que ces généraux soient éloignés de tout sujet de culpabilité. Je ne vois pas de quoi à polémiquer ici. Si réellement c’est elle qui est habilitée à trancher les litiges nous devons accepter ses décisions.

  42. Le cas Sanogo est un cas complexe, nous devons toujours garder nos calme et accepter en avance le verdict du juge.

  43. Restons derrière les décisions de la justice, faire encore de la polémique sur ce sujet est un grand danger pour la stabilité de notre pays. J’invite tous les maliens de respecter les décisions de la justice.

  44. Chers journalistes mettez un peu d’eau dans votre vin SVP, notre pays veut avancer et nous ne voulons plus revivre les situations déjà vécues durant ces quatre dernières années. On veut la stabilité dans notre pays. La justice a rendu ses décisions et c’est elle qui est habilitée à le faire aussi. Donc évitons la polémique.

  45. Sanogo n’est pas différent de ses autres criminels qui sont en prison pendant des années avant Sanogo et qui restent toujours en prison. Au verdict de signalé s’il est innocent ou pas, et selon les crimes et le désordre qu’il à semer je ne suis pas sûr qu’il s’en sortira en ce moment.

  46. Nous avons une justice et c’est à elle de prendre les choses en main, il ne faut pas qu’on se précipite envers la libération d’un homme qui a fait tant de mal à des maliens.

  47. Pourquoi va-t-on le libérer ? Il a commit des crimes, des vols, des meurtres et doit payer pour !!! Ces actes ne peuvent pas rester impunis !!!

  48. Nous devons laisser la justice faire son travail normalement, c’est d’ailleurs même normale que l’affaire Amadou Haya Sanogo traîne, pour sa propre sécurité car cet homme est la cause de beaucoup des mauvaises choses dans ce pays.

  49. Nous sommes conscients que l’affaire Amadou Haya Sanogou est dans la main de la justice, je peux même dire que Sanogo ne doit pas sortir maintenant car beaucoup ont des mauvaises intentions envers lui.

  50. Sanogo sais lui-même qu’il n’est pas temps pour lui de sortir de la prison, des personnes de mauvaises intention pourront lui faire du mal.

  51. Amadou Aya Sanogo mérite de passer le reste de sa vie en prison de par les actes qu’il a commit dans ce pays, il ne mérite aucune liberté !!!

  52. Le général Sanogo est accusé de mettre de torture et autres. Sa situation est compliquée laissons le verdict au juge.

  53. Nous devons laisser les choses dans la main de la justice malienne, le temps venu s’il le faut vraiment Sanogo sera libre, pour le moment la justice fait son travail.

    • Hammou
      “Nous devons laisser les choses dans la main de la justice malienne,” 🙄 🙄 🙄

      Nous ne devons SURTOUT PAS AU CONTRAIRE laisser les choses dans les mains de “la justice Malienne” qui, au service d’Ibk quoi qu’on dise, n’hésitera pas une seconde 👿 👿 a libérer les voyous-pillards-fuyards qui ont plongé le pays dans l’abîme JUSTE PAR “REMERCIEMENT ELECTORAL”! 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿

      Et le triste exemple des généraux complices devenant subitement de futurs “innocents libérables”, est suffisamment explicite! 👿 👿 👿 👿

      Pour Sanogo lui-même, le cas est un peu plus compliqué pour Ibk; Même si ce dernier accumule gaffes sur bourdes depuis le début (je parle d’Ibk), et malgré son intention initiale de faire à la longue libérer le saoulard assassin, cette intention ayant été éventée par les organismes internationaux des droits de l’homme (qui eux, n’ont rien oublié Dieu merci du charnier de Diago!), il serait SUICIDAIRE politiquement parlant pour Ibk de persister dans cette voie! 🙄

      Les organisations internationales étant SCRUPULEUSEMENT SUIVIES par toutes les puissances occidentales sans exception, et “puissances occidentales” signifiant aussi “bailleurs de fonds”, Ibk est beaucoup trop “petit” face à elles et tout gaffeur qu’il est, je doute quand même qu’il soit assez con pour se risquer à ce jeu-là! 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)

      Mais bon! Avec lui, soyons prudent! 8) 🙄

      Par exemple, qui aurait pu croire qu’en 2015, il serait assez stupide pour “puiser dans la caisse” des fonds du F.M.I pour s’offrir un Boeing passer un marché truqué de défense en s’imaginant que le FMI N’Y VERRAIT QUE DU FEU? 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

      • Bla bla bla bla bla 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) Si c’est l’avion de IBK qui te fais mal autant achète toi un 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿
        Vieux con!

  54. Nous sommes tous conscient de ce qu’a fait Sanogo, sa libration pourra apporter beaucoup des polémiques au Mali. Mieux vaut pour lui de garder sa position, car cette position est considérer comme une cachette de cet homme afin qu’il soit d’abord oublier par autres.

  55. Les charges retenus contre Sanogo, ses complices et les trois généraux ne sont pas des charges a prendre à la légère. Des crimes d’une manière atroces, des disparitions sans suite et aussi la tortures des prisonniers sont des crimes très grave. La justice doit être au point de l’attente de la population malienne. 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)

  56. Je pense que si Amadou A Sanogo doit être libérer par la justice, IBK n’a rien n’avoir avec cela. La justice est indépendante, après tout la junte c’est aussi des maliens comme nous.

  57. Les généraux payeront pour leurs crimes, la justice malienne sous le régime d’IBK est une vraie justice. Les putschistes devraient finir leur vie en prison. Les bérets rouge assassinés ne doit pas rester impuni. La justice malienne essuiera les larmes de ces bérets rouge assassinés de sang froid.

  58. La procédure judiciaire menée au Mali contre Amadou Haya Sanogo, l’ex-capitaine promu général et meneur du coup d’Etat militaire du 22 mars 2012, se poursuit avec la requalification et alourdissement des charges contre lui.
    Détenu et poursuivi depuis novembre pour « complicité d’enlèvements » dans le cadre de l’affaire de la disparition des bérets rouges, ces militaires proches de l’ancien régime et dont une tentative de contre coup d’Etat avait été violemment réprimée en avril 2012 par la junte militaire, Sanogo voit se renforcer, depuis mardi, les charges retenues contre lui.

  59. Des crimes ont été commit pendant cette période et cela tout le monde le sait. Les charges retenus contre les putschiste sont véridique. La justice n’aura fini avec eux si seulement cette histoire n’est point éclairer. Les commandos parachutistes tué de toute les manières, justice doit être rendu à qui de droit.

  60. Les détracteurs ont tendance a accusé le régime en place pour le sors dont vie aujourd’hui les acteurs du soulèvement du 22 juin passé. Bien avant l’arrivé d’IBK au pouvoir, les charges retenus contre les putschistes avait commencé à faire surface. C’est le pouvoir judiciaire qui dispose des putschistes pas IBK.

  61. Cet crime commit sur les bérets rouge ne doit pas rester impuni. Les acteurs de ces crimes en particulier les trois ne doivent s’en tirer ainsi facilement. Ils doivent croupit en prison.

  62. Le cas Sanogo est un cas vraiment complexe, la justice malienne y travaille avec prudence sur le dossier. La population et la communauté internationale doivent savoir que la justice malienne ne reste pas indifférents face à ce problème.

  63. Je pense que la population malienne doit mettre un peut d’eau dans leur vin, s’il s’avère que Sanogo et ses complices doivent être libérer, c’est sûre que cela sera sur des bases bien fondé. La justice malienne est loin d’être corrompu surtout en particulier le dossier des putschistes.

  64. C’est à la justice malienne d’en décider, tout ce dont nous pouvons dire n’est que pure imagination. Nous devons soutenir la justice malienne et respecter ses décisions telle quel est. La justice malienne est indépendante.

    • Oui, la même justice qui a libéré des dizaines, voire des centaines de criminels avérés sans les juger. Je crois bien que c’est toi qui t’accroches à l’imaginaire. 💡 💡

  65. Si la liberté d’Amadou Haya Sanogo est la solution à la crise malienne, pourquoi ne pas le faire. Mais je sais que jusqu’à preuve de contraire l’acte qu’a commis Haya est un crime contre le peuple malien et condamnable pour une peine allant de 5 ans à 20 ans. 😀 😀 💡 💡 💡

  66. La réconciliation nationale malienne passe par la libération d’Amadou Haya Sanogo et plein d’autres. Le coup d’Etat est, certes, condamné par la constitution malienne du 25 février 2015. Mais on doit souvent faire des sacrifices en pardonnant certaines personnes. 💡 💡 😆 😆 😆

  67. Amadou Haya est un criminel. Je me justifie. Le coup d’Etat est classé parmi la catégorie des crimes par la constitution de 1992. La personne qui commet cet acte est qualifiée de criminel. Un criminel à sa place en prison. 😯 😯 😛 😛

  68. Amadou Haya doit être jugé pour le crime qu’il a commis à ce peuple. On doit donner du temps à la justice de faire son travail. S’il s’avère qu’il est innocent il sera libéré ; dans le contraire il sera condamné. Ainsi que les trois personnes au nom des quelles le procureur demande un non-lieu. Que la vérité triomphe ! ➡ ➡ 😛 😛

  69. Certes Amadou Haya Sanogo a été une solution ayant permis de stopper un régime budgétivore dont le numéro était un affamé du pouvoir qui voulait réviser la constitution pour qu’il puisse faire un troisième mandat. Malgré que le coup d’Etat soit un acte anticonstitutionnel. Mais celui de Sanogo est légitime. Car il a été salué par l’opinion nationale. Mais l’homme fort de Kati de l’époque, le Dadis Camara du Mali, a un peu dépassé les bornes avec les bérets rouges. 💡 💡 😛 😛 😛

  70. Il ne peut pas y avoir de non-lieu pour le moment pour les trois personnes dont les noms sont mentionnés dans cet article. Si le procureur se désintéresse du dossier, le ministre tutelle demande à qui de droit de le remplacer en suivant les règles de droit. Cela n’est pas synonyme du fait qu’ils doivent bénéficier d’un non-lieu. 👿 👿 💡 💡 💡

  71. Je demande à ce journaliste de ne pas prendre les maliens pour des cons comme lui. Aucun procureur n’a demande un non-lieu pour ces trois personnes impliquées dans l’affaire des bérets rouges. S’il doit y avoir de non-lieu ce sera pour tous ceux qui sont impliqués dans cette affaire y compris le général Amadou Haya Sanogo. 😛 😛 😀 😀 😀

  72. Toutes mes félicitations à ce journaliste incompétent de la bande des fripouilles journalistes de cette nation. J’ai honte de dire aux étrangers que ce journaliste est un malien. Il n’a aucune compétence. Il se contente de faire des “speech report”. Honte à ce journaliste. :mrgreen: :mrgreen: 😆 😆 😆

  73. Sanogo ainsi que les trois généraux restent tous poursuivis dans l’affaire de bérets rouges. Si ces généraux acquièrent un non-lieu ce sera aussi valable pour leur coauteur, Amadou Haya Sanogo. Aucun de ces généraux ne peut être déclaré innocent sans les autres. C’est une affaire les impliquant tous. 😯 😯 😯 😀 😀 😀

  74. Je me demande réellement si ce journaliste est conscient de ce qu’il est en train de marteler dans son article? Il faut être un malade mental pour dire une telle connerie au sujet de l’affaire dite des bérets rouges. Amadou Haya est un complice de ces trois généraux. Donc il ne peut pas lui seul être poursuivi sans ces trois généraux. Soyez un peu raisonnable, cher journaliste. 😀 😀 😀 😛 😛 😛

  75. Si l’épilogue “Sanogonienne”n’arrive pas au bon port ,le peuple malien doit s’attendre à d’autre cas similaire.
    La justice doit être rendue au nom du peuple malien et nom en faveur ou en defaveur d’un groupe.
    DAK,vous parlez d’un sécret de pollinechele en parlant de soutien de la Bande de Kati au sein du parti majoritaire,pour complèter je dirai que Sanogo est soutenu par le Roi de Bobos en occurence Bourama de Sebenicoro.
    “Kati et Bamako soufflent dans la même trompette”.

  76. Inchallah la verite’ eclatera. Nous savons que le Ministre de la Justice au moment de l’arrestation du General Sanogo, etait l’avocat du Colonel Guindo. Tout comme nous savons que le Ministre de la defense d’alors , etait parmi les arrete’s de la junte a’ Kati!!!!! Nous savons aussi qu des familles ont perdu leurs fils Durant les tristes evenements. IL FAUT SITUER LES RESPONSABILITE’S ET CONNAITRE TOUTE LA VERITE’ POUR QUE L’HISTOIRE NE SE REPETE PAS!!! La chose suivante est sure: IL Y AVAIT BIEN UNE STRATEGIE EN PLACE POUR SEPARER LE PRESIDENT IBK DE SES MEILLEURS SUPPORTERS AFIN DE L’ISOLER POUR LUI FAIRE PERDRE LE POUVOIR. Dieu merci, ladite strategie a echoue’!!!!!

    • Je comprends maintenant pourquoi Maliweb ne censure que toi. Tu es un vrai maboul, tu ne racontes que des conneries !! 😆 :mrgreen: 😆 :mrgreen: 😆 😆 😆 😆 :mrgreen:

      • Dis plutôt que c’est votre bande de bélier qui censurez les gens qui vous disent la vérité 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)
        Vous ne passez votre temps qu’a bêler et dérangé les honnêtes citoyens avec l’aide de vos perdrix aveugles qui se prendront dans une vitre un de ces jours 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 👿 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)
        Vous allez beau censurer la vérité vous sera dites . Bande truand! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  77. Le général Amadou Haya Sanogo
    Après avoir été débarqué de la tête du Comité des réformes de l’armée malienne, et prié sans ménagement de « libérer » le camp de Kati où une nouvelle hiérarchie militaire a été installée, Amadou Haya Sanogo pourrait être entendu sur les événements de fin septembre survenus au camp militaire de Kati sur les cas de disparition et de morts de militaires qui défraient la chronique au bord du fleuve Djoliba.
    Est-ce la fin des haricots pour lui ? En tout cas, les nouvelles autorités maliennes ont pris le problème à bras-le-corps et semblent décidées à faire la lumière sur cette affaire.
    Et à en croire le ministre malien de la Défense et des anciens combattants, « nul ne sera au dessus de la loi et les enquêtes en cours concernant ces événements de Kati seront conduites à leur terme en vue de rechercher et traduire en justice toutes les personnes concernées ».
    Cela n’est pas étonnant quand on connait l’engagement du président Ibrahim Boubacar Kéïta à ne tolérer aucune forme d’indiscipline au sein de l’armée.
    Avec l’affaire des morts et des disparus de Kati, on est en passe de découvrir le visage hideux de la gouvernance Sanogo
    De toute évidence, la nouvelle donne au Mali, avec la brillante élection d’IBK à la tête de l’Etat malien et le retour à l’ordre constitutionnel normal, aura mis à nu la question de l’avenir des putschistes du 22 mars 2012 qui ont renversé le régime d’Amadou Toumani Touré (ATT) alors à quelques semaines de la fin de son mandat, et qui s’apprêtait à passer le flambeau sans anicroche.
    Il aura fallu que Sanogo et sa bande donnent un coup de pied dans la fourmilière pour que l’on découvre le visage du régime corrompu d’ATT.
    Aujourd’hui, avec l’affaire des morts et des disparus de Kati, on est en passe de découvrir le visage hideux de la gouvernance Sanogo.
    Dans cette affaire qui a tout l’air d’un règlement de comptes entre anciens camarades de lutte, on comprend la frustration de certains de ses proches frères d’armes aux yeux desquels Sanogo bénéficie des largesses de la République en ayant les honneurs et l’argent de la République, sans avoir véritablement été au combat pour repousser l’envahisseur djihadiste.
    A contrario, certains maliens ont payé de leur vie, mais n’ont bénéficié ni ne bénéficient des mêmes égards ni des mêmes faveurs à la hauteur de leur « investissement physique et moral » pour la nation.
    En cela, ils dénoncent l’égoïsme de Sanogo qui ne songe qu’à son seul avenir et qui bénéficie de conditions largement imméritées. Ils l’ont fait bruyamment savoir et tout porte à croire que cette dissidence a été réprimée dans le sang, par d’autres militaires acquis à la cause de Sanogo.
    Selon Amnesty International, qui a d’ailleurs demandé l’ouverture de cette enquête impartiale, il s’agirait d’une « purge » menée par un « groupe qui se considère au dessus de la loi ».
    Si tel était le cas, Sanogo, qui est mis au banc des accusés, serait tout à fait comptable de ces crimes crapuleux et de ces exécutions sommaires de contestataires devenus gênants. Car, on imagine mal ces éléments agir pour son compte, sans avoir l’aval ni la bénédiction de leur mentor.
    De toute évidence, Sanogo n’était pas un visionnaire et tout porte à croire qu’il aura usurpé ses galons de général.
    Au demeurant, la purge à laquelle ses thuriféraires se seraient livrés à l’encontre de leurs frères d’armes est inadmissible, révoltante et simplement nauséabonde car, dans un Etat de droit, on ne saurait régler les contradictions à la kalachnikov.
    Et à y regarder de près, Sanogo, qui a réussi le tour de force de se faire bombarder général quatre étoiles dans ce qui a tout l’air d’un deal sordide et indécent, aura cristallisé des rancœurs à son encontre dans ses propres rangs.
    Il est loin donc de mériter ces étoiles pour n’avoir pas été un seul jour combattre les djihadistes au Nord-mali au contraire d’autres vaillants soldats maliens qui y ont perdu la vie.
    Et quand on pense qu’il avait poussé le culot jusqu’à s’ériger farouchement contre l’arrivée de troupes étrangères au secours du Mali alors occupé par les djihadistes, arguant que son armée pouvait s’en sortir, on se demande, ce qu’auraient été aujourd’hui le Mali et la sous-région si on s’en était tenu aux élucubrations de l’ancien capitaine.
    De toute évidence, Sanogo n’était pas un visionnaire et tout porte à croire qu’il aura usurpé ses galons de général (les galons de la discorde), comme il a usurpé le pouvoir un jour de mars 2012, entraînant son pays dans le chaos, et donnant l’image d’un parvenu, assoiffé de pouvoir.
    Ainsi, le monde découvre avec stupeur la face hideuse de sa gouvernance où il n’y avait pas de place pour la contestation. Il est donc heureux que cette dictature naissante ait été rapidement contenue.
    C’est le lieu de féliciter la CEDEAO qui avait, très tôt, vu clair dans le jeu de Sanogo et qui lui avait refusé certaines concessions comme cette volonté, toute honte bue, de vouloir bénéficier du statut d’ancien chef d’Etat pour se la couler douce avec tous les honneurs dus à ce rang.
    Finalement, il n’aura pas été à la hauteur des espoirs qu’il avait suscités chez certains de ses compatriotes. Il faut espérer que les enquêtes aillent jusqu’à leur terme et que le fin mot de cette affaire soit connu.
    Et si Sanogo est l’instigateur de ces événements, qu’il en réponde devant les juridictions compétentes. En cela, son titre de général ne devrait en aucun cas être un paravent au point de l’y soustraire.
    Par Outélé Keita, 29 Octobre 2013
    Source: Le Pays.BF

  78. Nul n’est et ne sera au-dessus de la loi, n’en doutez pas une seule seconde. Depuis l’avènement du président IBK à la tête de la magistrature suprême aucune impunité n’est accordé aux fautifs. Si Aya doit être jugé il le sera tôt ou tard.

  79. J’ai du mal à comprendre qu’il ait encore des gens qui souhaitent la libération de quelqu’un qui passa tout son temps à piller le budget de l’Etat, à voler et violer toutes les lois de la république concernant la bonne gestion de l’argent public.

    • Et puis pour ne tirer le moindre un coup de feu en direction des rebelles ou des terroristes 💡 😆 💡

  80. Si vous tenez tant à sa libération, il vous faudra attendre encore un peu. Franchement, on est fatigué d’écouter les balivernes de certains individus. Vous savez si bien que moi, que ce n’est pas IBK qui est le mentor de l’arrestation du Général Sanogo.

  81. Tout ce que vous dites est loin de la réalité, la gestion du pays est équitable et efficace. Pauvre journaliste, la liberté d’expression ne signifie pas dire des sottises. Aya a commis bien plus que ces individus.

  82. N’accusez pas la mouvance présidentielle d’êtres coupable de l’emprisonnement d’Amadou Aya Sanogo. Nous savons très bien que ce n’est pas lui qui l’a enfermé. Il n’est point ni le ministre de la justice ni le juge qui avait la charge du dossier de Sanogo ni le juge d’instruction qui était chargé de révéler toutes les preuves qui l’ont conduit à son incarcération.

  83. Il me semble que ce monsieur était condamné bien avant l’arrivée d’IBK au pouvoir. Vous devez au moins prendre conscience sur le dossier Amadou Aya Sanogo avant de publier cet article.

    • KANTÉ, il me semble que les djihado-terroristes aussi étaient arrêtés et ce régime est venu les libérer. Les mandats d’arrêts internationaux étaient là avant que ce régime ne vienne les lever. 👿 👿 👿

  84. Aya est accusé de crime, et jusqu’à ce qu’il soit blanchi, il ne peut être libéré. Et ce que vous oubliez est que ce n’ai pas IBK qui a arrêté Aya, et donc il ne peut pas ainsi le libérer. Donc fermez là s’il vous plait.

  85. DAK, ce n’est pas la majorité présidentielle qui a enfermé Aya au cas tu oublies. Donc, ce n’est point à eux de le libérer. Laissons juste la justice faire son travail.

    • ROXI, la majorité actuelle n’a pas arrêté Sanogo, elle n’a pas non plus arrêté un seul djihadiste mais elle les a tous libéré sans passer par cette justice qui semble compter aujourd’hui. 💡 💡

      Arrêtons la démagogie, c’est mieux !

  86. DAK, ce n’est pas la majorité présidentielle qui a enfermé Aya au cas tu oublies. Donc, ce n’est point à eux de le libérer. Laissons juste la justice faire son travail.

  87. Vus le tas d’individus qui sont en colère contre Aya, la prison est pour le moment un lieu sure pour lui. Son dossier n’est pas dans les mains du régime actuel, mais plutôt d’autres personnes.

  88. Ces trois Généraux de majorettes sont des innocents qui ont inscrit les noms des éléments qu’ils savaient froidement assassinés sur la liste des éléments qui se battaient au Nord pour pouvoir les faire passer pour morts au front. Ils doivent bénéficier d’un non-lieu pour ne pas qu’ils soient punis pour quelques dizaines de vies Maliennes arrachées (si peu !).

    Au passage, pour avoir envoyé quelques centaines de Maliens porter la “couronne de l’enfer” Moussa TRAORE a été auréolé du titre de “Grand Républicain”.

    Comme vient de le dire DAK, tous crimes commis par les démons de Aguel Hok sont déjà passés par pertes et profits.

    Demain, pour avoir donné l’œuf au pays et lui faire perdre le boeuf, Sanogo sera élargi pour service rendu à la Nation Malienne. 😀 😀 Ce digne fils du Mali nous a fait le cadeau de faire partir ATT un mois avant l’heure pour qu’il n’y aie même pas d’État qui les envoie faire leur devoir de défendre la patrie, la suite on la connaît.

    Ainsi vont les choses chez nous mais nous continuons à chercher ailleurs les causes de tout ce qui ne va pas chez nous et pour nous défendre nous comptons sur Dieu. :mrgreen: 😆 😆 :mrgreen:

    Allah sauve le Mali !!

    Dieu sauve mon pays !!

    Dieu aide le Mali. !!

    Allah ait pitié de mon pays !!

    …….. !!

Comments are closed.