Enseignement Supérieur : Un nouveau préavis de grève de 72 heures et de 5 jours déposé sur la table du gouvernement

2

Le Comité Exécutif national du Syndicat national de l’Enseignement supérieur ( CEN-SNESUP), dirigé par Dr. Abdou Mallé, vient de déposer sur la table du gouvernement, un préavis de grève de 72heures, allant du 31 août au 2 septembre 2021, et de 5 jours, allant du 6 au 10 septembre 2021. Ce préavis de grève sur 5 points de revendications, indique le communiqué, fait suite à une réunion extraordinaire du CEN-SNESUP avec les Secrétaires Généraux des 31 comités. «Toutefois, suite à une rencontre avec Mme le Ministre du Travail, de la Fonction publique et du Dialogue Social, ce mercredi 18 août, le démarrage des négociations a été programmé pour le vendredi 20 août 2021 », précise la note d’information de Dr. Abdou Mallé, secrétaire général du CEN-SNESUP.

Nous, indique le communiqué signé par Dr. Abdou Mallé, Syndicat National de I’ Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (SNESUP), vu la Constitution ; considérant la lenteur artificielle dans l’application des points 2 et 4 du Protocole d’accord du l8 mai 2017 ; constatant le retard dans la mise en œuvre du Procès verbal de conciliation du 07 janvier 2021 ; considérant la lenteur dans la mise en œuvre du rapport du 06 mai 2021de la commission technique de relecture du Statut des Enseignants-chercheurs et de son Décret d’application ; considérant la non application de la prime de recherche conformément à l’article 34 du Décret N°2017-0g50/p- RM du 09 octobre 2017 fixant les modalités d’application du Statut des Enseignants-Chercheurs ; constatant le retard chronique dans le payement des arriérés d’heures supplémentaires et des frais des tâches liées aux examens ; constatant le blocage artificiel dans le circuit d’adoption de l’ordonnance sur les nouvelles grilles indiciaires planchers 755 et 850 et plafonds 1555 et 1650 et l’augmentation de 02 ans de l’âge de départ à la retraite pour les Enseignants-Chercheurs seniors; considérant les conclusions de la réunion extraordinaire du CEN-SNESUP du l3 août 2021 avecles Secrétaires Généraux des Comités, décidons d’observer une grève de 72 heures, allant du mardi 31 août au jeudi 02 septembre202l puis de 05 jours, allant du lundi 06 au vendredi 10 septembre 2021 si les points de revendications suivants ne sont pas satisfaits : la signature immédiate de I’ ordonnance sur les nouvelles grilles indiciaires planchers 755 et 850 et plafonds 1555 et 1650 et sur l’augmentation de 02 ans de l’âge de départ à la retraite pour les Enseignants-Chercheurs seniors; l’application immédiate de la prime de recherche sur les salaires des Enseignants-Chercheurs conformément à l’article 34 du Décret N°2017-0850/P-RM du 09 octobre 2017 fixant les modalités d’application du Statut des Enseignants-Chercheurs du 27 septembre 2017; le payement immédiat et intégral des arriérés d’heures supplémentaires et des frais des tâches liées aux examens; l’intégration immédiate dans la Fonction Publique des 59 travailleurs contractuels issus des 502 ; la signature immédiate du Décret N’2017-0850/P-RM du 09 octobre 2017 reluen vue de la hiérarchisation des Assistants et des Attachés de Recherche.

A rappeler que le Snesup avait décrété une grève de 48 heures,les 27 et 28 juillet 2021, et de 72 heures allant du mardi 03 au jeudi 05 août 2021.

Hadama B. Fofana

 

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Les ressources naturelles exploitées au Mali sont faits aux seuls bénéfices des occidentaux qui s’en accaparent. Le peuple doit comprendre que cela doit cesser, les sociétés minières ne veulent que leurs intérêts au détriment des populations.
    Ce sont les ressources naturelles d’un pays qui font sa richesse, des pays comme le Nigeria ou même l’Afrique du Sud post-Apartheid ne misent que sur l’exploitation de leur sous-sol.
    Le Mali dispose d’un sous-sol extrêmement riche mais qui ne profite qu’aux seuls occidentaux.Il est temps que cela cesse.

  2. Vous partirez de grève en grève jusqu’à ce que l’éducation de ce pays ira dans les mains d’autres personnes que vous ne soupçonnerez pas, car entre temps d’autres esprits évoluerons pour donner une autre orientation à notre système éducatif, aujourd’hui tous les maliens sont unanimes qu’il faut orienter nos enfants vers le seul secteur privé. Très Chers Professeurs inconscients et irresponsables continuez vos grèves sans cesses. Vous réclamez sans limite et lorsque vous obtiendrez tout et tout, le pays n’existera plus et ce jour là face à une situation irréversible, nous n’aurons que nos yeux pour pleurer, c’est dommage. Très Chers professeurs, foncez sans cesse et sans aucune limite, surtout que nos enfants n’ont plus de niveau et sont incapables de rentrer dans une compétition régionale et internationale, cette situation met en nu l’incompétence et l’incapacité de nos professeurs éternellement grévistes. Une corporation qui a décidée d’enterrer le Mali à cause de leurs seules poches, quel comportement destructeur de la patrie? Très chers professeurs, ne vous comportez pas comme les fonctionnaires et grands commis de l’état milliardaires qui ont décidé de détruire totalement ce pays sous le régime d’Alpha Oumar KONARE, et d’ATT, aujourd’hui ceux-ci regrettent très fortement des actes qu’ils ont eu a posé lors des vingt ans de la démocratie malienne, mais c’est trop tard, le pays est totalement englouti dans les fléaux que sont le vol en bandes organisées, le corruption, le mensonge, la tricherie, la trahison, l’égo sans limite, le favoritisme, le népotisme, le clanisme; comment faire pour rebâtir ce pays totalement en lambeau? Ce pays a besoin aujourd’hui de sacrifice de la part de ses enfants qui sont totalement divisés et pour restaurer cette confiance entre eux, il faut des actes d’exemplarité des autorités du pays, ceux-la semblent absents compte tenu des comportements de ces derniers.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here