Affaire des tablettes des élèves et étudiants du Mali : La main coupable invisible de l’ancien ministre Choguel

0
Choguel Kokalla Maïga
Choguel Kokalla Maïga

L’affaire du projet des tablettes des étudiants maliens continuent de faire polémique. A telle enseigne que l’ancien ministre Choguel Kokalla Maïga est interpellé sur le sujet tant la gestion des tablettes fut catastrophique sous son règne.

Aujourd’hui, un doigt accusateur est pointé sur cet ex- ministre d’avoir tenté de faire main basse sur le dossier. Alors pourquoi Choguel a t-il refusé de procéder à la livraison des tablettes ?

Il ressort de nos investigations que Choguel Kokalla qui se présente comme le saint des saints a failli dans l’affaire des tablettes des universités maliennes. Il a tenté selon des sources de détourner les tablettes. Quand il a su que le chemin qui s’ouvrait à lui était verrouillé, il s’est battu dans l’administration qui constitue la vache laitière au Mali, pour obliger l’Etat à s’endetter et faire main basse sur la manne financière à chercher. Il continue de regretter de ne pouvoir parvenir à ses fins.

Actuellement, les élèves et étudiants lui reprochent son égocentrisme exacerbé, son manque de cohésion morale, son absence d’intégrité dans la gestion de cette affaire, et son ambition effrénée à faire porter le chapeau à d’autres personnes alors le principal suspect est lui-même. Quand le ridicule ne tue pas.

Aujourd’hui, c’est IBK lui-même qui s’est porté volontaire en distribuant gratuitement 13.000 tablettes aux étudiants. Qui pouvait faire mieux ? Comme quoi, IBK est un patriote et se soucie du devenir des étudiants maliens.

Issiaka Sidibé

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here