FMOS-FAPH/USTTB : La prise de parole en public “les techniques pour convaincre” enseignés aux membres de l’état-major “Les bâtisseurs”

0

Conscients de l’importance de la formation pour le développement des aptitudes personnelles, “Les bâtisseurs” n’entendent pas rester en marge. Pour se faire, ils ont organisé un atelier de formation le jeudi 28 février 2019 dans la salle de pharmacie 5, dont le thème était : “Prise de parole en public : les techniques pour convaincre”.

Ladite session de formation a rassemblé une trentaine d’étudiants de la Faculté de médecine et d’odontostomatologie (FMOS) et de la Faculté de pharmacie (FAPH), tous membres de l’état-major Les bâtisseurs. Elle était animée par Drissa Kantao, directeur de publication du journal “Le Confident” et président de l’association “Le Flambeau du Mali”. Il était assisté d’Abdourahamane Doucouré, directeur de publication du journal bihebdomadaire “La Sirène”.

Avant d’entamer la formation, M. Kantao s’est brièvement présenté aux étudiants et leur a expliqué comment il est arrivé à devenir ce qu’il est aujourd’hui grâce au fait qu’il était actif quand il était encore étudiant. “Chaque fois que je vois un groupe d’étudiants s’engager de la sorte, je m’en réjouis. Mieux, quand il s’agit pour moi de les accompagner dans la mesure du possible, je le fais sans calcul et sans condition. J’ose croire que vous êtes déterminés à passer un cap dans votre performance orale en un temps record. Si oui, cette séance de formation vous sera bien utile”, a fait savoir M. Kantao pour exprimer son degré d’engager aux côtés de ses cadets étudiants.

Dans son introduction, il a fait savoir que cette formation “Prise de parole en public : les techniques pour convaincre” est une bonne occasion à saisir pour être un excellent orateur. “Vous devez donc être attentifs et participer activement aux débats”, a-t-il conseillé. Selon M. Kantao, il ne prétend nullement être le tout sachant. “Je ne connais que ce que je sais alors que ce que je sais n’est qu’une goutte d’eau, alors que ce que je ne sais pas est un océan immense”, a-t-il fait savoir.

Parlant de la formation, M. Kantao affirmait qu’il est conçu pour tous ceux qui sont “gênés” à s’exprimer face à un groupe ; tous ceux qui n’ont jamais bénéficié d’un regard sincère et professionnel pour se situer par rapport à leurs atouts et points faibles à l’oral ; tous ceux qui n’ont jamais eu l’occasion de s’entraîner à prendre la parole devant un groupe… Posséder les “incontournables” de la prise de parole face à un groupe ; apprivoiser le trac ; parler sans notes ; s’adapter à son auditoire ; la voix ; le regard ; la posture ; le verbe ; l’art de l’accroche ; réaliser et utiliser des notes “utiles” ; improviser sans en avoir l’air, etc.

A la fin de la formation, une série de questions réponses a permis aux uns et aux autres de mieux savoir sur le sujet. Les étudiants futurs médecins et pharmaciens présents dans la salle ont remercié le formateur avant de l’acclamer.

“En réalité, le but recherché est largement atteint, chacun de nous est désormais capable de pouvoir prendre la parole en public. Nous remercions Kantao et Abdourahamane Doucouré pour la disponibilité et leur engagement pour la cause des jeunes universitaires’’, dira le président des bâtisseurs Naby Ibrahim Diakité.

Dognoume Diarra

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here