Kalabancoura avenue « 30 mètres » : La station Total obstrue les caniveaux, des familles inondées

0

Sur la route des 30 mètres à quelques encablures du rond-point de l’aéroport, la station Total qui s’y trouve cause d’énormes désagréments aux familles et magasins voisins.

 

Les pluies diluviennes qui se sont déversées sur la capitale ont occasionné des inondations dans plusieurs quartiers de la rive droite du district de Bamako. Selon un responsable des sapeurs-pompiers, les inondations ont fait trois décès et des dégâts matériels importants.

Si les causes des inondations sont multiples et variées, les difficultés liées au drainage des eaux dans les caniveaux bouchés en est une des causes. C’est bien ces difficultés de drainage des eaux qui coupent le sommeil à plusieurs familles voisines de la station total, située sur l’Avenue 30 mètres à Kalabancoura, non loin du rond-point menant à l’aéroport.

Certains résidents affirment que lors des travaux de construction de ladite station, le caniveau qui longe l’Avenue et devant drainer les eaux de pluie, a été tout simplement couverte de dalles. Cette fermeture hermétique des caniveaux empêche du coup les eaux de pluie de se déverser dans les caniveaux. Autrement dit, « l’eau est déviée de son chemin naturel, témoignent plusieurs riverains ».

La maladresse de la station Total fait qu’aujourd’hui, les eaux prennent une autre direction que les caniveaux, à savoir les magasins, les familles se trouvant en aval de la station d’essence.

« C’est triste de voir qu’à chaque grande pluie, la quinzaine de magasins et des familles adjacentes sont inondés au grand dam des occupants », ajoute un autre résident.

 

Mairie complice ?

Un chef de famille qui a vu sa chambre à coucher inonder dit s’en remettre à Dieu. Selon lui, ses démarches auprès de la station sont restées sans suite. « Nous sommes dans cette situation depuis des années. Quand nous entendons des gouttes de pluie sur les toits de nos maisons, nous ne dormons plus. Nous veillons afin que l’eau ne nous surprenne pas. A plusieurs reprises, les eaux nous ont surpris dans notre sommeil, c’est pourquoi, avons-nous décidés de veiller quand la météo annonce des averses », martèle un occupant de magasin de vente de produits cosmétiques.

La mairie de la Commune V censée contraindre la station Total de prendre des mesures pour l’écoulement normal des eaux de pluie, « a fait des vas et viens sans que rien ne s’en suit », renchérit une dame qui dit n’avoir que ses yeux pour pleurer. Elle dit avoir alerté qui de droit pour qu’une solution soit trouvée, mais hélas ! Au finish, les victimes soupçonnent la mairie d’un arrangement avec les responsables de la station afin de fermer les yeux sur leurs déboires.

En attendant que la station « Total 30 mètres » et la mairie de la Commune V ne prennent conscience du préjudice causé, les riverains sont en train de murir des voies et moyens pour détourner les eaux de pluie.

Amadou Sidibé

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here