3eme session du Comité national de pilotage du projet « AGCC-Mali » : 4 milliards de FCFA pour les activités liées aux problèmes climatiques

0

Le ministère de l’Environnement de l’Assainissement et du développement Durable en collaboration avec la direction Nationale des Eaux et Forêts a commémoré  lundi dernier au Centre International de Conférences de Bamako(CICB), la 3éme session du comité national de pilotage du projet alliance globale sur le changement climatique au Mali.

C’était en présence du représentant du ministre de l’Environnement de l’Assainissement et du développement Durable Mr Baikoro Fofana, du représentant de l’Union Européen au Mali Mr Andrej Bielecki, du coordinateur nationale Mali FED Mr Bakary Dembélé.

Cette session a également réuni d’autres membres statutaires du comité National de pilotage, des observateurs, et les ONG bénéficiaires de subventions issues de l’appel à proposition.

Dans son intervention, le représentant de l’Union Européen Mr Andrej Bielecki a tout d’abord salué et manifesté sa satisfaction à l’entame de cette session, avant de signaler que, depuis son démarrage en octobre 2010 et malgré la crise qu’à traversé le pays durant les années 2012 et 2013, le projet a réalisé la plupart des activités prévues dans la convention de financement. Il s’agit entre autres de la finalisation de la politique nationale sur les changements climatiques, la réalisation d’un inventaire forestier pour les régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso et Ségou, l’opérationnalisation du système d’information forestier, et l’amélioration de la couverture végétale par le biais de projets mis en œuvre par 6 ONG.

il ajoutera ensuite que des activités essentielles restent encore  à réaliser pour atteindre les résultats prévus, notamment, la réalisation d’une étude sur les indicateurs environnementaux afin de féliciter le suivi de la politique nationale sur le changement climatique, un appui à la mise en œuvre de la feuille de route du SIFOR, la réalisation de 14 inventaires forestiers communaux  qui serviront d’outils de gestions du patrimoine ligneux au niveau local et la capitalisation des expériences issues des projets boisements.

Il dira aussi que les résultats de ces différentes activités, permettront de faciliter la formulation d’un prochain programme qui aura pour but d’appuyer le Mali dans ses efforts d’adaptation et d’atténuation au changement climatique.

Toujours selon Mr Bielicki, L’Union Européen, à travers l’Alliance mondiale sur le changement climatique, est prête à allouer un montant de 6M£ soit environ 4 milliards de FCFA pour des activités liées aux problèmes climatiques. Ce projet s’appuiera sur les acquis de l’AGCC-Mali tout en tenant compte des domaines prioritaires de l’Alliance mondiale sur le changement climatique à savoir l’intégration du changement climatique dans les stratégies de réduction de la pauvreté, l’adaptation fondée sur des plans et programmes nationaux et la réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts. Avant de terminer, il a demandé au comité de formuler des recommandations constructives afin d’atteindre les objectifs initiaux du projet.

Pour sa part, le représentant du ministre de l’Environnement et de l’Assainissement Mr Baikoro Fofana a remercié le chef de la délégation de l’Union Européenne pour l’intérêt que son institution porte au développement durable au Mali et sa présence à l’ouverture de cette 3éme session du comité national de pilotage. Il a aussi signalé le rôle particulier de l’AGCC dans la mise en œuvre de l’AMCC entre l’UE et les pays en voie de développement les plus vulnérables aux changements climatiques depuis 2007. Mr Fofana a part ailleurs mis l’accent sur, les enjeux de la lutte contre les changements climatiques sur le développement socio-économique, culturel et la réduction de la pauvreté qui demandent des réponses globales soutenues par les différentes politiques nationales.

 

 

Karim sanogo

PARTAGER