Zones humides : La mise en œuvre de la Convention Ramsar en point de mire

0

En adhérant à cette convention, le Mali s’est engagé dans une nouvelle dynamique les ressources nourricières qui sont ses cours d’eau

Notre pays célèbre chaque 2 février, la Journée mondiale des zones humides, à travers le ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, par l’entremise de la Direction générale des eaux et forêts. A cette occasion, elle a organisé une conférence-débat à la Maison du Partenariat de Bamako, autour du thème : « Zone humide pour un développement urbain durable ».

Après une visite guidée, le conseiller principal pour l’Afrique au Secrétariat de la convention de Ramsar, Dr Paul Ouédraogo a pris la parole pour camper le décor de la conférence-débat.  Dans son intervention il a salué la volonté qui anime les autorités des pays signataires de ladite convention.

Pour la directrice de Caritas Suisse au Mali, Mme Franziska Bouzon, c’est la préservation de la zone humide du lac Wégnia se trouvant à 180 km de Bamako, dans le cercle de Kolokani qui les préoccupe. Selon elle, ce lac d’une superficie de 3 900 ha figure depuis 2013 sur la liste de Ramsar des zones humides d’importance internationale. C’est environ 12000 personnes vivant au bord de ce lac, qui se servent de cette ressource naturelle comme source de vie.

Quant au représentant de Wetlands, Dr Karounga Keita, le thème de cette année est pertinent dans le contexte mondial en général et particulièrement au Mali. Cela s’explique par le rôle que ces zones humides urbaines peuvent jouer sur le plan hygiène et santé. De même, leurs apports sont incontournables dans l’atténuation des risques et des effets des catastrophes naturelles (inondations, vents violents, canicules etc.)

Le point focal national de Ramsar, colonel major Timbo Soumana a fait une présentation sous forme de cours magistral, du thème de la journée. Il a fait un bref rappel de la célébration de la présentation journée, l’adhésion à la convention Ramsar et la situation déplorable de ces zones humides en milieux urbains au Mali.

Sa présentation a été suivie par des contributions et questions qui n’ont manquées de réponses adéquates.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here