En un mot : Religieux et l’Etat à couteaux tirés

7

La décision du gouvernement d’imposer l’état d’urgence ne fait pas l’unanimité. Et ce sont des leaders religieux qui sont en tête de la contestation. L’argument avancé par eux : les préparatifs du Maouloud sont très avancés et qu’il est au stade actuel impossible de faire marche arrière.

En décidant d’instaurer l’état d’urgence, à quelques jours de la célébration de la naissance du prophète Mohamed (SAW),  certains religieux estiment que le gouvernement n’a pas mesuré toute la portée de la question.

Evénement phare dans le calendrier de certains leaders religieux musulmans dans notre pays, le Maouloud est devenu un moment important de la manifestation de la foi musulmane en ce sens qu’il draine des milliers de personnes.

Le guide de la communauté Ansardine, Chérif Madani Haïdara, qui organise cette fête chaque année, se voit directement visé par la mesure. Au lendemain de l’annonce de la décision du gouvernement de d’instaurer l’état d’urgence, le mécontentement est grand au sein des partisans de l’organisation du Maouloud.

Pourtant, le gouvernement n’entend le céder à la menace de qui que ce soit.

DAK

PARTAGER

7 COMMENTAIRES

  1. A quelle ecole de journalisme est alle ce DAK la? Son editotial est d’un niveau tres bas. Son titre “En un mot” ne fait aucun sens, car ce n’est pas un mot, mais plusieurs mots. Quelle contradiction. Plusieurs avant moi en avaient parle mais le gars n’apprend pas.

  2. @ DAK,
    Pouvez vous arretez vos conneries de merdeux de journaleux un peu?
    Faites votre travail en pro et et neutre, juste un petit commentaire a propos de l’etat d’urgence qui est plus que justifie et les prieres de Maoulouyrd.
    Je crois que n’importe quelque ididot comme vous meme peut comprendre cette situation a plus forte raison nos leaders religieux s’ils sont conscients de la securite nationale et la crise dont nous traversons tous et toutes.
    Haidara n’est pas aussi pomme que ca si je compare ses commentaires avec ceux de Dicko, il est plus qu’ouvert d’esprit meme si il perdra quelque millions de fcfa a rewmplir ses poches et celles d’autres personnes avec lui et aussi sans parler des dons qui d’ailleurs doivent etre destines et donnes aux demunis, pauvres et sans abris.
    Alors de grace essoyons de Sauvez le Maliba tous et toutes Ensemble avec les aides dont nous disposons et qui sont la pour nous tirer d’affaires.

  3. Dans une fête, n’importe qui peut s’introduire dans la foule.
    on doit tout d’abord préserver la vie, qui est la plus importante,
    car la religion existe, parce que l’homme existe.
    La religion est venue pour préserver l’homme.
    Dans le combat du prophète et les compagnons contre les mécréants,
    ils ne baissaient jamais la garde.
    Dans les prières obligatoires pendant le combat, il y en a qui gardaient et
    d’autres priaient.
    Personne ne peut prétendre avoir plus de foi que le prophète et pourtant
    ils faisaient les causes.

  4. Le Burkina suspend l'état d'urgence, le mali renforce. La sécurité n'a pas de prix mais, DIEU est le plus GRAND. Qu'il nous assiste de tout temps – AMINA

  5. l’Etat a cédé les musculations ont rencontré le premier ministre hier soir et le Maouloud se cetera comme les autres années “QUI EST FOU” dans une RÉPUBLIQUE BANANIERES LES DÉCISIONS DES AUTORITÉS SONT JETÉES A LA POUBELLE

    • Je ne doute de ton commentaire non plus kilitjibaba, helas et dommage.
      Si Nous avions des hommes forts et des institutions fortes, les regles seront appliquees. Cas meme une petite moderation ne serait pas male. A ce que je vois j’attendrai lire eles infos de demain pour voir si nos lieux publics, stades etc sseront des endroits bondes. Alors la je ladji et son gouvernement seront que des torchons a usage unique 😆 😆 😆 :mrgreen: 😉 .

Comments are closed.