Focus : Où va la République ?

37

Afflux de Syriens au nord du Mali, crise du football, crise financière, guéguerre entre religieux, insécurité, revendications syndicales… Plus de deux ans après son élection, le président Ibrahim Boubacar Keïta fait face aux épreuves du pouvoir. Aujourd’hui, nombreux sont les Maliens à clamer haut et fort leur déception. Face à la détresse des populations, le pouvoir en place ne semble avoir aucune solution. Le malaise social est perceptible à Bamako et dans le reste du pays. A la paupérisation générale s’ajoutent des foyers de tensions qui risquent de conduire à des dérapages. En effet, le septentrion malien est devenu un dépotoir de (réfugiés ?) Syriens venus de la Mauritanie et qui veulent, semble-t-il, rallier l’Algérie. Le  gouvernement malien ne pipe mot sur cette présence au nord de ces Syriens qui ne savent plus où aller, à cause du refus de l’Algérie de les accueillir. Une bombe à retardement pour le Mali ? Il faut le craindre.

A Bamako, la crise est à son comble dans les milieux du football malien. Jamais une crise n’a atteint un tel seuil. Les autorités semblent dépassées par la tournure prise par les évènements et surtout l’ampleur de la cassure entre les protagonistes. Du jamais vu !

Au même moment, l’on assiste à une montée de tension entre courants religieux qui, via deux radios de la capitale, se lancent des salves…d’injures. Où va la République ?

Que dire de l’insécurité qui ne cesse de gagner nos campagnes et villes ? Le vendredi dernier, des soldats de l’armée malienne ont été pris pour cibles lors d’une mission de ravitaillement dans la zone de Goundam. A ces tensions, se greffe une conjoncture économique et financière très difficile pour les Maliens. Et le pays est confronté à une hausse vertigineuse des prix des produits de première nécessité.

Face à une telle situation, le président IBK ne semble avoir que de fausses justifications du genre : «on a trouvé le pays à terre »…ou encore des critiques acerbes (comme ce fut le cas lors des présentations de vœux à Koulouba) à proposer aux Maliens. Jusqu’où cette politique de l’autruche ?  Les Maliens s’interrogent.

C H S

 

PARTAGER

37 COMMENTAIRES

  1. Cher journaliste,sachez que votre avis compte très peu pour le maliens que nos sommes.
    En effet ne savons que le président IBK se bat pour permettre à notre pays et ce sont pas des articles aussi médiocres que le votre qui vont venir nous faire croire le contraire.
    Inventez autres chose…

  2. Même si on est malhonnête et méchant,il faut avoir le courage de reconnaitre les mérites des gens.
    Le président IBK fait en ce moment tout ce qui est en son pouvoir pour que tout aille pour le mieux dans notre pays pour le bonheur de tous.
    C’est vraiment dommage que des hommes comme vous veniez mettre en cause les efforts de ce monsieur dont les populations sentent déjà le retombées.
    Vive le Mali et merci IBK.

  3. Malgré ce que vous et vos patrons d’opposant véreux diront sur le compte du président IBK,nous les maliens sommes tout à fait confiant quant à l’avenir avec ce grand homme d’État.
    Il travaille pour le bonheur de ses compatriotes et nous savons qu’avec lui le Mali retrouvera bientôt la place qu’elle a perdu à cause ses prédécesseurs.
    Merci IBK.

  4. Cher monsieur,si le pays était dans un tel chaos comme vous le dites,je ne pense pas que vous auriez le temps de faire ce que vous appelez journalisme.
    Je vous rappelle que c’est dans un climat de paix que tout est possible et que le président IBK a réussi à nous donner cette paix depuis son accession au pouvoir avec les accords de paix.
    De grâce,reconnaissez ses efforts et dites lui merci.

  5. Les vrais ennemis du pays sont ceux qui critiquent le président et son gouvernement.
    On sait réellement que vous êtes en complicité avec certain opposant comme TIEBLE DRAME qui cherche à rendre la situation beaucoup plus difficile en critiquant IBK.

  6. Monsieur le journaliste, tous ceux ce vous disent dans vos articles sont loin de la réalité car, grâce à la signature de l’accord de paix et la réconciliation du 20 juin dernier permet au Mali de tourner la page de 20 ans de corruption, de vol, du chômage, de détournement du dernier publique.
    C’est grâce à la signature de l’accord que les bailleurs de fond ont commencés à faire face au Mali.

  7. En termes de création d’emplois dans le secteur formel, 14 116 emplois créés du 1er janvier au 31 juillet 2015. Pour les deux ans d’exercice, expliqua-t-il, 71 652 emplois durables ont été générés par les activités économiques sur l’étendue du territoire national, soit 36% de la promesse du Président de la République. A l’en croire, environ 5 000 jeunes ont été placés en stage de formation professionnelle dans les structures publiques et privées par l’APEJ, en vue du renforcement de leur employabilité.

  8. Cher journaliste de bas étage,au lieu de vous lancer dans des interrogations du type diffamatoire,vous feriez mieux de vous demander ce que vous pouvez faire à votre niveau pour un temps soit peu améliorer ce que vous traitez de chaotique.
    En effet, il ne s’agit pas de s’asseoir pour mentir sur des sujets que vous ne maitrisez même pas;tout simplement parce que vous percevez des miettes de la part de certains opposants malhonnêtes.
    travaillez aussi pour votre chère patrie…

  9. Quant au rehaussement des salaires, le gouvernement a amélioré sensiblement certains indicateurs. « Le salaire minimum inter professionnel garanti a été porté à 35 000 F CFA en janvier 2015, a-t-il relevé. Il sera de 40 000 F CFA en janvier 2016. Les traitements indiciaires des fonctionnaires et les salaires de base du personnel de l’Administration relevant du code du travail, du personnel enseignant contractuel de l’Etat et du personnel enseignant contractuel des collectivités territoriales sont majorés de 10%, 3% et 7% respectivement pour compter du 1er janvier 2015, du 1er janvier 2016 et 1er janvier 2017. Le taux des allocations familiales est porté à compter du 1er juillet 2015 à 3 500 F CFA par mois et par enfant et 4 000 F CFA par mois et par enfant vivant avec un handicap. »

  10. Monsieur le journaliste, je te rappel qu’on est dans un pays de droit et IBK est un homme de droit car il est le chef suprême de la magistrature, alors il sait ce qu’il fait.
    Le président est un homme véridique, mais malgré tout cela, certains cherchent à rendre la situation beaucoup plus compliqué.

  11. La question est de savoir pourquoi les journalistes ne font pas exactement leurs travails ?
    La réponse à cette question va nous permettre de connaitre la vérité sur la presse Malienne.
    Mais tous ceux-ci montrent l’incapacité de la presse Malienne, monsieur CH SYLLA est un exemple de cela.

  12. Les sites d’informations tel que Mali web, Mali jet, Facebook, ne sont pas faites pour dires des bêtises, l’information que vous dites doit être concrète, et comportant des preuves.
    Pauvre journaliste, on savait réellement que vous étés corrompus et manipulé par des gens qui détient toujours des armes pour combattre le gouvernement en place, quel ignorance.

  13. Arrête de dire des choses inutiles car vos articles n’ont aucune importance en ce moment pareille, monsieur le journaliste, la presse joue un très grand rôle dans notre société, ce sont eux qui sont à la base de toutes les informations concernant le Mali.

  14. Monsieur le journaliste, si vous avez rien à dire, mieux vaut fermer vos petites bouches car, vous êtes en train d’embrouillés les fans de Mali web et de Mali jet. Quel pauvre journaliste, vous faites la honte de la presse Malienne.

  15. Je pense que tout n’est pas encore perdu car le président de la république est un homme de vision et il sait ce que le peuple attends de lui. Nous devons donc le soutenir en cette nouvelle année et je pense que nous ne serions pas déçu car malgré la crise qu’a connu le pays avant son accession au pouvoir et à laquelle des solutions sont en train d’être trouvées; il y a eu quelques avancées dans plusieurs domaines et ce la va se poursuivre.

  16. le président de la République, prenant à son tour la parole, dira, que le Mali n’existe pas que depuis 2013, date de son arrivée au pouvoir, façon de dire, que ce pays est revenu de loin, de très loin. 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉 😉
    Malheureusement, c’est ce que beaucoup de personnes ne comprennent pas. Nous devons nous réjouir de la situation qui prévaut dans notre pays n’eut été les attaques qui tentent souvent de déstabiliser le pays
    Il y a des pays qui mettent un voire deux quinquennats avant de pouvoir se retrouver après une crise mais ce n’est pas le cas chez nous où les choses commencent à aller de l’avant. Le président IBK a hérité d’un pays agonisant et tente de le remettre debout. Soutenons-le et aidons le dans cette tâche!

  17. Je félicite le président pour ses actions en faveur du bien-être de la population et de la jeunesse en particulier. Je souhaite de tout mon cœur que les nombreux projets entamés soient couronnés de succès et que l’accord de paix qui avance tant bien que mal aille à son terme pour unifier le pays à jamais.
    Merci aux présidents de la république, à son gouvernement et à tous ceux qui participent de près ou de loin à ces actions.

  18. Les Maliens devraient se donner la main pour bâtir ensemble le Mali.
    Comme dit un célèbre adage que l’union fait la force.
    Compte tenu de la devise du Mali, un peuple, un but ; une foi, les Maliens sont tous les mêmes alors donnons-nous la main pour renforcer cette devise et faire renaître le pays qui a trop souffert.
    Vive le développement, Vive le peuple malien; Vive le président IBK

  19. IBK et son gouvernement ont créé des emplois pour diminué le taux du chômage, commandé des matériels de combat pour nos forces armées. IBK a beaucoup fait pour le Mali durant ces 2ans, grâce à lui que l’énorme dette intérieure a été totalement apurée. Le taux de croissance est l’un des plus rayonnants de l’espace communautaire. Il était à 7, 2% en 2014.
    Et on dit toujours qu’il ne fait rien. A te sabali té sah!

  20. je pense que nous n’avons pas eu tord d’accorder notre suffrage au président IBK.
    Par conséquent nous devons le féliciter pour les avancées connus depuis son accession à la présidence et nous devons le soutenir et l’accompagner pour le reste des projets qui n’ont pas encore connu de réalisation.

  21. Je crois que les prérogatives pour qu’un pays puisse se développer sont d’abord la paix et la stabilité politique et je crois que nos autorités en sont conscientes et feront tout pour mettre en œuvre l’accord de paix pour que le pays soit réunifié, sécurisé dans son ensemble afin que le développement réel puisse être amorcé.
    Cependant, je dirai que des avancées ont été notées malgré tous les problèmes que le pays à connu.

  22. Ces attaques sont vraiment regrettables mais je pense qu’avec ce nouveau type de guerre que ces terroristes mènent contre les nations du monde aujourd’hui nul n’y est suffisamment préparé.
    Même les grandes puissances de notre monde en font leurs frais; c’est pourquoi nous devons être solidaires de nos gouvernants et leur apporter les informations pour contribuer à ramener la stabilité et la quiétude gage d’un développement assuré

  23. IBK toujours la faute aux autres éternelle victime il est dépassé Par les événements il n’est pas à l’hôteur de défi il est incompétent corrompu délinquant financier avec la connexion mafia soûlard il faut une insurrection populaire pour le chasser comme un gibier

  24. Les journalistes doivent comprendre qu’un président est jugé sur 5 ans et non 2 ans. Nous pouvons dire que le bilan est positif dans la mesure notre économie est assainie et les actions de développement se posent, nous ne pouvons qu’être fiers du président.

  25. IBK a promis l’équipement des forces de sécurité et doté le camp de Ségou d’un hélico. A cela il faut ajouter les différents accords de partenariat signés avec les USA et l’UE pour la lutte contre le terrorisme

  26. Les actions de développement menées par IBK sont nombreuses et sont à encourager car sans paix tout projet de développement est un échec. IBK a mis un point sur la lutte contre la corruption, la création d’emploi pour les jeunes.

  27. Depuis qu’IBK est là l’économie se porte bien grâce à son équipe dynamique, très dévouée au travail. Il ont sure trouver la confiance des partenaires financiers et des financements des projets pour notre pays.

  28. IBK a bel et bien trouvé la corruption dans notre société et en bon chef il en a fait son problème. C’est pourquoi il s’est donné tous les moyens possibles pour éradiquer notre société de ce fléau qui ralenti notre essor.
    Il est temps que les détracteurs prennent conscience et arrêter leur petit de dénigrement de cet homme qui se donne corps et âme pour nous donne une vie meilleure.

  29. Avec le nouveau gouvernement IBK compte offrir ce qui y a de mieux pour les maliens. Tous les ministres sont appelés à donner le meilleur d’eux pour atteindre l’objectif que le président s’est assigné.
    Cette année est une année de grands défis donc aucune tolérance pour les ministres paresseux.
    Vous êtes bien prévenus.

  30. La paix est l’un des facteurs de développement d’un pays. C’est pourquoi le président Ibrahim Boubacar Kéita a donné une chance d’avoir cette paix en signant les accords de paix avec les groupes armés.
    Aujourd’hui, l’espoir en cette paix est belle et bien réel avec la libération de prisonniers, le cantonnement, l’insertion des ex-combattants.

  31. Il ne faut pas se voiler la face, IBK est un travailleur infatigable qui veut le meilleur pour le Mali. C’est pourquoi il n’a jamais cessé de chercher les fonds afin de développer ce pays qui a tout perdu du fait de la crise. Nous pensons que nous sommes sur la voie du développement. Inch’ALLAH

  32. Si les maliens ont accordé leur vote à IBK c’est qu’il est l’homme qui peut aider véritablement le Mali pour son développement effectif. A travers ce discours, nous lui réaffirmons notre confiance afin de réaliser tous ces projets de grande portée pour notre pays

  33. Je me demande souvent de quelles écoles sont sortis nos journalistes maliens. Ils ne peuvent rien apporter à ce pays si ce n’est des idioties pour créer des polémiques.
    Le président gère bien son pays, il ne fuit pas ses responsabilités ou ses engagements.

  34. “Où va la République ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ?”

    DANS LE CUL DES PERSONNES COMME VOUS. VOICI OU VA LA RÉPUBLIQUE :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Putain, jusqu’à quand, tentez vous de toujours vouloir mettre de l’huile sur le feu????? ❓ ❓ ❓ ❓

  35. Il faut que chaque composante de nation sache qu’il aura sa part dans l’embrasement de la situation, donc chacun doit jouer sa partition pour l’apaisement de la situation. Personne n’a intérêt à ce que la situation implose, donc chacun doit savoir qu’il faut lui prendre la juste mesure pour mettre le bémol qu’il faut pour une accalmie de la situation. Quand un pays implose, personne ne sait quand les chose seraient calmes pour le bonheur de tout le pays. Qu’Allah le tout puissant aide et protège le Mali.
    NB: Il faut savoir que la situation que traverse le Mali actuellement est la résultante d’un laxisme imposé au pays depuis l’avènement de la démocratie en se focalisant sur le terme “c’est l’apprentissage de la démocratie” en oubliant que dans le pays démocratique depuis trois cent ans, il y a la juste mesure des choses et personne ne peut éviter les sanctions qui peuvent être infligées çà et là en cas de débordement.

    • IL NE FAUT PAS MENTIR
      TU CONNAIS LES RESPONSABLES DONC SI TU NE PEUT PAS DIRE LA VÉRITÉ LE SILENCE EST D’OR.

Comments are closed.