Curage des caniveaux : Lutte contre l’inondation

0

En prévision de l’hivernage de cette année et en vue de foire face à la récurrence des inondations d’années en années, les autorités ont ouvert plusieurs chantiers de construction et de curage de caniveaux et collecteurs dans les différentes communes du district de Bamako

L’hivernage rimant avec catastrophes et leur lot de désagréments pour les citoyens de la ville des trois caïmans, la population bamakoise est craintive et croise le doigt chaque année à l’approche de la saison des pluies chaque année. Et pour cause, le phénomène est source de nombreux désastres saisonniers avec son lot de sans-abris qu’occasionnent autant de sinistres.

En cause, le déficit de drainage des eaux de pluie qui se pose avec acuité dans les différentes communes de Bamako, au regard d’une insuffisance criante ou manque d’entretien des caniveaux et collecteurs, rendant ainsi difficile le ruissellement des eaux. Le phénomène est accentué par l’incivisme de citoyens qui ne ratent aucune occasion de déverser leurs ordures dans les vagues pluvieuses, ce qui a pour conséquence de boucher les caniveaux et d’obstruer le ruissellement des eaux, occasionnant ainsi le débordement des caniveaux. C’est ainsi qu’à chaque saison des pluies la montée des eaux donne lieu à la submersion de la quasi-totalité des voies principales ainsi que de ruelles de nombreux quartiers de la capitale malienne. C’est le cas de quartiers comme Banconi, Niamakoro, Lafiabougou… où les dégâts sont très souvent énormes. «Les caniveaux sont très étroit pour évacuer les eaux de pluie qui viennent souvent en quantité et certains quartiers de la ville n’en sont même pas dotés», a mentionné le citoyen Alou Diarra, en insistant au passage sur la nécessité de tenir compte de la situation démographique des collectivités dans l’aménagement des ouvrages de voiries et de débarrasser régulièrement les caniveaux.

Pour faire face aux éventuelles inondations pendant cet hivernage, les autorités ont entamé des travaux de réhabilitation et de curage des caniveaux dans les six communes du district de Bamako.

Dans la capitale malienne, de nombreuses voies publiques sont ainsi en chantier, depuis plusieurs mois et à l’effet, selon les responsables en charge des ouvrages, l’objectif est d’améliorer la mobilité des usagers de la route mais aussi d’éviter les inondations pendant l’hivernage. L’initiative est positivement accueillie par nombre de citoyens. C’est le cas de Moïse Guindo, qui se réjouit des travaux en y fondant l’espoir que seront circonscrites cette année les vagues d’inondations et leurs conséquences catastrophiques. Quant à

Boubacar Dembélé, il reconnaît les efforts déployés par les autorités face au problème d’eau de pluie mais avec des réserves sur la politique. «C’est à nous citoyens aussi de faire montre de bonne foi en arrêtant les pratiques inciviques d’évacuation des ordures ménagères par le drainage des caniveaux », explique-t-il, tandis que Salif Doumbia, habitant riverain d’un collecteur encore en chantier en Commune I, exprime son angoisse de voir s’achever les travaux avant la vitesse de croisière de la saison pluvieuse : «ici, la  terre est frileuse et risque de s’effriter avec l’abondance des pluies et mettre nos familles en danger», explique-t-il.

Interrogés par nos soins, plusieurs autres interlocuteurs ont émis des réserves sur la démarche des autorités contre les risques d’inondations et jugent par ailleurs très étroits les nouveaux canaux quant à une évacuation rassurante des eaux.

Il faut espérer que les nouvelles mesures réduisent conséquemment les effets des inondations à Bamako, quoi qu’il arrive.

 

Aly Poudiougou

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here