Pour exiger le paiement de leurs arriérés de salaire : Les agents de l’Ozone Mali montent au créneau

1

Jeudi dans la matinée, les agents de la société Ozone Mali ont organisé une assemblée générale au sein de la Bourse du travail pour réclamer leurs arriérés de salaires de deux mois. Le comité syndical a exhorté l’Etat à résoudre le plus tôt que  possible leur problème afin que les activités d’assainissement puissent reprendre.

Ils étaient nombreux jeudi, les agents d’Ozone-Mali à répondre présents à l’appel de leur comité syndical. Présents avec leur tenue de couleur rouge et jaune et les balaies à la main, ces braves agents de la principale société de nettoyage de la ville de Bamako étaient bien déterminés ce jour.

En effet, cela fait trois mois maintenant que les agents de l’Ozone Mali n’ont pas reçu leur salaire. Pourtant, ces hommes et femmes jouent un rôle important dans la propreté des artères principales et espaces publics de notre capitale. Si certains passent toute la nuit à nettoyer les grandes artères de la capitale, d’autres passent toute la journée à nettoyer et ramasser les ordures sur certains points stratégiques, dans la poussière et sous le soleil ou la pluie. C’est donc curieux de savoir qu’ils ne soient pas dans des bonnes conditions. Pire, qu’ils ne perçoivent pas leur salaire de fin du mois, depuis un temps considérable.

Eh oui, ces soldats du balaie ne sont pas payés depuis deux mois et pendant tout ce temps ils étaient à l’attente de leur due. Raison pour laquelle, le comité syndical a décidé de convier les agents à une assemblée générale pour convenir sur des actions à entreprendre afin de réclamer leurs arriérés de salaire.

« Nous sommes des chefs de famille, nous avons une famille à nourrir », a déclaré Abdrahamane Sanogo, secrétaire général du comité syndical. Pour lui les agents méritent l’attention de l’Etat malien puis qu’ils travaillent régulièrement pour que la ville de Bamako soit propre. Les salaires sont toujours en retard. « On a été obligé d’aller à la fête de Ramadan sans notre salaire. Après, ils ont essayé de régler, mais cela a été le même cas à la fête de Tabaski » a dit Abdrahamane Sanogo.

Pour lui ils ont plusieurs fois rencontré leur hiérarchie et cette dernière a dit n’avoir pas de solution à leur requête. D’après ses dits, l’Etat malien doit 25 milliards à l’Ozone Mali. Et cette situation se complique davantage, raison pour laquelle ils seront en grève illimitée jusqu’à ce qu’ils soient payés.

Pour Mountaga Camara, l’un des agents, l’Etat malien doit vite régler leur problème. « Nous sommes des chefs de famille, nous sommes en location. Cela fait 3 mois maintenant qu’on n’est pas payé et les propriétaires de maison menacent de nous faire sortir. Nous demandons aux autorités maliennes de régler ce problème afin que nous reprenions les activités », a-t-il déclaré.

A noter que l’Ozone Mali compte plus de 1000 salariés. Tous des Maliens qui espèrent et vivent avec leur salaire de fin mois.

Le moins qu’on puisse dire est que ces acteurs du balaie travaillent d’arrache-pied pour que Bamako soit dans la liste des capitales les plus propres de l’Afrique. Donc ils doivent être dans des bonnes conditions. Espérons qu’il en soit ainsi.

Adama Tounkara (stagiaire)

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. ARRETEZ DE TRAVAILLER GRATUITEMENT POUR OZONE COMME DES ESCLAVES CONSENTATNTS
    !!!!!!!!!!!!!!!!!!! C EST INDIGNE
    ALLEZ VOIR A L OFFICE DU NIGER POUR VOUS AIDER CAR LA TERRE NE MENT PAS !!!!!!!!!!!!!!!

    SINON ORGANISEZ VOUS ET PROPOSEZ VOS SERVICES A PLUSIEURS CAR VOUS ETES DES PROFESSIONNELS DU NETTOYAGE DESORMAIS
    METTEZ VOUS EN DISPONIBILITE JUSQU A CE QUE L ON VOUS PAYE ET PORTE PLAINTE COLLCETIVEMENT CONTRE OZONE -LE RESTE CE N EST PAS VOTRE AFFAIRE C EST A OZONE DE VOIR L ETAT ET PAS VOUS

    PROPOSEZ VOS SERVICES EN DIRECT AUX ENTREPRISES ET AUX PARTICULIERS -ADMINISTRATION HOPITAUX -PROPRIETAIRES PRIVES

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here