Agression en commune VI : Une bande de malfrats déleste un commerçant du Dabanani de 4 millions FCFA

    0

    C”est grâce à un coup de filet savamment organisé que la police du 11e arrondissement a réussi à neutraliser la redoutable bande à Broulaye Bagayoko. Elle venait juste de déposséder Badian Coulibaly d”une somme de 4 000 000 FCFA, après qu”ils l”aient assommé d”un coup de crosse de revolver à la tête.rn

    Badian Coulibaly est un vendeur au marché Dabanani. Quand il fut approché par Broulaye Bagayoko pour un deal, il n”eut aucun doute. Il avait, devant lui  une bonne affaire, d”autant plus qu”il avait déjà eu à traiter avec ce dernier auparavant. Broulaye Bagayoko qui s”était fait accompagner par Issa Diarra un haltérophile qui fait le Karaté, était justement venu lui proposer trois motos, deux DT et une Yamaha 100, venues directement de la Guinée Conakry. Il courut chez son patron qui lui remit 4 000 000 FCFA. Il vint annoncer à Broulaye qu”il était partant mais refusa de prendre place dans leur véhicule. Il prit sa moto et invita l”un de ses amis à l”accompagner pour plus de sécurité. 

    rn

    Les deux malfrats les conduisirent vers la zone aéroportuaire mais par coup de malchance la moto de Badian Coulibaly eut une crevaison. Il fut obligé de laisser son ami à côté de la moto et de  rejoindre Broulaye et son compagnon dans leur véhicule. Arrivé au niveau d”un grand espace vide, Issa Diarra saisit Badian à la gorge. Alors qu”il essayait de desserrer l”étau, Broulaye l”assomma d”un coup de crosse de revolver.  Puisqu”il avait pris le soin de cacher l”argent dans sa culotte, les deux malfrats furent obligés de le déshabiller complètement avant d”enlever les quatre millions. Ils l”ont ensuite balancé sur le bas côté de la route et l”ont laissé pour mort.  Quand Badian Coulibaly reprit ses esprits, tous ceux qu”il approchait le  fuyaient puisqu”on le prenait pour un fou. Les habitants du coin alertèrent aussitôt la protection civile. Ces derniers le conduisirent à l”hôpital Gabriel Touré qui à son tour informa ses parents.

    rn

    C”est vers six heures du matin que le frère de Badian, l”adjoint au maire de Sangarébougou, saisit le commissariat du 11e arrondissement.  Le commissaire Baradji lança aussitôt la brigade de recherche sur la piste des malfrats. Leurs recherches ont permis d”appréhender Broulaye Bagayoko dit Rougeot, puis Issa Diarra. Ce dernier était encore porteur de deux millions de francs sur lui. Les révélations des deux malfrats au cours de leur interrogatoire, ont permis à la police de remonter la filière jusqu”à leur complice Mohamed Sidibé à qui ils ont remis 200 000 FCFA et à un marabout à qui ils ont donné 500 000 FCFA. Ce dernier devait les aider à éteindre complètement l”affaire.

    rn

    Les quatre individus ont été déférés le jeudi 28 décembre dernier devant le procureur de la commune VI.

    rn

                                    Pierre Fo’o MEDJO

    rn

     

    Commentaires via Facebook :

    PARTAGER