Yali Mali : Deux projets mis en valeur

1
La photo de famille avec le Le Ministre de l’Emploi, de la Formation Professionnelle, de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne

Le Ministre de l’Emploi, de la Formation Professionnelle, de la Jeunesse et de la Construction Citoyenne, M. Mahamane BABY, a pris part au lancement de deux (02) projets portés par YALI MALI, à l’hôtel Omono, au quartier du fleuve, ce samedi 23 janvier 2016.

C’était en présence de son homologue des Affaires religieuses et du Culte, Thierno Amadou Hass DIALLO, et de l’ambassadeur des USA au Mali, son Excellence M. Paul A. FOLMSBEE.

Les principaux acteurs étaient eux-mêmes représentés en grand nombre, à savoir : l’Association YALI-Mali (Young African Leaders Initiative-Mali), créée dans le sillage du programme « Mandela Washington Fellowship » qui est une initiative du Président américain, Barack OBAMA, lancé en 2010 et visant à investir dans la prochaine génération de dirigeants africains.

Le leadership auquel aspire et travaille YALI-MALI commande aux jeunes d’abandonner leur posture de « demandeurs d’emplois » pour être des « créateurs d’emplois » dans le cadre d’un partenariat « gagnant-gagnant » à tous les échelons, a soutenu Mme DIALLO Nana DIABY pour le compte de ladite association.

L’histoire doit pouvoir se rappeler notre leadership, à l’instar des leaderships passés dans différents contextes, comme celui des hommes et des femmes qui auront contribué à changer et à faire changer les choses dans la bonne direction, en faisant reculer le chômage, en luttant contre la corruption et en faisant régner la paix et la sécurité qui sont des préalables au développement tout court, a-t-elle interpellé.

La formation est l’outil indispensable pour réaliser ce progrès économique et social, a martelé l’ambassadeur FOLMSBEE qui a insisté, au passage, sur le renforcement de capacités permettant aux jeunes de se prendre en charge et de mieux connaître leurs propres droits et ceux des autres pour les respecter et constituer ainsi des remparts solides contre l’intolérance et extrémisme sous les formes.

Le Ministre BABY a conforté l’ambassadeur dans cette assertion en soulignant les efforts entrepris par le Gouvernement, à travers les mesures et mécanismes mis en œuvre par son Département, pour contribuer à une meilleure qualification professionnelle des jeunes de notre pays.

La preuve, a-t-il affirmé, est que si vous demandez à un jeune ce qui le préoccupe le plus, il vous répondra sans hésiter que le chômage est son principal souci. Or, le chômage est dû, en grande partie, au manque ou au déficit de formation professionnelle.

C’est la raison pour laquelle, le Ministre a salué YALI-MALI pour les actions qu’elle mène dans ce sens, en renforçant la capacité des ressources humaines, la première et la plus importante de toutes ressources.

Les (02) projets à l’actif des jeunes entrepreneurs de YALI-MALI, mis en valeur à la faveur de ce lancement, portent d’ailleurs sur le renforcement de capacités de la jeunesse malienne et sur la thématique de la santé publique, avec un accent particulier sur le leadership et entrepreneuriat des jeunes.

Pour rappel, parmi les 500 jeunes africains invités aux USA dans ce cadre, figuraient 06 Maliens qui ont passé six (06) semaines dans des universités américaines parmi les plus prestigieuses, noatmment : Mahamadou DIAKITE (président de YALI-MALI), Amina SIDIBE, Dalada BALLY, Mahamadou CAMARA, Adama KOUYATE et Ippet BERNADETTE.

Source : CCOM MEFPJCC 

PARTAGER

1 commentaire

  1. Il était temps!
    Je veux seulement espérer qu’on donnera l’envie aux futurs stagiaires de ne jamais douter.
    De continuer à y croire même s’il faut passer des nuits blanches pour assimiler les devoirs.

Comments are closed.